Espagne : Le Sénat rejette une proposition de Vox réclamant des sanctions contre le Maroc et l'Algérie    «Fournir au Maroc du GNL regazéifié en Espagne ne nuira pas à nos relations avec l'Algérie»    Maroc : Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée à la relance du secteur touristique    Tourisme: Akhannouch et les acteurs se penchent les axes de la relance    Industrie. Le Maroc, un des pays les plus compétitifs au monde (Mezzour)    Pape François: "Le leadership spirituel et les Prières du Roi Mohammed VI nous sont précieux"    Coupe de la CAF (finale): RSB/Orlando Pirates, pour consacrer la suprématie des clubs marocains sur la scène africaine    Météo Maroc: temps chaud avec chergui local ce vendredi 20 mai    La place boursière casablancaise clôture à l'équilibre    Légalisation électronique: un projet de décret adopté    «Jaw Jab» de la troupe du théâtre national de Mohamed Eljam présentée en Italie    Ibenge « fier » de jouer la finale de la Coupe de la CAF avec Berkane    Coupe du monde 2022 / Arbitrage : Jayed et Zourak ''qualifiés'' au Mondial !    Elespanol.com révèle comment le Citizen Lab a utilisé de «faux positifs» pour provoquer le scandale «Catalangate»    Jeu d'échecs : Casablanca abrite bientôt la « Chess Week »    L'établissement de relations « stables et de confiance » avec le Maroc est « primordial » (ministre espagnol)    Blé: le stock national du Maroc couvre quatre mois    Covid-19 au Maroc: 124 nouveaux cas, aucun décès    Variole du singe: les Marocains doivent-ils s'inquiéter ?    Maroc: tout ce qu'il faut savoir sur le congé de paternité    Erdogan déterminé à contrer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN    Liban: La BM et l'ONU accordent 10 millions de dollars pour le port de Beyrouth    Accès à l'information sur la migration: Bouayach met en avant à New York le rôle des institutions nationales des droits de l'homme    Gabon: Aubameyang annonce sa retraite internationale    MAS : Le bel hommage des Massaouis à leur joueur Djedje Franck Guiza !    Adhésion à l'UE: L'Ukraine dénonce un traitement dégradant de certains pays européens    Les opportunités d'affaires au Maroc dévoilées aux opérateurs sud-coréens    Palestine-Canada / ACIA : les vins fabriqués en Cisjordanie ne sont pas d'Israël    Achraf Hakimi se confie sur son amitié avec Mbappé (VIDEO)    Fusillade de Buffalo: Le parquet ouvre une enquête sur le rôle des réseaux sociaux    Direction de la prison locale Tiflet 2: « Le détenu (M.L.H) n'a déclaré aucune grève de la faim »    Le Maroc et la Belgique veulent renforcer leur coopération dans le domaine de l'emploi    [ Interview ] Tout sur le grand retour de Jazzablanca (vidéo)    Musique Andalouse. Un concert aux couleurs de l'Espagne et du Maroc    Inclusion économique des jeunes : L'INDH montre la voie à Boulemane    Pass vaccinal ou test PCR pour accéder au territoire    Interpellation du suspect impliqué dans le vol d'une agence bancaire à Casablanca    Douanes : Des recettes records de 111,2 milliards DH en 2021    Football : le Marocain Aymen Barkok remporte l'Europa League    Video : un lapsus de l'ex-président américain George W.Bush fait le tour de la toile    Jazzablanca 2022 : Le programme dévoilé    Rabat : Hommage à l'écrivain jordanien Mustafa Alqorna, pour son roman "Chaos dans le jardin du diable"    «Ateliers de l'Atlas» 2022 : Un appel à projets lancé    Michel Fugain en «Causerie musicale» à Casablanca    Exploration gazière: Chariot lève 25,5 millions de dollars pour son projet Anchois    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Interview avec William SIMONCELLI : Logement 2.0, quand la technologie se met au service de l'immobilier
Publié dans L'opinion le 27 - 01 - 2022

Avec la déferlante transformation numérique que connaît le secteur de l'immobilier, depuis quelques années, un lot de « Tech » a fait leur apparition. FinTech, EdTech, HealthTech, PropTech, AgriTech. Le Maroc n'est pas en reste dans la dynamique de « Property Technology », cette rencontre de l'immobilier et de la technologie, appelée PropTech. Explications avec William SIMONCELLI, membre de La French Tech Maroc et Animateur de la Commission ProTech.
