L'istiqlalien Abderrazak Afilal n'est plus    Caricatures outrageuses : le Maroc dénonce une « provocation insultante »    Covid-19 : hausse inquiétante des cas à Rabat-Salé-Kénitra    Bank Al-Maghrib : les indicateurs hebdomadaires    Décès du Combattant Abderrazak Afilal    Nouvelle visite au Maroc du président de la Chambre des représentants de la Libye    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Daya de Dar Bouazza bientôt propriété privée ?    Evolution du Coronavirus au Maroc : 3020 nouveaux cas, 197.481 au total, dimanche 25 octobre à 18 heures    A Casablanca, le vélo a le vent en poupe    Le président algérien à l'isolement après plusieurs cas suspects de coronavirus proches    Le Real s'offre le Barça au Camp Nou    Les Rouges voient rouge    La digitalisation, un levier clé pour une montée en gamme de l'industrie agroalimentaire    Le Secrétaire général de l'ONU dévoile le brigandage des polisariens    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    Les soins du visage digitaux sont-ils l'avenir de la beauté ?    Le Pr. Redouane Rabii a la médecine dans la peau et la patrie dans le cœur    Le coronavirus se propage comme une trainée de poudre    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Botola: Le Libyen Mohamed Anis Saltou rejoint le FUS    France-Plan social : Nokia revoie sa copie    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Energie solaire. Le Maroc monte son savoir-faire au Mexique
Publié dans Les ECO le 25 - 03 - 2019

L'universitaire Mohamed Badine El Yattioui a exposé à Tijuana, au nord du Mexique, l'expérience marocaine dans le développement de l'énergie solaire, lors du congrès de l'association latino-américaine des études sur l'Asie et l'Afrique, tenu en fin de semaine.
Avec une capacité totale de 580 MW, Noor Ouarzazate, la plus grande centrale solaire au monde, vise à moderniser la gouvernance énergétique du Maroc, à la fois au niveau environnemental et en matière de dépenses publiques, a relevé le président du centre de recherche sur la Globalisation, "NejMaroc", notant que le Royaume est désormais perçu comme un modèle par de nombreux pays africains.
Pour le professeur des sciences politiques à l'Université des Amériques à Puebla, le lancement de ce projet titanesque par le Roi Mohammed VI témoigne de la volonté du Souverain d'inscrire le Royaume au premier rang des nations responsables sur le plan énergétique.
Il a noté que l'engagement des bailleurs de fonds pour le financement de ce méga-projet illustre la confiance des institutions internationales dans la stabilité politique du Maroc et sa crédibilité économique et financière.
Alors que le gouvernement marocain ambitionne de porter la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique à au moins 52% à l'horizon 2030, le Royaume a conclu des partenariats avec d'autres pays africains en matière d'énergies renouvelables, dont certains concernent le périmètre de "Desert to Power", s'affirmant ainsi comme un modèle dans le domaine en Afrique, a souligné le politologue.
Le conférencier a enfin noté que les énergies renouvelables sont un choix pertinent pour le Maroc, puisqu'elles permettent d'accompagner un développement économique accéléré, tout en respectant l'environnement. Elles permettent également de renforcer à terme l'indépendance énergétique du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.