Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    Kaboul: Les talibans revendiquent l'attentat contre le ministre de la Défense    Liban : Joe Biden annonce 100 millions de dollars d'aide supplémentaire    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Records du monde ou dopage technologique...    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Covid-19 : Le Maroc franchit, à nouveau, la barre des 10.000 cas    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Etat civil : la nouvelle loi finalisée
Publié dans Les ECO le 18 - 06 - 2021

Programmé à l'ordre du jour du Conseil du gouvernement tenu cette semaine, le projet de loi sur l'état civil devra entamer le circuit de l'adoption parlementaire avant la fin de ce mandat en vue d'une entrée en vigueur dans les plus brefs délais.
L'importance de la réforme du régime de l'état civil au Maroc, dans le cadre de la généralisation de la couverture sociale, n'est plus à démontrer, en raison de l'apport de ce chantier sur l'accélération de la mise en place de l'Agence nationale des registres et, par la suite, du Registre social unifié. Il s'agit d'une législation qui vise à poser le fondement légal du système informatique de l'état civil, l'échange électronique de ses données et l'attribution au gouvernement de la prérogative de conclure des accords concernant l'état civil au niveau national. Ceci, sans toucher aux compétences centrales des présidents des Conseils communaux, auxquels la loi organique des communes accorde le statut d'officiers d'état civil.
En effet, l'article 102 de la loi organique n° 113-14 du 7 juillet 2015 stipule que « le président du Conseil communal est officier d'état civil. Il peut déléguer l'exercice de cette fonction conformément aux dispositions de la loi relative à l'état civil ». En plus de la définition des modalités de la délégation, le nouveau dispositif légal prévoit qu'au sein des villes érigées en arrondissements, la fonction d'officier d'état civil est attribuée au président du Conseil d'arrondissement et à ses vice-présidents sur délégation du président. À noter que les prérogatives des instances élues peuvent être déléguées en matière d'état civil dans chaque bureau relevant de la Commune, en vertu d'un arrêté établi en trois exemplaires accompagné, chacun, d'un spécimen de signature du délégataire.
De manière générale, la modernisation de l'état civil a pour portée d'améliorer l'efficacité et la qualité des services d'état civil fournis aux citoyens, avec la mise en place d'un système informatique de l'état civil et la création d'un centre national chargé de stocker les données recueillies. En ligne de mire, le projet vise la création d'un registre national de l'état civil pour en faire un outil essentiel dans la planification des politiques publiques destiné au pôle social.
Les principaux enjeux
En plus de la réduction des coûts des services rendus aux usagers, la nouvelle loi permettra l'accélération du projet de la numérisation de 55 millions actes d'état civil, après les deux expériences pilotes lancées à Rabat et à Casablanca. La généralisation des nouvelles mesures de collecte des données sera menée parallèlement à leur sécurisation, en tenant compte de la loi relative à la protection des données personnelles. Il faut dire que le principal objectif stratégique est lié à la refonte des procédures d'obtention des actes demandés par les usagers, ce qui permettra d'apporter le changement attendu de la nouvelle loi. La réforme enclenchée devra aussi amorcer le chantier de la formation et du déploiement des agents administratifs qui seront chargés de la mise en œuvre des nouvelles mesures, dans l'ensemble des provinces et des préfectures.
Enfin, la réforme devra aussi améliorer la fiabilité des données actualisées auprès des organismes publics qui sont autorisés à accéder à la base de données centrale, dans l'objectif de mieux cibler les bénéficiaires des programmes d'appui social, que ce soit pour la scolarisation des enfants, ou ceux qui entrent dans le cadre des subventions accordés par les Fonds étatiques. Jusqu'à présent, toutes les données recueillies au niveau des provinces et des préfectures sont envoyées, chaque mois, aux services centraux de l'état civil.
Le département de l'intérieur se charge de l'envoi et l'échange des données à caractère personnel pour les personnes inscrites par les bureaux spécialisés.
Younes Bennajah / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.