- Vous organisez demain vendredi une rencontre d'experts dans le cadre de la commission ProTech de la French Tech Maroc. De quoi s'agit-il ?
- La commission PropTech de La French Tech Maroc a pour objectif de promouvoir l'écosystème de l'innovation dans l'immobilier et la construction. Cette commission est constituée d'une quinzaine de participants qui se réunissent 1 fois par mois pour travailler à la compréhension de la PropTech au Maroc, favoriser et participer à la dynamique d'un écosystème. C'est un travail de fond qui permettrait de de se familiariser aux nouvelles technologies dans le cadre bâti, je veux dire de l'immobilier.
- La PropTech, aujourd'hui, est-ce un simple BuzzWord ou un véritable phénomène révolutionnaire ?
- La PropTech fait référence à l'évolution et la transformation du marché immobilier. Une des illustrations de ce changement, des dernières années, est l'évolution des modes de travail. La subordination historique, est en train de laisser place à la collaboration et ce nouveau mode dit « collaboratif » impacte fortement nos espaces de travail ou de vie avec comme facilitateur les nouvelles technologies.
Nous parlons désormais de coworking, flex office, work-from-home, mobile working, home office ou encore télétravail... Sans oublier les concepts d'habitats partagés qui arrivent tout droit des Etats-Unis, entendez « le coliving », un logement 2.0. En clair, une forme de colocation moderne et améliorée s'articulant autour de services mutualisés, le tout s'appuyant les outils digitaux. Mais la PropTech, c'est aussi par extension, le terme qui fait référence aux startups qui, sur un marché en perpétuel mutation des modes de consommations, proposent des solutions innovantes.
- Quels sont les enjeux de la ProTech au Maroc ?
- Les enjeux sont liés à sa dimension digitale. Il s'agit, entre autres, de faire, gagner du temps car nous sommes dans un environnement où tout s'accélère et où notre capital patience fond comme neige au soleil. Construire plus vite, vendre plus vite, trouver une location rapidement ou encore gérer en quelques clics les demandes des clients ... autant de propositions de valeur apportées par les startups PropTech.
L'autre aspect est de permettre d'économiser de l'argent par la réduction, voire dans certains cas, la suppression des frais d'honoraires. Enfin, la ProTech permet de valoriser la data qui est aujourd'hui l'or noir de notre siècle : la donnée. Ceux qui sauront la capter, mais surtout l'analyser pourront alors, notamment, mieux connaître leurs clients, investir efficacement ou encore gérer ses stocks et anticiper la demande... On ne peut passer sous l'optimiser l'expérience client à travers la ProTech car, aujourd'hui, à toutes les étapes de la chaîne, la capacité à offrir la meilleure expérience utilisateur possible est déterminante.
- Sur le plan pratique, comment cela s'opère-t-il et quels sont les principaux acteurs ?
- Quand on veut acheter un bien immobilier, on va naturellement consulter les portails d'annonces immobilières. S'ils se revendiquent tous être « le n°1 », les 2 plus connus sont probablement Mubawab et Sarouty. À elles seules, les deux plateformes recensent plus de 200.000 biens immobiliers à vendre ou à louer. D'ailleurs, Mubawab a récemment fait parler de lui à la suite de deux levées de fonds consécutives qui se chiffrent en millions de dollars.
