Migration : Des médias européens mettent en lumière l'approche humaniste prônée par le Maroc    Jeux Méditerranéens/Foot U18: le Maroc battu en demi-finale par l'Italie 2 à 1    Jeux Méditerranéens / Football / Maroc-Italie (1-2) : Les Lionceaux joueront la 3e marche du podium face aux Turcs    CAN Féminine 2022 / Maroc-Burkina Faso 1-0 : 3 points très importants pour la suite ! Ghizlane Chebbak Meilleure joueuse du match    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    Le président de la CAF débarque au Maroc pour assister à l'ouverture de la CAN féminine    Baccalauréat 2022 : un taux de réussite de 75,27% à Rabat-Salé-Kénitra au titre de la session normale    Covid-19 : 3.306 nouveaux cas, plus de 6,55 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Les cas de variole du singe triplent en Europe, selon l'OMS, en Afrique concernée    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Inflation : Le Royaume s'en sort mieux avec une faible incidence
Publié dans L'opinion le 11 - 11 - 2021

Le rapport de PCNS intitulé « La hausse de l'inflation est-elle un risque mondial ? » relève que la crise du Covid-19 n'a pas affecté de manière significative la dynamique des prix au Maroc, reflétée par une légère hausse de l'inflation globale et une inflation sous-jacente stable. En effet, depuis 2009, l'inflation au Maroc a varié de près de 1%, bien en dessous du seuil de 2% enregistré de 2000 à 2009 avant la crise financière mondiale. Analyse.
C'est un rapport qui va faire couler beaucoup d'encre en cette période de Covid-19 au moment où les économies se relèvent lentement mais sûrement et que la consommation prend de l'envol. Il s'agit du document intitulé « La hausse de l'inflation est-elle un risque mondial ? ». Un rapport coécrit par Abdelaaziz Ait Ali et Uri Dadush, respectivement Economiste senior résident et Senior Fellow dans le dernier policy brief du Policy Center for the New South (PCNS).
Cette analyse arrive au moment où le FMI s'inquiète du renchérissement des prix à la consommation avec beaucoup d'incertitudes sur le pouvoir d'achat à l'échelle mondiale pouvant conduire à une inflation galopante dans certains pays. C'est cette boucle entre les prix des matières premières, les prix des produits, les salaires, qui pourrait générer de l'inflation. Cela dit, aujourd'hui, la majorité des économistes pense que ce phénomène est transitoire. Mais certainement, il risque d'être persistant, avec un pic d'inflation en fin d'année, et l'année prochaine, estiment d'autres économistes, on va rester sur des inflations relativement élevées.
À l'échelle de l'OCDE, qui regroupe la plupart des pays développés, l'inflation a été de 4,2% sur un an en juillet, et de 3,1% en excluant les produits volatils tels que l'alimentation et l'énergie. Aux Etats-Unis, la hausse des prix a atteint au deuxième trimestre son plus haut niveau depuis près de quarante ans. La zone euro a affiché en août un plus haut en dix ans. L'inflation dépasse largement les limites généralement tolérées par leurs banques centrales, à savoir plus ou moins 2%. Ailleurs, l'Afrique du Sud a affiché +4,6% en juillet, l'Inde +5,59%, le Brésil +8,99%.
Hausse des prix
Pour les deux auteurs, si l'accélération des prix se maintient longtemps, les valeurs nominales et les salaires ne manqueront pas de suivre et d'alimenter un cercle vicieux autrefois familier de hausse des prix et des salaires. Si cela n'arrive pas, soulignent Abdelaaziz Ait Ali et Uri Dadush, les travailleurs verront leur pouvoir d'achat baisser avec une nouvelle redistribution des revenus vers la capitale.
Pour le cas du Maroc, le rapport révèle que l'inflation globale est passée de 0,9% en moyenne sur la période 2017 - avril 2020 à 1,4% en avril 2021, en raison essentiellement de l'accélération de la hausse des prix dans le secteur des transports à 9,5%, reflétant l'augmentation des cours mondiaux du pétrole.
Pour eux, la hausse des prix des denrées alimentaires a été faible jusqu'en avril, puis s'est accélérée pour enregistrer une augmentation de 2,2% en glissement annuel, la plus élevée depuis la moitié de 2018. Ce qui fait dire aux deux coauteurs que la crise du Covid-19 n'a pas affecté de manière significative la dynamique des prix au Maroc, reflétée par une légère hausse de l'inflation globale et une inflation sous-jacente stable.
En effet, peut-on lire dans le document, depuis 2009, l'inflation au Maroc a varié de près de 1%, bien en dessous du seuil de 2% enregistré de 2000 à 2009 avant la crise financière mondiale, rappellent les deux spécialistes.
Inflation faible
A ce sujet, les deux rapporteurs, relèvent que la décélération des prix a été associée à une baisse du taux de croissance à long terme de plus de 1 point de pourcentage. Dans ce sens, ils estiment qu'une inflation faible, imprévue et persistante, peut faire monter les taux d'intérêt réels, réduisant ainsi la volonté d'investir. Ce qui dénote la résilience de l'économie marocaine car dans l'ensemble, font remarquer Abdelaaziz Ait Ali et Uri Dadush, une augmentation de 1% de l'inflation globale ou même de l'inflation sous-jacente n'aura pas d'implications négatives significatives au Maroc.
Enfin, dans leur analyse l'échelle mondiale, l'inflation globale sur l'année jusqu'en avril 2021 était plus élevée que l'inflation sur 2017 à avril 2020 dans 25 pays, représentant la moitié du PIB mondial, mais il était inférieur dans 14 pays, dont la Chine, représentant 32% de PIB.
Cependant, conclut le rapport, l'inflation globale inclut l'effet des prix alimentaires et pétroliers très volatils, lesquels ont connu une forte hausse. Depuis mai 2020, les prix des denrées alimentaires enregistrés sur un an sont en augmentation de 32% jusqu'en avril 2021. De même, les prix du pétrole ont grimpé, atteignant 63 $ le baril à fin avril 2021 pour WTI et 80 $ en octobre, contre 23 $ il y a un an et 55 $ en avril 2019.
Wolondouka SIDIBE
A propos du PCNS
Le Policy Center for the New South (PCNS) est un think tank marocain dont la mission est de contribuer à l'amélioration des politiques publiques, aussi bien économiques que sociales et internationales, qui concernent le Maroc et l'Afrique, parties intimes du Sud global.
Le PCNS défend le concept d'un « nouveau Sud » ouvert, responsable et entrepreneur ; un Sud qui définit ses propres narratifs, ainsi que les cartes mentales autour des bassins de la Méditerranée et de l'Atlantique Sud, dans le cadre d'un rapport décomplexé avec le reste du monde. Il se propose d'accompagner, par ses travaux, l'élaboration des politiques publiques en Afrique, et de donner la parole aux experts du Sud sur les évolutions géopolitiques qui concernent.
Ce positionnement, axé sur le dialogue et les partenariats, consiste à cultiver une expertise et une excellence africaines, à même de contribuer au diagnostic et aux solutions des défis africains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.