ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Monkeypox: Comment le reconnaitre et le soigner?
Publié dans Hespress le 21 - 05 - 2022

L'épidémie de Monkeypox poursuit sa transmission en touchant de nouveaux pays et inquiète le monde scientifique. Comment reconnaitre la maladie? Et comment en guérir en cas de contamination?
Après un premier cas aux Etats-Unis, les infections à la variole du singe, ont été déclarés dans plusieurs autres pays occidentaux. Pourtant, ce virus était jusqu'ici limité à zones de forêt tropicale humide de pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale, avec peu de cas occasionnellement des cas exportés à l'étranger
Des cas ont été détectés au Royaume-Uni, au Portugal, en Italie, en Suède, en France, en Belgique, en Allemagne, et au Canada. Le dernier cas suspect, a été retrouvé Israël chez un homme qui est récemment revenu dans le pays depuis l'Europe occidentale.
Cette zoonose a été signalée principalement chez des jeunes hommes qui n'avaient jamais voyagé en Afrique auparavant. A ce jour, environ 80 cas ont été confirmés dans le monde et 50 autres cas suspects, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
La transmission
La transmission interhumaine se fait de différentes manières mais en général par voie respiratoire après contact étroit avec des sécrétions respiratoires comme pour le rhume ou encore le coronavirus. Le Monkeypox peut également être transmis via des lésions cutanées d'une personne infectée ou des objets récemment contaminés.
Les symptômes
Comme pour la variole, les cas infectés présentent des tâches rouges sur le corps, semblables à la rougeole ou la varicelle.
L'apparition des symptômes passe par deux étapes. La première qui dure jusqu'à 5 jours se manifeste par de la fièvre légère de plus de 38°, de forts maux de tête, des maux de dos, des douleurs musculaires intenses, et une grande fatigue.
La seconde étape commence jusqu'à 3 jours après l'apparition de la fièvre, et elle est caractérisée par des éruptions cutanées. Elles ont tendance à être plus concentrées sur le visage et les extrémités plutôt que sur le tronc.
L'éruption touche le visage dans 95 % des cas, la paume des mains et la plante des pieds dans 75 % des cas, les muqueuses buccales dans 70 % des cas, les organes génitaux 30 % et les conjonctives dans 20 % des cas, ainsi que la cornée.
La période d'incubation dure environs 6 à 13 jours en général mais peut aller de 5 à 21 jours avant que les symptômes ne commencent à se manifester.
Le traitement
Parmi les mesures de contrôle, l'isolement et la surveillance médicale de tous les cas suspects ou confirmés causés par ce virus est fortement recommandée. Les personnes fragiles, ou présentant des comorbidités sont à surveiller de près.
Le monkeypox est une maladie qui disparait spontanément en général en 2 à 4 semaines. Les cas graves surviennent plus fréquemment chez les enfants et sont liés à l'étendue de l'exposition au virus, à l'état de santé du patient et à la nature des complications.
Les complications du monkeypox peuvent inclure des infections secondaires, une bronchopneumonie, une septicémie, une encéphalite et une infection de la cornée avec cécité et le taux de létalité est compris entre 3 à 6%.
Pour traiter les symptômes du monkeypox, les recommandations de l'Association médicale européenne (EMA) se dirigent vers agent antiviral connu sous le nom de Tecovirimat, sur la base de données d'études animales et humaines, mais il n'est pas encore largement disponible. Il est privilégié de commencer par un traitement symptomatique et donc un avis médical est nécessaire dans tous les cas.
Concernant les vaccins, la vaccination contre la variole a été démontrée par plusieurs études comme étant efficace à environ 85 %, cependant, les vaccins de première génération ne sont plus disponibles pour le grand public.
Un vaccin (à deux doses) basé sur un virus de la vaccine atténué modifié (souche Ankara) a été approuvé pour la prévention du monkeypox en 2019, mais disponibilité reste limitée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.