La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie    Covid-19 : plus de 3 400 000 personnes vaccinées    Allemagne : la commission vaccinale envisage de recommander le vaccin AstraZeneca pour les plus âgés    La HACA et la SNRT lancent à Dakhla des visites aux sites régionaux de production et de diffusion de radio et de télévision    Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 février 2021 à 18H00    Talib viré du TAS    L'ONU annonce de nouveaux dispositifs d'identification pour lutter contre la pêche illégale    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Des manifestations monstres contre les caciques : Les Algériens disent «degage» au régime    Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC    Le secrétaire général du Polisario reçu par le président Algérien    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Groupe Al Omrane: Mise en chantier en 2020 de 46 projets d'une consistance de près de 17.000 unités    Le Maroc, un modèle en matière de vaccination    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Marché de capitaux: 4,83 MMDH de levées en janvier 2022    Alerte – Veille – Relance post-covid19 – Investissements étrangers et compétition internationale – Ce que préparent les concurrents du Maroc    Les entrepreneurs marocains invités à investir au Burundi    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien...Ryad dénonce !    La Chambre des représentants libyenne tend à former un gouvernement provisoire restreint composé des compétences de toutes les régions du pays    Marrakech : 29 interpellations pour violation de l'état d'urgence sanitaire et aménagement d'une villa pour les jeux de hasard    ONCF: un chiffre d'affaires consolidé de 3,1 MMDH en 2020    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Gouvernement : Mustapha Ramid jette l'éponge    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le personnel des FAR reçoit la 2è dose du vaccin anti-Covid-19    Percevoir le cannabis tout autrement    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Sahara : D'éminentes personnalités internationales appellent Biden à appuyer la décision Américaine    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marwan Khoury : le crooner de Ben M'sick
Publié dans Le Soir Echos le 26 - 08 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / Culture / Marwan Khoury : le crooner de Ben M'sick
Parmi le florilège de têtes d'affiche venu agrémenter le festival de Casablanca figure le remarquable compositeur, pianiste et poète libanais Marwan Khoury. Celui-ci n'a pas manqué, comme à son habitude, de livrer un concert contemplatif à souhait, vendredi soir sur la scène de Ben Msick, après la performance de la chikha Tihihit qui a chanté en berbère et l'hystérie du concert du rappeur national Don Bigg. La grande place de cette localité – qui a accueilli ce soir-là 100 000 spectateurs – a vibré au rythme lyrique du très charismatique chanteur dont le concert, en ces temps d'opprobre, a mis le baume aux coeurs. Pendant une heure et demie, les mordus des belles paroles se sont laissés bercés par le timbre tout à tour grave, sobre et suave de cette vedette venue du pays du Cèdre. Tout en délicatesse, sa voix mêlait recueillement, gravité, mélancolie et douceur, nous livrant un cocktail de ses chansons les plus célèbres dont notamment « Kol el assayed » (Tous les poèmes), une ballade qui a fait sa réputation et qui a été entonnée allègrement par ses fans marocains. Avant d'investir la scène du festival de Casablanca, le chanteur a donné un concert au festival International de Sousse en Tunisie. Très apprécié par le public maghrébin, cet arrangeur de renom a notamment chanté en duo avec la chanteuse marocaine Karima Skalli « Anta » sur la scène Nahda de Rabat, lors de la 11e édition de Mawazine en 2012. Il a surtout composé pour des grands noms de la musique arabe tels que la prodgieuse Majida el Roumi, la pétillante Elissa, les incontournables Najwa Karam et Nawal Zoghbi, le chanteur tunisien Saber Rebaï et la grande voix syrienne Assala Nasri.
Sur des airs de romance
Ce porte-flambeau de la chanson fleur bleue, est souvent comparé à son compère libanais Fadel Chaker du temps où il était crooner aux allures de playboy, et avant qu'il ne se convertisse en un salafiste barbu qui soutient la rébellion syrienne, laissant ses innombrables fans perplexes. Mais revenons à notre poète, ce chantre de la chanson tendance romantique se dit être «très sensible de nature ». « Dans mes chansons, je renvoie ce que je suis réellement, un mélange de romance et de poésie ». Il ajoute : « Mais les tumultes de la région me perturbent et m'empêchent actuellement de m'adonner à ce genre de chansons et de textes ». Très affecté par les mutations et les remous qui minent la région, et notamment son pays qui connaît en ce moment une grande vague de violence, il projette de composer des chansons engagées. « Je n'ai pas encore complètement sauté le pas, et chanter le Printemps arabe est une mission délicate qui prendra du temps. Le phénomène de chanter les révolutions devient quelque peu commun actuellement et je cherche une œuvre qui a un impact profond », poursuit la star libanaise. Quant à son attachement à son pays d'origine, il a déclaré : « Ma chanson porte le Liban, tout ce que je fais découle de mon appartenance et de mon amour pour ce pays ». Le compositeur avait collaboré récemment avec la talentueuse chanteuse écrivaine et actrice syrienne Amal Arafa, pour laquelle il a composé le titre qu'elle avait écrit elle-même en hommage à la Syrie.
Un crooner au parcours de costaud
Accusée souvent d'être commerciale, la scène musicale libanaise peut se targuer de la créativité de ce poète-compositeur qui sort du lot et qui a du talent à revendre. Marwan Khoury a étudié la musicologie, l'histoire de la musique et le piano à l'Université Saint-Esprit de Beyrouth. Il a participé à plusieurs émissions musicales libanaises, en tant que chef d'orchestre, et a remporté plusieurs prix dont le prestigieux Murex d'Or, un des prix artistiques les plus convoités du Moyen-Orient, qui cible les artistes libanais et arabes, et dont la cérémonie a lieu annuellement au Liban. Après une carrière de claviériste, il s'est fait connaître en tant que chanteur à part entière avec la chanson « Fik Yamma Balak » (Avec ou sans toi) qu'il a composée en 1994, suivra son deuxième single « Lasbor ala Wellah » (Je serai patient) en 1997, qui le propulse au devant de la scène. Son premier album « Khayal el Omer » (Eternel chevalier ) sorti en 2002 obtient un succès phénoménal, et s'accompagne d'un vidéo clip pour le morceau « Ya chog » (La passion) pour lequel il rafle le premier Murex d'Or en 2003. En 2004, il s'associe avec Rotana, le plus grand label musical de la région et concocte « Kil el Qassayed » (Tous les poèmes), second album pour lequel il rafle le second Murex d'Or qui lui est attribué en même temps que les titres de meilleur chanteur/compositeur, meilleur clip vidéo et meilleur album de l'année. La consécration ! Ses textes – véritables coups de force lyrique – et sa voix qui le mènent aux quatre coins du globe. En 2005, le chanteur participe au festival de Carthage et en 2007 il est convié à l'Opéra House d'Egypte. En 2006, il sort son troisième album « Qasr el Shoo» et enchaîne par la suite les créations et les albums. Aujourd'hui, il a à son actif six albums qui se classent au top des charts et dont les pépites ont manifestement su enchanter les amateurs du genre, vendredi soir. La ballade romantique semble inoxydable !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.