La RAM annule ses vols de Casablanca vers une destination    فيروس كورونا: تسجيل 16 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Le Roi Mohammed VI félicite MBS    Tunisie : La conseillère du chef du Polisario rencontre le chef d'un parti, proche de Saïed    All Africa Golf Championship 2022 en Egypte : L'équipe du Maroc remporte le titre    Trafic de drogue : un Colombien interpellé à Tanger    L'Association Nationale des Eleveurs Ovins et Caprins tient son AG à Meknès    Scandale. Des contrebandiers du Polisario coincés révèlent les noms de leurs complices hauts gradés de l'armée algérienne    Burkina: déploiement de militaires à Ouagadougou après de nouveaux tirs    Urbanisme : Le CESE plaide pour un aménagement durable du littoral    Le Maroc présentera sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Victoire historique de nos Lions équipe Amputé!    Elections au Québec: Le chef d'un parti exclut deux candidats pour des propos antimusulmans    Vingt individus interpellés pour liens présumés avec un réseau d'immigration illégale    Covid-19/Maroc : 3.087 PCR réalisés en 24H    Plus de six tonnes de chira incinérées à Dakhla    Diaspo #258 : Fattah Abbou enseigne la musique amazighe aux Américains    Institut Choiseul. Qui sont ces 12 Marocains dans le top 100 meilleurs Africa 2022    Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Au Maroc, les femmes âgées sont plus vulnérables que les hommes    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Un Caïd à Marrakech suspendu par le ministère de l'Intérieur pour corruption    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    Exclu: la preuve que le motif de Zellige utilisé par Adidas est bien Marocain (Documents)    Maroc : 86% des jeunes marocains insatisfaits des partis politiques    Lions de l'Atlas: la pilule ne passe toujours pas pour Vahid Halilhodzic    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d'Oujda    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Clap de fin pour «Rachid Show» ? Allali brise le silence (PHOTO)    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc adopte une nouvelle Charte de l'investissement
Publié dans Les ECO le 29 - 08 - 2016

Suite à l'introduction, le mois dernier, d'une nouvelle Charte de l'investissement, l'Etat marocain a signé des contrats d'investissements pour un total de 7,5 milliards de dirhams (691,6 millions d'euros). En tout, trente contrats ont été signés le lendemain de l'annonce de la nouvelle charte, et ce avec des entreprises britanniques, canadiennes, brésiliennes, chinoises, indiennes et russes. Selon des communiqués officiels, ces contrats devraient entraîner la création de 39.000 emplois.
MESURES D'INCITATION À L'INVESTISSEMENT
La nouvelle Charte, qui s'inscrit dans le cadre de la loi 60-16 et remplace la précédente charte de l'investissement adoptée en 1995, prévoit une restructuration des activités de promotion de l'investissement sous la houlette d'une agence centralisée et le développement des zones franches dans chacune des 12 régions du pays. Les entreprises qui ne sont pas implantées dans les zones franches, mais qui remplissent les conditions requises pourront également bénéficier d'avantages fiscaux, notamment des mêmes avantages pour les industries exportatrices et d'une exonération de cinq ans de l'impôt sur les sociétés pour les nouvelles entreprises industrielles. De plus, la nouvelle Charte reconnaît également le statut d'exportateur indirect, ce qui devrait contribuer à soutenir l'importante industrie automobile marocaine, et en particulier ses sous-traitants, qui profiteront de ce nouveau statut.
RETOMBEES POSITIVES ATTENDUES POUR L'INDUSTRIE AUTOMOBILE
Selon le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le taux d'intégration de l'industrie automobile devrait atteindre 65% au cours des années à venir, soit des perspectives de croissance considérables pour l'industrie locale. En effet, sur les 30 contrats d'investissement, signés au mois de juillet, 21 concernent des entreprises du secteur automobile, tel que le fabricant britannique de pièces automobiles Delphi, qui a signé un accord-cadre portant sur le lancement de sept nouveaux sites de production avant 2021.
