Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'équité envers le monde rural, un levier fort du développement global
5ème axe du programme électoral du Parti de l'Istiqlal (1/2)
Publié dans L'opinion le 09 - 06 - 2009

Sans conteste ! Notre pays se mesure, aujourd'hui, à un nouveau défi : faire en sorte que le développement local soit global, intégré et durable.
La question est au cœur du programme électoral du Parti de l'Istiqlal, et elle est à appréhender à l'aune de deux paramètres fondamentaux : d'abord, c'est de l'édification d'un espace local performant dont il est question. Un espace qui soit capable, ensuite, de répondre aux besoins sans cesse croissants de la population et de promouvoir des activités à la hauteur de faire de ce cadre local, un espace actif et compétitif.
Le programme électoral du Parti de l'Istiqlal vient donc donner une nouvelle impulsion à la stratégie que mène le gouvernement sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que ce soit à travers l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), le Plan Maroc Vert (PMV) ainsi qu'à travers la politique des grands chantiers, notamment.
Une orientation qui renseigne sur la pertinence de la vision du Parti de l'Istiqlal qui s'est, de tout temps, positionné en fervent défenseur de l'action de proximité, d'écoute, de dialogue et de partenariat pour répondre aux attentes des citoyens dans leur localité, dans leur village et dans leur commune.
Aujourd'hui, le programme sur lequel il s'engage, traduit une volonté ferme de promouvoir un développement local global à travers des espaces performants, capables de déployer une capacité de synergies, de travail en commun et de production à même de permettre la fixation des populations rurales dans leurs zones et de freiner l'exode rural.
L'essence de ce programme électoral, qui plaide dans ce 5ème axe à plus d'équité envers le monde rural, procède, faut-il le souligner, d'une approche intelligente du développement spatial se déclinant notamment en termes d'encouragement et d'identification de créneaux porteurs et de création d'emplois alternatifs ou complémentaires dans d'autres activités en milieu rural. Une pluriactivité qui pourrait être soutenue par une politique d'urbanisation de petits centres ruraux, le tourisme rural, des activités nouvelles dans l'industrie et les services, une gestion active du patrimoine environnemental,…
De telles reconversions supposent d'ailleurs une vision intégrée du développement local, une capacité d'initiatives et de compétences nouvelles chez les jeunes ruraux, des modes de financement adaptés, un accompagnement rapproché pour l'élaboration et la formulation des projets. La formation et l'acquisition de savoir conditionnent, bien entendu, largement les possibilités d'une telle reconversion en milieu rural.
Y parvenir, le Parti de l'Istiqlal s'engage pour la concrétisation de trois grands volets :
- L'accélération du rythme des infrastructures de base,
- L'amélioration des conditions de vie et d'existence des populations rurales,
- La diversification et la promotion des activités économiques non agricoles.
Concernant le premier chapitre, la stratégie d'action du Parti de l'Istiqlal s'inscrit dans une approche partenariale entre les communes rurales, l'Etat, le secteur privé et les acteurs de la société civile. But : mobiliser les ressources et procéder par ciblage de projets à travers, outre la création de structures multifonctions pour promouvoir le service public au sein du monde rural, création et développement de centres ruraux afin de canaliser et promouvoir les potentialités locales, accélération du rythme d'approvisionnement des populations rurales en eau, en électricité et du rythme de désenclavement, soutien à l'utilisation des énergies de remplacement et des énergies propres pour équiper les services de santé et sociaux implantés dans le monde rural et dans les régions montagneuses et lointaines, notamment.
Entre autres leviers fondamentaux que le Parti de l'Istiqlal préconise de mettre en place pour justement améliorer les conditions de vie des populations rurales, leviers qu'il compte conjuguer avec des actions de développement ciblées. Celles-ci concernent entre autres, l'encouragement d'associations d'agriculteurs dans le cadre de coopératives agricoles de production, de commercialisation et de services, simplification des procédures d'octroi des crédits et baisse des taux d'intérêt de deux points en faveur des petits agriculteurs, encouragement des cultures de remplacement à forte valeur ajoutée…
Elles concernent également les équipements des terres :
- L'encouragement des systèmes d'irrigation modernes, les économes en eau ;
- Le renforcement de l'orientation et de l'encadrement agricole ;
- La formation des agriculteurs et de leurs enfants, etc.
Stratégique et opérationnel, ce programme du Parti de l'Istiqlal à l'endroit du monde rural, procède donc de la volonté affirmée de concrétiser les axes de développement valorisant les atouts stratégiques de l'espace rural sur la base d'une démarche sous-tendue par une participation citoyenne agissante et un partage des responsabilités entre les différents acteurs et intervenants dans le développement du monde rural.
Ce sens de responsabilité, le Parti de l'Istiqlal y tient absolument le jour de vote, car c'est du choix des citoyennes et des citoyens qu'il sera amené à traduire son programme en actions concrètes dans le cadre d'une démarche concertée afin de venir à bout des déséquilibres qui pèsent sur l'espace rural.
(Suivra le troisième pilier de cet axe sur la diversification et la promotion des activités économiques non agricoles).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.