Deux jalons de taille pour marquer la réunion du Conseil de sécurité    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    Le Polisario recherche désespérément son chef    La généralisation de la protection sociale, un levier d'intégration de l'informel    Maroc-Afrique : Un potentiel économique prometteur    La Bourse de Casablanca ouvre proche de l'équilibre    La main tendue du Maroc au Liban    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Super League: ce qu'en pense Infantino    Les services de la sûreté d'Errachidia à pied d'oeuvre dans la lutte contre le trafic de drogue    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux adopté en commission    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 20 avril    Objectifs de développement durable: lutte contre la malnutrition, un enjeu majeur    La cour constitutionnelle statue sur le nouveau quotient électoral    Avec un financement MCA : 11 millions de dollars pour la zone industrielle de Bouznika    Botola Pro D1 : la valse habituelle des entraîneurs continue    Acteur majeur dans le secteur immobilier au Maroc, Sarouty place ses engagements sociétaux au cœur de sa stratégie    Développement du transport scolaire : Le Groupe Alsa Transport et la province de Rhamna unissent leurs efforts    Aïd Al Adha: 8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées, selon Akhannouch    Casablanca : Dès qu'il fréquente le milieu de l'escroquerie, la police l'épingle    Essaouira : Un sororicide sur fond d'héritage    Ouezzane : Un mauvais voisinage finit dans le sang    Khénifra/Service des urgences : une vidéo publiée sur internet fait réagir la Direction régionale de la Santé    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Secousse tellurique de 3,8 degrés dans la province de Driouch    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    Cette semaine en Liga...    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Open d'Espagne de Taekwondo:Achraf Mahboubi médaillé d'or    Création de la Super League: La colère d'Alexandre Ceferin, président de l'UEFA    Le Maroc et le Danemark veulent élaborer un agenda post-pandémie    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    Un riche programme de sensibilisation et de vulgarisation autour des valeurs historiques de Rabat    FRMF: Ammouta nouveau coach des U23, Fathi Jamal intègre la DTN    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    José Mourinho viré de Tottenham    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les thèses algéro-polisariennes mises au ban de la 4ème commission de l'ONU
Publié dans Libération le 17 - 10 - 2018

L'Arabie Saoudite a réitéré, lundi devant la 4ème commission de l'Assemblée générale des Nations unies, son rejet de tout acte portant atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc, à sa souveraineté et à son intégrité territoriale.
Intervenant devant les membres de la Commission onusienne, l'ambassadeur représentant permanent de l'Arabie Saoudite auprès de l'ONU, Abdullah Bin Yahya Al-Moalimi a souligné que le Maroc a contribué, avec sérieux et bonne foi, au processus mené sous les auspices exclusives des Nations unies pour parvenir à une solution durable au conflit autour du Sahara marocain, réitérant la position de principe du Royaume de l'Arabie Saoudite soutenant l'initiative marocaine qui offre un statut d'autonomie au Sahara, et qui constitue une proposition constructive pour parvenir à une solution réaliste à ce conflit.
Il a affirmé, dans ce cadre, que l'initiative marocaine d'autonomie est une solution consensuelle conforme à la légalité internationale, à la Charte des Nations unies et aux résolutions du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale, tout en répondant au droit à l'autodétermination.
Le diplomate saoudien a salué, en outre, les efforts entrepris par le Maroc pour la réalisation du développement économique et social dans la région du Sahara, les acquis concrets du Royaume dans le domaine des droits de l'Homme, sa coopération avec le Haut-commissariat aux droits de l'Homme ainsi que son interaction positive avec les mécanismes spéciaux du Conseil des droits de l'Homme.
L'ambassadeur a invité toutes les parties concernées à privilégier le dialogue et la coopération afin de parvenir à une solution politique négociée au conflit.
Intervenant dans le même cadre, la représentante de l'Etat des Emirats arabes unis, Asmae El Hamadi, a réitéré la position «constante » de son pays « en faveur de l'intégrité territoriale du Maroc » et l'appui de son pays à l'initiative d'autonomie présentée par le Maroc en vue d'une solution consensuelle au conflit autour du Sahara marocain.
Elle a également salué les efforts du Maroc en vue de parvenir à une solution définitive, «efforts que le Conseil de sécurité a, dans toutes ses résolutions depuis 2007 jusqu'à celle de 2018 (2114), qualifiés de sérieux et crédibles pour aller de l'avant vers un règlement».
La représentante émiratie a également exprimé l'appui de son pays au processus politique en cours sous l'égide exclusive du Secrétaire général de l'ONU et la facilitation de son Envoyé personnel en vue de trouver une solution politique consensuelle et mutuellement acceptable à la question du Sahara.
Elle a relevé, à cet égard, que «l'interaction rapide et positive» du Maroc avec l'initiative du Représentant personnel du Secrétaire général sur le Sahara «participe de sa détermination permanente à rechercher une solution politique juste et durable au conflit du Sahara».
Le Royaume de Bahreïn a également réitéré, lundi devant la 4ème Commission de l'Assemblée générale des Nations unies, son soutien aux efforts «sérieux et crédibles» du Maroc pour parvenir à une solution politique au conflit artificiel autour du Sahara marocain, «sur la base de l'initiative d'autonomie et des résolutions du Conseil de sécurité y afférentes et dans le cadre de la souveraineté, de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale du Royaume».
Dans une allocution prononcée lors d'une séance de la commission onusienne à New York, le représentant du Royaume de Bahreïn a salué les efforts déployés par le Maroc pour la réalisation du développement socioéconomique au Sahara marocain et la promotion de la gouvernance et des droits de l'Homme dans cette région du Royaume.
Il a également exprimé le soutien de son pays aux efforts consentis par le Secrétaire général de l'ONU et son Envoyé personnel pour parvenir à une solution politique à cette question.
La République du Yémen a, elle aussi, salué les efforts du Royaume du Maroc en vue de parvenir à une solution politique juste et durable à la question du Sahara.
Dans une allocution lors d'une séance, lundi, de la 4ème Commission, le représentant du Yémen a exprimé le soutien de son pays aux efforts du Secrétaire général de l'ONU et de son Envoyé personnel pour la relance du processus politique visant à parvenir à une solution politique réaliste et permanente à la question du Sahara, «sur une base consensuelle et conformément aux résolutions adoptées par le Conseil de sécurité depuis 2007».
Cette déclaration s'ajoute aux innombrables positions exprimées dernièrement dans le même cadre par plusieurs Etats arabes, africains et latino-américains, lors des travaux de l'actuelle session de la 4ème Commission, en faveur du plan d'autonomie et des efforts du Maroc visant un règlement définitif du conflit artificiel autour de la marocanité du Sahara. Notamment le Sénégal, le Cameroun, le Gabon, le Burkina Faso, Sainte Lucie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Qatar, la République de Guyane, le Costa Rica et la Centrafrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.