L'accord prévoit notamment la construction d'une usine de fabrication de systèmes de distribution électrique dans le parc industriel Agropolis à Meknès, pour un investissement de 400 millions de dirhams (36,7 millions d'euros) ainsi que la création d'un centre de recherche et développement. Selon la presse marocaine, ces nouveaux investissements devraient permettre de créer 13.000 emplois au total. Un accord portant sur un investissement de 2,69 milliards de dirhams (246,9 millions d'euros) a également été signé avec le fournisseur canadien Linamar, qui compte ouvrir la première usine de fabrication de composants moteurs du Maroc, avec 1.000 emplois à la clé. L'usine fournira les grands constructeurs automobiles internationaux implantés au Maroc tels que Ford, Volkswagen et Peugeot Citroën. D'une capacité de production de 200.000 véhicules par an, la nouvelle usine sera implantée à Kenitra et devrait entrer en production en 2019.
L'industrie automobile occupe une place de choix dans le Plan d'accélération industrielle (PAI) 2014-20, qui vise à améliorer la balance commerciale du Maroc, à faire passer la participation du secteur industriel au PIB de 14% à 23% et à créer 500.000 nouveaux emplois par le biais du développement d'«écosystèmes», ou filières de production industrielle, avec pour objectif de stimuler la croissance et de renforcer la concurrence. Un nouvel écosystème «moteurs et transmission» a vu le jour cette année, faisant suite à la création d'une série d'autres écosystèmes automobiles, spécialisés notamment dans le câblage, l'intérieur et les sièges, le métal et l'emboutissage, et les batteries. En plus des accords relatifs au secteur automobile, neuf projets ont été signés dans le secteur textile, pour un montant de 600 millions de dirhams (55,3 millions d'euros), et quatre sites industriels sont à l'étude dans le secteur de l'aéronautique, nécessitant un investissement total de 260 millions de dirhams (24 millions d'euros).
REGROUPEMENT DES ACTIVITES D'INVESTISSEMENT
La nouvelle Charte procède à un regroupement des diverses agences de promotion du commerce et de l'investissement -notamment Maroc Export, l'Agence marocaine de développement des investissements et l'Office des foires et expositions de Casablanca- avec la création de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE). Placé sous l'égide du ministère de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, l'AMDIE a pour mission de renforcer la coordination des activités ainsi que de rationaliser les ressources financières et humaines mises en œuvre à des fins de promotion des investissements. Une direction générale du commerce, une direction générale de l'industrie et une agence dédiée au développement de l'économie numérique et du e-gouvernement ont également été créées dans le cadre de la nouvelle charte.
CLIMAT DE L'INVESTISSEMENT DANS LA REGION
Si de nombreux pays dans la région ont enregistré une chute des investissements étrangers au cours des cinq dernières années, le Maroc affiche des investissements directs étrangers en augmentation de 11% entre 2010 et 2015, ces derniers atteignant 39 milliards de dirhams (3,6 milliards d'euros). Une hausse qui concerne pour l'essentiel le secteur industriel, les investisseurs ayant accueilli avec intérêt des initiatives telles que le PAI et les autres programmes incitatifs mis en place par l'Etat. Justifiant les dernières notes souveraines attribuées au Maroc, les agences de notation Standard and Poor's**** (S&P) et Fitch ont mis l'accent mis sur le développement de l'industrie, comme jouant un rôle central dans l'attribution de perspectives stables au pays. «Selon nos prévisions, l'activité économique restera vulnérable à la volatilité dans le secteur agricole et aux fluctuations de la demande extérieure européenne, notamment dans le secteur du tourisme», a écrit S&P au mois d'avril. «Néanmoins, les investissements à destination des secteurs industriels récemment développés, tel que le secteur automobile, devraient améliorer la diversification de l'économie et contribuer à la croissance du PIB et à une hausse des exportations sur le moyen terme».
Tags: Charte de l'investissement PAI INDUSTRIE AUTOMOBILE Moulay Hafid Elalamy


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.