Quant à Sarouty, il est un des précurseurs en matière de plateforme d'annonces immobilières et est la propriété de Property Finder, leader sur la zone Middle East. A l'inverse, quand on vend un bien immobilier, correctement positionner la valeur d'un bien n'est pas une chose aisée. Mais depuis peu, grâce à des algorithmes qui analysent en temps réels les données liées aux prix du marché (annonces, sites officiels, organismes de référence ...), des plateformes permettent aux propriétaires d'évaluer leur bien en quelques minutes et gratuitement... ou presque, puisque vous confierez tout de même vos informations.
- Peut-on parler de spécificités en la matière ?
- La ProTech est devenue mondiale. En France, Meilleur Agent est un acteur emblématique de ce segment de marché, racheté en 2019 pour 200 millions d'euros par un groupe allemand. Sur le marché marocain, un acteur est positionné sur le sujet, il s'agit de la startup Agenz, qui vient de lever 5 millions de Dhs auprès du fonds d'investissement Azur Innovation. Un investissement qui lui permettra, entre autres, d'accélérer son développement sur le territoire national.
- Quel est le rôle de la technologie dans tout ça ?
- Une fois décidé à vendre, il vous faudra de la technologie 3D pour commercialiser votre bien immobilier à distance. La visite virtuelle et la réalité virtuelle permettent de mettre en oeuvre des stratégies impactantes. Les prestataires dans le domaine sont de plus en plus nombreux sur le Royaume, offrant de multiples possibilités aux professionnels du secteur, à l'instar de l'entreprise Realiz3D - Maquettes 3D Immobilières qui est l'expert reconnu dans la création de maquette 3D en temps réel grâce à l'utilisation d'une technologie 3D issue du monde des jeux vidéo.
Enfin, s'il est un domaine qui a connu, grâce au digital, un essor tel qu'il est presque devenu familier, c'est le financement participatif. Depuis février 2021, le crowdfunding est encadré par la loi n°15-18 au Maroc. C'est dire que ce le sujet est désormais loin d'être confidentiel.
Pour autant, si la loi a le mérite d'apporter un cadre, elle apporte un certain nombre de contraintes aux acteurs immobiliers et la conséquence est que les pureplayers marocains du crowdfunding immobilier n'existent pas encore.
- Qu'en est-il de l'investissement ?
- Au niveau mondial, les investissements PropTech représentaient plus de 20 milliards de dollars en 2020 selon KPMG et les startups à travers le monde réalisent des levées de fonds impressionnantes. Par exemple, en France en 2019 se sont plus de 500 millions d'Euros qui ont été levés par les jeunes pousses. Et le Maroc s'inscrit dans cette dynamique.
Propos recueillis par Wolondouka SIDIBE
Bon à savoir
M. William SIMONCELLI est diplômé de l'ICH Rabat, option « Expertise et Estimation ». Il est accrédité par la RICS France en qualité de « Chartered Surveyor » depuis 2013.
En 2014, il co-fonde le GIE Statimmo Maroc avec 3 autres sociétés (CBRE, COLLIERS et JLL), dont l'objet est de recenser les transactions réalisées sur le marché de bureaux et logistique (acquisition et location) du grand Casablanca, ainsi que sur l'investissement.
Depuis, janvier 2020, il est Président de Statimmo Maroc avec pour ambition d'ouvrir ses statistiques à d'autres villes et d'élargir la base de collecte des données. William SIMONCELLI est aussi le Fondateur et Directeur Général de la société de conseil en immobilier d'entreprise Carré Immobilier, créée en 2002 à Casablanca.
Ses activités sont l'expertise immobilière, les études, le conseil, l'investissement, le capital market, l'immobilier d'entreprise et l'immobilier résidentiel. Il a débuté sa carrière dans le conseil immobilier en 1995 en France. En janvier 2020, il rejoint la FrenchTech Casablanca en qualité de spécialiste PropTech.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.