Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    La lune et le doigt    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Eliminatoires de la CAN 2021    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    La syphilis regagne du terrain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump avertit la Chine et critique l'Allemagne avant le G20
Publié dans La Nouvelle Tribune le 26 - 06 - 2019

Juste avant de partir mercredi au sommet du G20 au Japon, le président américain Donald Trump a renouvelé ses mises en garde à la Chine et égratigné au passage l'Allemagne, qu'il a qualifiée de partenaire « défaillant ».
Pékin, a-t-il assuré, a un besoin aigu de signer un accord commercial avec les Etats-Unis parce que l'économie du géant asiatique s'affaiblit selon lui.
« L'économie de la Chine s'effondre, ils veulent un accord », a affirmé M. Trump dans un entretien à la chaîne Fox Business Network, même si les statistiques publiées par la deuxième économie mondiale ne montrent pas un tel affaissement.
Le maître de la Maison Blanche rencontrera samedi son homologue chinois Xi Jinping, au deuxième jour et en marge du sommet tenu à Osaka.
Dans cette interview téléphonique à bâtons rompus avec Fox Business, M. Trump a aussi affirmé que le Vietnam était « pire » que la Chine en matière d'échanges commerciaux.
S'écartant de cette rhétorique radicale, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin s'est lui déclaré relativement optimiste sur la possibilité d'une percée commerciale avec la Chine.
Les différents rounds de discussions ont permis jusqu'ici de couvrir « 90% du chemin » vers la conclusion d'un accord, a estimé M. Mnuchin.
– « Défaillant » –
Donald Trump s'en est également pris à l'Allemagne, accusant cet allié, membre de l'Otan, de profiter des Etats-Unis en étant mauvaise payeuse.
Berlin est un partenaire « défaillant », a asséné le président américain, reprenant un de ses thèmes récurrents, qui a contribué à altérer les relations entre Washington et ses partenaires d'Europe occidentale.
« L'Allemagne verse des milliards et des milliards de dollars à la Russie pour son énergie et malgré cela nous sommes censés protéger l'Allemagne », s'est emporté M. Trump. Il doit rencontrer à Osaka la chancelière allemande Angela Merkel.
Le président américain s'envolera mercredi en milieu de journée vers le Japon, où le mois dernier il a été le premier dirigeant étranger à rencontrer le nouvel empereur Naruhito, dans la nouvelle ère baptisée « Reiwa ».
Il retrouvera les grands argentiers de la planète dans un climat chauffé à blanc par la lutte sino-américaine pour la domination économique mondiale et les tensions actuelles avec l'Iran.
Tout comme Téhéran, M. Trump a dit mercredi espérer qu'il n'y aurait pas de guerre.
Mais, a-t-il averti, si cela devait arriver, les Etats-Unis seraient en position de force et un éventuel conflit « ne durerait pas très longtemps ».
– Bilatérales à scruter –
L'affrontement bilatéral entre la Chine et les Etats-Unis sera au coeur du sommet du G20 d'Osaka, tant cette question est porteuse de conséquences sur le reste des économies mondiales.
Mais autour de ce duel existent d'autres multiples points d'achoppement potentiels entre M. Trump et ses partenaires du groupe des 20: le durcissement des sanctions contre Téhéran qui irrite Moscou, les passes d'armes entre le président américain et l'Union européenne, ses critiques de la Banque centrale européenne, « l'ambition climatique » exigée notamment par la France, ou encore la question nord-coréenne.
En plus de l'entretien entre MM. Trump et Xi, une autre rencontre bilatérale sera scrutée à la loupe: celle entre le président américain et son homologue russe Vladimir Poutine.
Donald Trump s'entretiendra également avec le prince héritier Mohammed ben Salmane d'Arabie saoudite, pays grand rival de l'Iran au Moyen-Orient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.