Le pass vaccinal, une condition d'accès aux aéroports marocains    PLF 2022 : Hausse des subventions du gaz butane et des produits alimentaires    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Sahara : José Manuel Albares rectifie les duperies du Polisario    Equipement : Baraka annonce un grand chantier d'infrastructures    Déclarations de l'Algérien Mohamed Antar Daoud : la France enjoint au «respect» de sa souveraineté    Un homme retrouvé décapité et éviscéré dans le sud-est de la France, le suspect en fuite    Kénitra : trois interpellations dans une affaire d'escroquerie    Le prix Sakharov 2021 décerné à la bête noire de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny    Affaire Brahim Ghali: Les ingérences du gouvernement Sanchez dénoncées par le procureur général de Saragosse    Gazoduc Maghreb-Europe: Rabat étudie (déjà) les alternatives    En Espagne, le 40e congrès du PSOE prend fait et cause pour le Maroc, le Polisario choqué    Livres : Le chercheur Taib Ajzoul publie deux nouveaux travaux    Evolution du coronavirus au Maroc. 188 nouveaux cas, 942.967 au total, mercredi 20 octobre 2021 à 16 heures    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Selon la dernière note du HCP, la confiance des ménages s'améliore    Crise Maroc-Algérie : le nouvel ambassadeur d'Israël apporte son soutien à Rabat    Dell Technologies contribue à l'évolution du support informatique et de la sécurité    Ligue des Champions : Youssef En-Nesyri absent ce soir    Newcastle : Les Saoudiens arrivés, l'entraîneur limogé    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Sahara marocain : Le Mexique réaffirme son soutien à une solution juste et mutuellement acceptable    PLF 2022 : Net rebond des recrutements au sein de l'administration de la Défense nationale    Comment le Maroc se prépare pour exploiter son "or vert"    Décès d'Ahmed Snoussi, ancien diplomate, 92 ans    Pass vaccinal: un choix stratégique pour les Marocains    Abdulrazak Gurnah, prix nobel de littérature 2021    Impôt sur les sociétés: le PLF propose une nouvelle mesure    Liaisons aériennes : Suspension des vols avec trois pays européens    Covid-19: une nouvelle forme de variant inquiète le gouvernement britannique    Chine. Quatre propositions pour assurer la protection de la biodiversité    Urgent. Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni à compter de ce mercredi 20 Octobre    Latifa Akharbach: "La pandémie a rappelé la grande utilité sociale des médias"    LaLiga et le monde du football se préparent pour le premier ElClasico de la saison    Le FMI s'attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc    Le nouvel ambassadeur d'Israël au Maroc accorde un entretien à la chaîne i24news [Vidéo]    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'économie mondiale va rebondir mais de manière inégale selon les régions
Publié dans L'opinion le 16 - 09 - 2021

L'économie mondiale rebondira cette année grâce à la poursuite des interventions politiques radicales commencées en 2020 ainsi qu'au déploiement réussi (bien qu'encore incomplet) des campagnes de vaccination dans les économies avancées, selon la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED).
Dans son Rapport 2021 sur le commerce et le développement, publié mercredi, l'agence onusienne note que la croissance mondiale devrait atteindre 5,3% en 2021, son taux le plus élevé depuis près de cinq décennies.

La reprise est toutefois inégale selon les régions, les franges de revenu et les secteurs. Dans les économies avancées, la classe des rentiers a vu sa richesse exploser, tandis que les bas salaires sont en difficulté.

Les contraintes en matière d'espace budgétaire, le manque d'autonomie monétaire et l'accès restreint aux vaccins freinent de nombreuses économies en développement, creusant le fossé avec les économies avancées et menaçant d'ouvrir la voie à une nouvelle décennie perdue.

« Ces écarts croissants, tant au niveau national qu'international, nous rappellent que les conditions sous-jacentes, si elles restent en place, feront de la résilience et de la croissance des luxes dont bénéficient de moins en moins de privilégiés », a déclaré Rebeca Grynspan, Secrétaire générale de la CNUCED. « Sans des politiques plus audacieuses qui reflètent un multilatéralisme revigoré, la reprise post-pandémique manquera d'équité et ne parviendra pas à relever les défis de notre époque ».

Allégement concerté de la dette
Les propositions de la CNUCED sont tirées des enseignements de la pandémie et comprennent un allègement concerté de la dette, voire son annulation dans certains cas, une réévaluation du rôle de la politique budgétaire dans l'économie mondiale, une plus grande coordination des politiques entre les économies d'importance systémique et un soutien audacieux aux pays en développement pour le déploiement des vaccins.

En 2022, la CNUCED prévoit un ralentissement de la croissance mondiale à 3,6%, laissant le revenu mondial encore 3,7% en dessous de ce qu'il aurait été s'il avait continué sur sa tendance d'avant la pandémie ; ceci représente une perte de revenu cumulée attendue d'environ 13.000 milliards de dollars en 2020-22. Une politique timide ou, pire encore, un retour en arrière, pourrait faire chuter davantage la croissance.

Dans le monde entier, mais en particulier dans les régions en développement, les dégâts de la crise de la Covid-19 ont été plus importants que ceux de la crise financière mondiale, notamment en Afrique et en Asie du Sud.

Même en l'absence de revers importants, la production mondiale ne reprendra sa tendance de 2016-19 qu'en 2030. Ce fait cache un problème plus profond, à savoir que la tendance de la croissance des revenus avant la crise était elle-même insatisfaisante ; la croissance mondiale annuelle moyenne au cours de la décennie qui a suivi la crise financière mondiale a été la plus lente depuis 1945.

Les hausses temporaires de prix causées par des pressions non synchronisées du côté de l'offre et de la demande pourraient devenir des prétextes pour inverser les politiques requises pour soutenir la reprise dans les économies avancées. Malgré une décennie d'injections monétaires massives de la part des principales banques centrales, les objectifs d'inflation n'ont pas été atteints et, même avec la forte reprise actuelle dans les économies avancées, il n'y a aucun signe de hausse durable des prix.

Après des décennies de baisse des salaires, les salaires réels dans les pays avancés doivent augmenter bien au-delà de la productivité pendant longtemps avant qu'un meilleur équilibre entre les salaires et les bénéfices ne soit à nouveau atteint. Cela dit, la CNUCED estime que la hausse des prix des denrées alimentaires pourrait constituer une menace sérieuse pour les populations vulnérables du Sud, déjà fragilisées financièrement par la crise sanitaire.

Redressement du commerce international de biens et de services
Au niveau mondial, le commerce international de biens et de services s'est redressé, après qu'il ait chuté de 5,6% au niveau mondial en 2020. Le ralentissement s'est avéré moins fort que prévu, étant donné que les flux de marchandises mensuels ont rebondi presque aussi fortement dans la dernière partie de 2020 qu'ils avaient chuté auparavant.

Les projections modélisées du Rapport prévoient une croissance réelle du commerce mondial des biens et services de 9,5% en 2021. Néanmoins, la reprise a été extrêmement inégale, et des cicatrices continueront de peser sur les performances commerciales dans les années à venir.

En 2021, la trajectoire positive des prix des produits de base depuis le creux observé au deuxième trimestre de 2020 s'est poursuivie. L'indice agrégé des produits de base a enregistré une hausse de 25% entre décembre 2020 et mai 2021. Cette dernière est principalement due au prix des carburants, qui a bondi de 35%, tandis que celui des minéraux, minerais et métaux a enregistré une hausse de 13%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.