Marrakech-Safi : Le CRT lance une grande campagne de promotion digitale    97% des pharmaciens affirment que la chloroquine n'est pas disponible    L'arrivée d'Enzo Zidane au WAC : De l'infox et du « fake news » !    Demi-finales de la Ligue des Champions : Un vol spécial d'Al Ahly pour rallier Casablanca    Botola Pro D1 : Une bouffée d'oxygène pour le Hasania d'Agadir    Vente de boissons alcoolisées : la campagne d'assainissement se poursuit    Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Plaidoyer du CNDH en faveur du respect du droit de manifester pacifiquement    L'ambassadrice du Guatemala réitère la position de son pays en faveur de notre intégrité territoriale    Pour un nouveau multilatéralisme équitable et inclusif    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Lancement d'un baromètre régional de l'investissement à Béni Mellal-Khénifra    Les exportations nationales accumulent les contre-performances    Mohcine Zouak : La transition numérique pose le défi de repenser l'école    Haro sur l'hydrochloroquine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    Or : c'est le moment de vendre vos bijoux !    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réouverture des salles de sport
Publié dans Libération le 10 - 08 - 2020

Les adhérents des salles de sport (musculation et fitness) aspirent à reprendre leurs activités physiques habituelles, en dépit des inquiétudes et craintes liées à la propagation du nouveau coronavirus qui a paralysé plusieurs activités sportives à travers le monde.
Suite à l'assouplissement voire à la suppression de certaines restrictions par les autorités dans plusieurs villes du Royaume, de nombreuses personnes tentent de réengager, petit à petit, leur routine sportive quotidienne, en reprenant leurs activités dans les salles de sport.
Face à ces craintes, alimentées par le nombre croissant de contaminations par le virus, certains tentent de recourir à la course à pied en plein air afin de maintenir leur forme physique et d'éviter une prise de poids en cas d'arrêt de toute activité physique.
Cependant, la pratique d'exercices physiques à la maison ou à l'extérieur, bien qu'efficace, peut faire perdre au pratiquant au fil du temps l'envie de continuer à s'entraîner seul, surtout en l'absence d'un coach qui saura entretenir sa motivation.
Mme Selma Bennani, présidente de la Fédération Royale marocaine des sports aérobics, fitness, hip hop et disciplines assimilées, a jugé difficile de restaurer la confiance chez les adhérents des salles de sport, surtout après une longue période de confinement et à la lumière des nouvelles portant sur la propagation du Covid-19 dans le monde. Ces éléments ont poussé la fédération à mener des campagnes de sensibilisation par le biais de visioconférences, après avoir permis aux salles de sport de rouvrir leurs portes.
Dans sa déclaration à la MAP, Mme Bennani a indiqué que ces campagnes de sensibilisation s'adressaient principalement aux gérants des salles de sport pour les exhorter à assurer les conditions idéales permettant de recevoir les adhérents, et ce conformément aux mesures préventives et proactives recommandées par le guide de prévention. Celui-ci comprend un ensemble de conditions, établi par le ministère de la Jeunesse et des Sports pour une reprise en toute sécurité.
Toutefois de nombreux pratiquants expriment leurs inquiétudes de contracter le virus à l'intérieur des salles, malgré les efforts déployés par la fédération et les clubs pour encourager les adhérents à poursuivre leurs activités habituelles, a rassuré Mme Bennani.
La présidente de la Fédération a également souligné que les salles de sport, qui ont été touchées de plein fouet pendant la période de fermeture, pâtissant ainsi de problèmes financiers et sociaux affectant les différents acteurs (les gérants, les entraîneurs et les superviseurs), n'étaient toujours pas en mesure d'attirer l'ensemble de leurs adhérents. De plus, soucieux du bien-être de leurs enfants, les parents préfèrent que leurs petits s'adonnent aux activités sportives en plein air, ce qui prive les salles de sport de près de 40% de leur clientèle habituelle.
Ismail, adhérent à un club de gym à Rabat, a beaucoup hésité avant de faire les premiers pas vers sa salle de sport. Sa première visite sur les lieux n'était pas destinée à sa première séance après plus de trois mois d'arrêt, mais plutôt à s'assurer du respect des normes sanitaires et des recommandations des autorités compétentes. "Je ne cache pas que j'ai hésité au début à reprendre mes activités physiques en club, j'ai d'abord préféré m'entraîner en plein air, mais ce n'était pas suffisant, surtout au niveau de la musculation qui nécessite des exercices avec l'aide d'appareils spécifiques. Je me suis résigné à visiter la salle mais uniquement pour prendre connaissance des mesures prises par les gérants pour préserver la sécurité de leurs adhérents et éviter le risque de condamnation".
"Dès que je suis rentré dans la salle, j'ai constaté une grande implication pour mettre en oeuvre les mesures préventives et proactives à travers la distanciation physique et la désinfection des appareils. Il est même obligatoire de désinfecter les mains et mesurer la température de chaque visiteur à l'entrée de la salle. De ce fait, j'ai décidé de retourner au club qui fournit toutes les conditions pour un entraînement sûr et sécurisé", a-t-il ajouté. Quant à Younes, qui s'exerce au même club, il n'a pas caché que les trois mois de confinement ont été rudes pour lui. Il a été privé du plaisir de faire de l'exercice en salle même s'il s'entraînait tout au long de cette période à domicile. Avec le début de l'assouplissement des mesures du confinement, il a repris les exercices en plein air car il n'était pas certain que le retour au club serait une bonne idée, compte tenu de la propagation du virus dans la plupart des pays du monde, y compris au Maroc.
"La décision de poursuivre mes activités habituelles dans le club est venue après de nombreuses visites dans l'espoir de dissiper la peur, même si j'ai pratiqué mon sport préféré dans la même salle pendant plusieurs années. J'ai finalement été convaincu que les mesures mises en place sont suffisantes et pourront assurer la sécurité des adhérents qui, eux, devraient respecter à leur tour les instructions et les mesures préventives établies par le club", a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.