Inde. 43 morts suite à l'incendie d'une usine    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Le Polisario sur la sellette    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Damir appelle à l'interdiction de toute instrumentalisation politique de la religion    La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Le PPS au Parlement    SOS Littoral: La tête dans le sable    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La DGSN réagit à l'agression de l'humoriste Amine Radi
Publié dans Les ECO le 19 - 05 - 2019

Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a diligenté, samedi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, au sujet des accusations attribuées à un policier exerçant à la préfecture de police de Casablanca, suite à la publication d'une vidéo sur Facebook, montrant l'humoriste Amine Radi, prétendant être victime d'une agression physique et verbale de la part du policier précité.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a souligné dans un communiqué avoir interagi rapidement et avec sérieux avec le contenu de cette vidéo live, dans laquelle la victime prétend qu'un policier au district de Sidi Bernoussi l'a insulté et l'agressé physiquement lors de son arrestation près du pont de Tit Mellil à Casablanca.
La vidéo a également montré des accrochages entre les deux parties après la tentative du diffuseur de la vidéo de filmer le visage du policier, précise la DGSN.
En plus de l'enquête judiciaire menée sous la supervision des autorités judiciaires compétentes, l'inspection générale de la sûreté nationale a lancé une enquête administrative parallèle pour déterminer les dépassements professionnels attribués au policier, ainsi que les responsabilités et les mesures disciplinaires à la lumière des résultats des investigations, conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.