Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    Safi en quarantaine : Le spectre du reconfinement plane sur d'autres cités    Coronavirus dans le monde : zones reconfinées en Espagne, le Maroc enregistre son bilan le plus lourd depuis mars    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le meilleur des PJD    Fraude aux cotisations sociales : la scandaleuse vidéo d'Amekraz qui aggrave son cas    Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux    Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi    Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste    Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume    Coronavirus : la région de Marrakech-Safi est la plus touchée ce dimanche    Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Tarik Haddi, nouveau président de l'AMIC    Des ministres gaffeurs!    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    L'ANP et l'AFD pour un développement durable et compétitif des ports    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Radouane Amine : « Nous défendons la thèse mettant l'humain au centre de tout modèle de développement »    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    PJD: le communiqué de la honte    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Fête de l'indépendance des USA: Le Roi Mohammed VI félicite le président Trump    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lafarge en forme pour le mariage avec Holcim
Publié dans L'Economiste le 14 - 05 - 2014

POUR l'instant, Lafarge et Holcim sont encore des concurrents. «Nous n'avons pas encore réfléchi à ce que va
ressembler l'ensemble Lafarge-Holcim», a indiqué Saad Sebbar, administrateur directeur général de Lafarge Maroc lors de la présentation des résultats annuels de l'entreprise. Le rapprochement entre les deux cimentiers au Maroc mais également au Brésil, en Inde ou encore en Chine va nécessiter des montages distincts compte tenu du poids qu'aura l'entité issue de la fusion sur ces marchés. Les deux groupes détiendraient une part de marché de l'ordre de 55% au Maroc. Les autorités seront appelées à déterminer dans quel cas de figure le mariage est acceptable en termes de concurrence. Malgré les possibles désinvestissements qui pourraient accompagner cette fusion, le mot d'ordre est à la poursuite de l'ensemble des projets prévus en 2014. Cela intègre le développement d'une usine dans le sud. Lafarge Maroc devrait annoncer le nom de l'adjudicataire de ce marché incessamment. Les travaux démarreront au début de l'année prochaine. Même dans la perspective du rapprochement avec Holcim, cet investissement de 3 milliards de DH a du sens dans la mesure où les deux opérateurs ne sont pas présents dans cette région. Les autres opérateurs du marché sont en tout cas à l'affût de toutes opportunités liées au rapprochement entre Lafarge et Holcim.
La forte concurrence dans le secteur aujourd'hui pousse les opérateurs à revoir leur mode d'intervention sur le marché. Lafarge va ainsi absorber ses filiales bétons et granulats. Son concurrent Ciments du Maroc va faire de même. Au-delà du développement des synergies notamment au niveau commercial et administratif recherché, la forte concurrence sur ces métiers pousse les opérateurs historiques à préserver leurs filiales.
Lafarge parie aujourd'hui sur l'innovation pour renforcer sa position sur le marché. Elle va installer un laboratoire de
Source: Lafarge Maroc
Le cimentier a inscrit ses principaux indicateurs en hausse pour la première fois depuis 2009. Malgré la stagnation du chiffre d'affaires, l'efficacité industrielle a permis d'améliorer la rentabilité de l'entreprise
développement des systèmes constructifs à Bouskoura. Déjà, les produits innovants ont représenté 25% des ventes de béton en 2013. De nouvelles solutions constructives pour le logement économique seront lancées à partir du 28 mai prochain.
En dépit de la contre-performance du marché l'année dernière, l'industriel a enregistré une petite hausse de 0,1% de ses revenus à 5 milliards de DH. Cette progression est attribuée en partie à l'optimisation de la distribution et à la gestion dynamique du portefeuille clients. Cette année, Lafarge va accélérer ses expéditions à l'étranger. Elle table sur l'export de 200.000 tonnes de clinker et de ciments vers l'Afrique de l'Ouest cette année. Il s'agit d'une réponse à la surcapacité du marché domestique plutôt que d'une volonté de l'opérateur de développer une activité à l'international. Les revenus de l'exportation viendront un peu soutenir les ventes de l'opérateur, surtout que l'année n'a pas mieux commencé sur le marché domestique. Les ventes étaient en recul de 3,2% au premier trimestre pour l'ensemble des opérateurs. La performance industrielle sera donc un facteur important pour préserver la rentabilité. L'entreprise a, à cet effet, augmenté l'utilisation des combustibles alternatifs dans ses usines. Elle va également investir plus de 100 millions de DH dans un projet de valorisation de déchets ménagers. Le combustible alimentera la cimenterie de Bouskoura. D'un autre côté, la consommation en électricité des usines provient pour une partie importante de l'éolien. L'effort d'optimisation a permis d'améliorer le résultat d'exploitation courant de 9,5% en 2013 à 2,1 milliards de DH. La filiale commune de Lafarge et SNI a dégagé un bénéfice de 1,4 milliard de DH en hausse de 10,6%. L'industriel a rompu trois exercices consécutifs de baisse de ses résultats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.