Chambres professionnelles : Défis et enjeux d'un scrutin d'une conjoncture particulière    Elections : La HACA prépare son dispositif pour les prochaines échéances    Biden supprime le tweet montrant une carte du Maroc sans le Sahara    Al Hoceima : Appel à projets du programme Madaëf Eco6    Afghanistan : Les attaques se multiplient à Kaboul, les Talibans revendiquent    Liban : Macron fait la quête    Tokyo 2020 : Elaine Thompson (Jamaïque) 100 m féminin : 10 s 61 à 0,62 s du record mondial    Le légendaire gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Les mosquées de la préfecture de Skhirat-Témara ferment pour la prière d'Al icha    Compteur Coronavirus :Le Maroc franchit le cap des 10.000 nouveaux cas en 24 heures    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    L'ONU demande la fin immédiate des "violations alarmantes" en République centrafricaine    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Finlande : le Maroc, tête de pont de la nouvelle stratégie africaine
Publié dans Les ECO le 18 - 06 - 2021

L'ambassade de Finlande à Rabat et Business Finland viennent de concocter une stratégie africaine 2021-2030. La rampe de lancement de cette stratégie, calée sur l'Agenda 2030 des Objectifs de développement durable, sera le Maroc. Les détails.
La Finlande a une nouvelle stratégie africaine. Concoctée par son ambassade à Rabat et Business Finland, la nouvelle vision de cet Etat nordique, qui attend d'être traduite en feuille de route, a été récemment présentée à la presse.
L'occasion pour Pekka Hyvönen, l'ambassadeur de Finlande au Maroc, de déclarer que «l'Afrique connaît une importance croissante dans la politique, l'économie et les échanges dans le monde. Notre stratégie vise à accompagner cette dynamique en élargissant le champ de coopération politique et économique avec les pays africains. Pour ce faire, nous misons sur les relations bilatérales mais également sur le partenariat UE-Afrique, la coopération pays nordiques-Afrique ainsi que sur les relations multilatérales». Autrement dit, et son excellence Pekka Hyvönen l'a bien précisé, la nouvelle stratégie africaine de la Finlande aura une double dimension politique et économique. « L'Union africaine et plusieurs organisations politiques et économiques seront notamment approchées pour sa mise en œuvre», a-t-il précisé.
Une approche basée sur la réciprocité et les intérêts mutuels
L'approche sera basée sur le concept de réciprocité et d'intérêts mutuels. « La Finlande possède une expertise qui peut profiter aux pays africains pour développer leurs sociétés et diversifier leurs économies. En même temps, la Finlande peut aussi bénéficier de la coopération et du savoir-faire africain, car la diversité politique, économique et culturelle de l'Afrique est un réel atout », a expliqué le diplomate.
Sur le plan politique, la Finlande intensifiera sa coopération avec les pays africains sur les questions régionales et mondiales. Sa coopération sera notamment renforcée sur des sujets d'enjeu mondial comme la paix et la sécurité, les droits humains, la démocratie, l'Etat de droit et les droits des femmes, l'éducation, la recherche et l'innovation, la migration et le changement climatique et la biodiversité. Ceci, sans oublier le soutien visant à renforcer la représentation de l'Afrique au Conseil de sécurité des Nations Unies.
Au niveau économique, la Finlande a choisi son créneau de coopération. Celui-ci consistera à booster le commerce et les investissements verts créateurs d'emplois et de croissance, à travers trois objectifs. Le premier est de doubler les échanges entre la Finlande et l'Afrique à l'horizon 2030.
Dans ce dessein, des efforts seront déployés pour augmenter de manière significative les investissements des entreprises finlandaises en Afrique et des entreprises africaines en Finlande. Le second objectif économique de la nouvelle stratégie africaine de la Finlande consistera à placer l'expertise finlandaise au service de la promotion d'une croissance verte et d'une transition durable créatrices d'emplois dans les pays africains. Troisième objectif : la Finlande, qui défend le système commercial multilatéral fondé sur les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), pèsera de tout son poids pour soutenir toutes les intégrations économiques en Afrique, dont la Zone de libre-échange du continent africain (ZLECAF) entrée en vigueur au début de l'année.
Au niveau social, la nouvelle stratégie africaine de la Finlande prévoit aussi ce volet, les relations entre les peuples et les communautés seront également renforcées. La Finlande favorisera ainsi les relations à différents niveaux de la société : soutien continu aux organisations non gouvernementales, dialogue régulier avec les acteurs des différents secteurs opérant en Afrique et avec la diaspora africaine, coopération entre les établissements d'enseignement supérieur, les organismes de recherche et les groupes de réflexion pour développer des partenariats mutuellement bénéfiques, coopération avec la jeunesse et exploitation de la coopération de l'UE pour développer des canaux de migration légale, y compris la migration circulaire.
Premier objectif : doubler rapidement les échanges entre la Finlande et le Maroc
«Pour mettre en œuvre notre nouvelle stratégie africaine, nous avons décidé de partir du Maroc où la coopération entre nos deux pays est excellente», a notamment déclaré Pekka Hyvönen.
Pour commencer, «notre premier objectif est d'arriver à doubler les échanges entre nos deux pays avant 2030. Je peux vous dire que nous sommes persuadés d'y parvenir», a noté l'ambassadeur qui a été confirmé par Jari Kaihari, Directeur de Business Finland au Maroc. Ce dernier a révélé que l'organisation qu'il dirige est pleinement engagée sur les deux fronts, c'est-à-dire en Finlande et au Maroc.
«Nous travaillons sur les deux axes, c'est-à-dire que nous faisons profiter à la fois les entreprises finlandaises et celles marocaines des opportunités d'affaires que nous gérons sans discrimination. Notre objectif est d'augmenter les échanges entre les deux pays», a-t-il expliqué.
Signalons qu'en 2020, les exportations finlandaises vers le Maroc, principalement composées de bois, papier et carton, se sont chiffrées à 142 millions d'euros, alors que les exportations marocaines (textile, fruits et légumes) vers la Finlande n'on atteint que 22 millions d'euros. 40 entreprises finlandaises sont actuellement actives au Maroc, tandis qu'aucune entreprise marocaine n'est recensée en Finlande. Ceci étant, la Finlande mise sur plusieurs créneaux pour booster ces échanges avec le Maroc.
Son offre prioritaire portera sur l'économie circulaire et la bioéconomie, l'agritech, l'eau, les énergies renouvelables, les technologies de la santé, la digitalisation et l'intelligence artificielle et l'éducation. Selon Pekka Hyvönen, «l'offre finlandaise peut avoir un impact positif sur plusieurs pans de l'économie marocaine, notamment sur la réduction de la consommation d'eau, la valorisation énergétique des déchets, la valorisation des déchets en engrais, la production efficace de panneaux solaires, la construction de ports intelligents et l'emploi». 
Aziz Diouf / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.