Le roi Mohammed VI approuve la nomination de plusieurs responsables judiciaires    Commission des investissements: 23 projets approuvés pour 9,74 MMDH    Maroc: combien de temps vont durer les nouvelles restrictions?    Covid-19 au Maroc : 1910 nouveaux cas en 24H    Affaire Pegasus: Le Maroc accuse    Affaire Pegasus : l'interview de Nasser Bourita avec Jeune Afrique    Emmanuel Macron aurait-il été espionné à son insu par le renseignement extérieur français ?    Position extérieure globale: une situation nette débitrice de 731,6 MMDH en 2020    Transparency Maroc critique l'adoption hâtive de la réforme fiscale et la juge "incomplète"    Fête du Trône: Plus de 80 pays au séminaire de l'ANU-Maroc    Maroc/Reste du monde: 685 milliards de DH de transactions commerciales en 2020    La démission du DTN ? S'agit-il vraiment d'un départ volontaire ?    Botola Pro D1 / 29ème journée / Acte1 : Une journée cruciale pour les relégables !    JO / Foot féminin : Les Pays-Bas sans pitié envers la Zambie (10 à 3)    La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques sous haute surveillance sanitaire à Tokyo    L'AC Milan insiste toujours pour enrôler Hakim Ziyech    Tokyo 2020: suivez en direct la cérémonie d'ouverture (VIDEO)    Affaire Pegasus : Mélenchon doute des accusations portées contre le Maroc    Pegasus : le Maroc riposte, Christian Cambon bat en brèche des imputations diffamatoires    Le ministre de la Santé appelle les Marocains à se faire vacciner    Le ministère de la santé se désolidarise d'une brochure sur la Covid-19    Le Maroc reçoit de nouvelles doses du vaccin Sinopharm    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    Message du roi Mohammed VI au président Al-Sissi    Real Madrid: Karim Benzema positif au coronavirus    La Bourse de Casablanca démarre en légère hausse    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Qui sont nos 48 représentants aux JO ?    Canicules, vagues de chaleur : 4 fausses bonnes idées    Recrudescence des cas Covid et importance de la vaccination... le point avec Pr. Chakib Abdelfattah    France: une nouvelle loi antiterroriste adoptée    Automobile: fin des moteurs à combustion d'ici 2030, c'est l'engagement des constructeurs mondiaux    Agadir-Ida Outanane: des unités médicales mobiles au profit de la population rurale    Me Olivier Baratelli : «le Maroc n'a jamais fait appel à la société NSO et n'a jamais utilisé le logiciel Pegasus»    Stylisme et cinéma au programme de la nouvelle édition du Journal des Arts (vidéo)    Liban : les ménages dépensent cinq fois le salaire minimum pour se nourrir (étude)    Affaire Pegasus. Bourita: « Le Maroc aussi a choisi de faire confiance à la justice en interne et à l'international »    Nouvelle manifestation contre le passeport sanitaire le 24 juillet en France    Inondations: Angela Merkel appelle à "accélérer" la lutte contre le changement climatique    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    Hajj 1442 : Les pèlerins effectuent la lapidation des « jamarat » pour le 2è jour de Tachriq    Le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Adha et procède au rituel du sacrifice    "Nektachfou Bladna"-Replay: La bonne humeur est garantie !    VIDEO// Abderrahmane Tazi parle de son film sur Fatema Mernissi sur Info Soir de 2M    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Karabakh : Bakou réclame le retrait arménien et des excuses
Publié dans L'opinion le 05 - 10 - 2020

L'Azerbaïdjan réclame le retrait arménien du Nagorny Karabakh et des excuses. Au 8ème jour des combats, les bombardements font toujours rage.
«Je n'ai qu'une seule condition» pour un cessez-le-feu, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, dans un discours télévisé à la nation, diffusé dans la soirée.
«Les forces armées (arméniennes, ndlr) doivent quitter nos territoires», a-t-il lancé, demandant également que le Premier ministre arménien Nikol Pachinian «présente ses excuses devant le peuple azerbaïdjanais» et «dise que le Karabakh, ce n'est pas l'Arménie».
Tout au long de la journée, les deux camps ont multiplié les déclarations belliqueuses tandis que les bombardements se sont intensifiés, visant notamment la capitale indépendantiste Stepanakert ainsi que la deuxième ville d'Azerbaïdjan, Gandja
Face à «la hausse du nombre des victimes au sein de la population civile», le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a exprimé sa «préoccupation» et réitéré son appel à «un cessez-le-feu au plus vite».
Depuis vendredi, Stepanakert est la cible de frappes d'artillerie, forçant la population à se terrer. Dimanche, les tirs de roquettes d'intensité redoublée ont touché son centre et la périphérie, selon des sources journalistiques.
Le dirigeant du Nagorny Karabakh, Araiyk Haroutiounian, a annoncé qu'en représailles aux frappes sur Stepanakert, des infrastructures militaires installées dans les «grandes villes» d'Azerbaïdjan, situées à une plus grande distance du front, avaient été prises pour cible.
Dans la soirée, les combats se poursuivaient «sur toute la ligne de front», l'armée du Nagorny Karabakh ayant repoussé une nouvelle offensive azerbaïdjanaise, selon la porte-parole du ministère arménien de la Défense, Chouchan Stepanian.
Ankara aux abords de Vienne ?
Les séparatistes ont annoncé dimanche avoir «détruit» l'aéroport de la deuxième plus grande agglomération azerbaïdjanaise, Gandja, ce que l'Azerbaïdjan a démenti, affirmant que des civils avaient été tués.
D'autres villes azerbaïdjanaises ont été frappées, selon Bakou : Horadiz, Beylagan et Terter.
Dans un entretien au journal Bild, le Premier ministre arménien a mis en garde l'Europe contre une mauvaise évaluation de la situation au Karabakh qui pourrait se terminer par l'arrivée de «la Turquie près de Vienne», accusant par cela Ankara de mener une politique impérialiste. Nikol Pachinian, a déclaré attendre une position claire de la communauté internationale. Si cette dernière « fait une mauvaise évaluation de l'importance géopolitique de cette situation, l'Europe devrait s'attendre à voir la Turquie près de Vienne», liton sur les colonnes du quotidien allemand Bild, en réponse à une question sur les mesures que l'Allemagne devrait prendre dans la situation actuelle.
Selon Pachinian, «le Haut-Karabakh et l'Arménie sont maintenant devenus le front de la civilisation».
«Le problème est que les Arméniens du sud du Caucase sont le dernier obstacle à l'expansion de la Turquie vers le nord, le sud-est et l'est. La politique impérialiste turque s'étend beaucoup plus loin que le Caucase du Sud. Regardons les actions de la Turquie en Méditerranée, en Libye, au Moyen-Orient, en Irak et en Syrie», a énuméré le Premier ministre arménien.
Succès revendiqués de part et d'autres
Azerbaïdjanais et Arméniens, démentent systématiquement les succès militaires annoncés par le camp ennemi.
Comme les jours précédents, les deux camps revendiquaient divers succès sur le champ de bataille.
Dimanche, l'Azerbaïdjan a affirmé avoir grièvement blessé le président de la république autoproclamée et pris Jebraïl, une ville azerbaïdjanaise de 9.000 habitants contrôlée depuis les années 1990 par les séparatistes arméniens bien que située hors du territoire du Karabakh. La partie arménienne a démenti ces deux annonces.
La présidence du Karabakh a assuré que son armée «contrôlait totalement la situation dans toutes les directions».
Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a estimé quant à lui samedi que l'Arménie faisait face au «moment peut-être le plus décisif de son histoire» contemporaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.