411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OCP envisage la construction d'un deuxième pipeline
Publié dans Les ECO le 14 - 12 - 2016

La capacité annuelle de l'ouvrage devrait atteindre 20 millions de tonnes. Entre autres projets du groupe figurent l'extension de la conduite d'eau reliant le barrage Al Massira à Benguérir, ainsi que des investissements au niveau de Boucrâa et de la région de Laâyoune.
Le groupe OCP poursuit son programme de développement industriel lancé en 2008 à travers le déploiement de son programme d'investissements. C'est ce qui ressort de la note d'information publiée par le groupe, le 9 décembre dernier, relative à l'emprunt obligataire qu'il s'apprête à lancer. Selon le document, OCP envisage d'augmenter ses capacités de production à travers divers projets, dont la construction d'un second pipeline pour relier Gantour à Safi. Cet ouvrage, dont la réalisation entre dans le cadre des Investissements Axe Centre, est prévu sur une longueur de 155 km pour une capacité annuelle pouvant atteindre 20 millions de tonnes.
Le projet devrait, observe la note d'information, permettre au groupe phosphatier de bénéficier de la construction d'un nouveau port à Safi, concomitamment à la mise en service du nouveau complexe SPH dans la ville. Entre autres projets en cours de développement, le document annonce l'extension de la conduite d'eau reliant le barrage Al Massira à Benguérir qui permettra au Groupe de couvrir la totalité de ses besoins en eau et évitera de puiser 5 millions de m3/an dans la nappe phréatique ainsi que des investissements au niveau de Boucrâa et de la région de Laâyoune en vue de redynamiser l'écosystème de la région en la dotant d'une nouvelle usine chimique ayant une capacité annuelle d'1 million de tonnes d'engrais par an.
Cette installation, indique la note d'information, disposera d'une unité de production d'acide sulfurique, d'une unité d'acide phosphorique ainsi que d'une unité de granulation. L'investissement inclut également une plateforme dédiée aux utilitaires. Le document indique une enveloppe globale dédiée au programme de développement industriel estimée à environ 200 MMDH depuis 2008 et à l'horizon 2025. Une enveloppe qui, sur la période 2016-2025, sera de l'ordre de 151,6 MMDH dont 81,4 MMDH pour l'Axe Nord (constitué du site minier de Khouribga et du site chimique de Jorf Lasfar), 70,1 MMDH pour l'Axe Centre (constitué du site minier de Gantour, du site chimique de Safi, du site minier de Boucrâa et autres projets à venir dans cette zone).
Le document rappelle par ailleurs que le groupe avait initié un projet pareil en 2014, avec l'inauguration d'un slurry pipeline d'une longueur de 187 km et d'une capacité annuelle pouvant aller jusqu'à 38 millions de tonnes. Ce dernier est principalement destiné au transport de pulpe de phosphate depuis les mines de Khouribga vers le site industriel de Jorf Lasfar. Toujours selon la note d'information, ces slurry pipelines sont destinés à accroître la capacité de transport de minerai et contribuent à réduire considérablement les coûts unitaires de production du groupe, ainsi que son empreinte carbone globale.
Les capacités de production à horizon 2025
Conformément à son programme d'investissement, le groupe minier détenu à hauteur de 94,12% par l'Etat marocain représenté dans le capital de l'opérateur par le ministère de l'Economie et des finances à travers la Direction des entreprises publiques et privatisation (DEPP), prévoit que sa capacité de production annuelle de roche passera de 34 millions de tonnes en 2015, à 46,7 millions de tonnes en 2020 puis à 57,4 millions de tonnes en 2025. De même la capacité de production d'acide phosphorique du groupe passera de 5,7 millions de tonnes P2O5 en 2015 à 7,8 millions de tonnes P2O5 en 2020 puis à 10,6 millions de tonnes P2O5 en 2025. Enfin, la capacité de production d'engrais du groupe passera de 8,5 millions de tonnes en 2015 à 14 millions de tonnes en 2020 puis à 21,3 millions de tonnes en 2025. Ces augmentations de capacité devraient permettre au groupe minier de renforcer sa position de leader dans l'industrie des phosphates.
Tags: Entreprises OCP construction Maroc


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.