Météo Maroc : les prévisions pour la journée du mardi 27 septembre 2022    Walid Regragui : "La tâche ne sera pas facile contre le Paraguay"    Carburants: Un marché loin d'être concurrentiel selon le Conseil d'Ahmed Rahhou    Le Maroc célèbre Aid Al Mawlid Annabaoui dimanche 9 octobre 2022    Sahara : La Mauritanie défend à l'ONU sa «neutralité positive»    L'OCP annonce une prise de participation de 50% dans l'Espagnol GlobalFeed S.L.    Maroc : Plusieurs ONG rendent hommage à Aïcha Ech-Chenna    Elections partielles : L'Istiqlal mobilise ses troupes avant le scrutin    DGSN. Nouvelles directives de Hammouchi pour une meilleure qualité de services de police    Conseil de gouvernement. Le Code du commerce au menu de la réunion de ce jeudi    « La loi incriminant l'avortement est complètement décalée de la réalité »    Le Maroc participe à Riyad au 23ème symposium d'Interpol de formation de la police    Décès de Aïcha Ech-Channa; Le Roi déplore une pionnière de l'action associative au Maroc    Compteur Coronavirus : 4 nouvelles contaminations et 0 décès en 24H    Sofiane Boufal prépare son envol pour le Qatar    Sahara et Espagne : Un média du Polisario accuse Albares de suivre les directives du Maroc    Face aux défis émergents, les Institutions supérieures de contrôles sont appelées à « changer de paradigme » (Zineb El Adaoui)    Tourisme: un secteur en quête d'un renouveau durable et inclusif    Environ 520.000 personnes ont assisté aux grands concerts de Rabat    «Mon exposition est un hommage à la femme marocaine et à sa force créatrice»    Tel un désenchantement «poétique» de la société    Le Cameroun enrichit son offre d'accompagnement des PME    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Référendums d'annexion : Kiev demande une "réunion d'urgence" du Conseil de Sécurité    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI    Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Le street workout s'invite à Essaouira    Alerte météo au Maroc: les villes où il va pleuvoir à partir de ce lundi    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Festival national du film de Tanger: Ismail El Iraki décroche le Grand prix    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Raja de Casablanca : le Tunisien Mondher Kebaier nommé entraîneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



IRESEN: Avant 2030, le Maroc pourra exportateur du pétrole vert
Publié dans Les ECO le 30 - 11 - 2019

Grande annonce que celle faite par l'Institut de Recherche en Energie Solaire et en Energies Renouvelables (IRESEN): Le Maroc pourra devenir avant l'an 2030 un exportateur de pétrole vert.
L'Institut l'a annoncé, hier vendredi dans un communiqué, soulignant que la réalisation des plateformes de l'Institut et de ses partenaires, dédiée à l'hydrogène et l'ammoniac verts, commencera dès janvier prochain.
La même source relève que la baisse des coûts des énergies renouvelables et l'abondance de sites marocains alliant un fort ensoleillement et des vitesses de vent élevées "ouvrent de nouvelles opportunités pour produire de l'hydrogène ou des dérivés sans CO2".
L'Institut, à travers Green Energy Park, et ses partenaires - OCP et l'Université Mohammed VI Polytechnique du côté marocain, ainsi que Fraunhofer et ses instituts du côté allemand, "mettent le turbo sur le Power-to-x", se réjouit le communiqué, ajoutant que le ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement suit de très près le projet de réalisation de la plateforme dédiée à la recherche sur l'hydrogène et l'ammoniac.
Parallèlement, une 3ème étude est en cours pour préparer la feuille de route du Maroc dans ce domaine très prometteur, indique l'Iresen.
Selon Badr Ikken, Directeur général de l'Iresen, cité dans le communiqué, "le projet commencera par la mise en place d'un premier pilote pour tester plusieurs technologies de production d'hydrogène et de ses dérivés à base d'énergies renouvelables en tant que vecteur d'énergie pour la génération, le transport et le stockage de l'énergie mais aussi en tant que matière première".
Ceci en adéquation avec les résultats des deux premières études menées l'année dernière par trois instituts de Fraunhofer, l'un des plus grands centres de recherche appliquée au monde, a assuré M. Ikken. Il a fait savoir que cette technologie est complémentaire aux énergies renouvelables et permettra de décarboner différents secteurs de notre société, tout en créant une forte opportunité de développement économique et social à travers l'export. "L'hydrogène est difficilement transportable donc il faudra développer localement des infrastructures industrielles de transformation", a-t-il dit.
Suite à ces études qui ont démontré, d'une part, que le Maroc pourrait capter 2 à 4% du marché mondial de l'hydrogène, estimé à plusieurs milliers de TWh; et d'autre part, que ses dérivés que sont l'ammoniac vert et le méthanol pourraient être rentables à court et moyen termes, poursuit le communiqué, "l'Iresen et ses partenaires ont décidé de se lancer dans cette +belle aventure+ qui a déjà un premier partenaire, l'Allemagne".
Première économie de l'UE, l'Allemagne va progressivement arrêter toutes ses centrales à charbon à partir de 2022 jusqu'à 2038 et aura besoin d'importer des combustibles propres notamment des molécules vertes, indique l'Iresen. Sur les moyens et long termes, l'Allemagne devra importer massivement de l'hydrogène et des dérivés verts, et ce projet a fait l'objet de la publication conjointe de plusieurs ministères fédéraux d'Allemagne qui expliquent que les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique sont les maillons centraux de la transition énergétique. L'Iresen, qui souligne les "avancées monumentales" effectuées dans ces domaines, note que des maillons complémentaires, notamment des vecteurs énergétiques sous forme de gaz, et plus précisément l'hydrogène produit sans CO2, deviennent nécessaires pour décarboner la société allemande et atteindre ses objectifs par rapport à la protection du climat. L'hydrogène et ses dérivés gazeux et liquides pourront être utilisés pour des applications difficilement alimentées par l'électricité, notamment le transport maritime, aérien, le transport de marchandises et les voitures sur de longs trajets, explique le communiqué, faisant savoir il sera également possible de décarboner des industries polluantes, telles que l'industrie du ciment, tout en valorisant le CO2 en l'intégrant dans des vecteurs énergétiques. Dans le cadre du partenariat énergétique marocco-allemand et avec le soutien de la GIZ, l'Iresen et ses partenaires ont décidé "d'accélérer le pas afin de renforcer les capacités et se positionner rapidement sur le développement technologique de cette filière afin de faire du Maroc un pionnier de la production de molécules vertes et permettre la mise en place d'un nouveau partenariat énergétique à forte valeur ajoutée", souligne le communiqué. Il rappelle que le ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement, Aziz Rabbah, a mis en place une Commission nationale de l'hydrogène vert et du Power-to-x.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.