HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    Le projet solaire Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF Renouvelables    Une troisième recrue pour le Raja    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    Tanger. Trois individus arrêtés, 8.000 comprimés de psychotropes saisis    Education nationale. Un budget en hausse    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation pour harcèlement du proviseur à Paris    Insolite : Trahi par Facebook    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Nouveau single : «Ya Denya» lance la carrière de Sara Moullablad    Un regard certain sur le monde    Adil Zaidi : «La 13ème région connaît un accueil extrêmement favorable»    SM le Roi préside la 3e causerie religieuse du Ramadan    SM le Roi inaugure à l'arrondissement Sidi Moumen un Centre médical de proximité    Recherche scientifique au Maroc 2006-2016: le Rapport de Fassi Fehri    Affaire Khadija: Report du procès    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    BAM: l'immobilier en berne    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Baccalauréat 2019. Une nouvelle date pour l'examen régional unifié    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Pourquoi la Loi sur les travailleurs domestiques n'est pas appliquée    Officialisation de l'amazigh. Qui est responsable du retard ?    Viol et séquestration. Le procès de Khadija enfin lancé    Le Maroc fait sa promo en Espagne    Edito : Avalanche de lois    Tarifs douaniens: Les fabriquants de chaussures contre la procédure de Trump    Nike accusé de contrefaçon    Divers sportifs    Tous les bienfaits santé du poivre    La santé visuelle des chauffeurs professionnels objet d'une campagne médicale    Divers    En Libye, la guerre est aussi économique    L'environnement de la sphère publique marocaine, impact sur la communication    Niki Lauda, miraculé de la F1, meurt paisiblement à 70 ans    Arsenal a une longueur d'avance dans le dossier Ziyech    Ces tournages qui ont tourné au drame : Harry Potter et les Reliques de la mort    La faune et la flore à l'honneur lors de la journée internationale des musées    Adil Fadili : Les séries policières suscitent un intérêt grandissant du public    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'équité envers le monde rural, un levier fort du développement global
5ème axe du programme électoral du Parti de l'Istiqlal (1/2)
Publié dans L'opinion le 09 - 06 - 2009

Sans conteste ! Notre pays se mesure, aujourd'hui, à un nouveau défi : faire en sorte que le développement local soit global, intégré et durable.
La question est au cœur du programme électoral du Parti de l'Istiqlal, et elle est à appréhender à l'aune de deux paramètres fondamentaux : d'abord, c'est de l'édification d'un espace local performant dont il est question. Un espace qui soit capable, ensuite, de répondre aux besoins sans cesse croissants de la population et de promouvoir des activités à la hauteur de faire de ce cadre local, un espace actif et compétitif.
Le programme électoral du Parti de l'Istiqlal vient donc donner une nouvelle impulsion à la stratégie que mène le gouvernement sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que ce soit à travers l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), le Plan Maroc Vert (PMV) ainsi qu'à travers la politique des grands chantiers, notamment.
Une orientation qui renseigne sur la pertinence de la vision du Parti de l'Istiqlal qui s'est, de tout temps, positionné en fervent défenseur de l'action de proximité, d'écoute, de dialogue et de partenariat pour répondre aux attentes des citoyens dans leur localité, dans leur village et dans leur commune.
Aujourd'hui, le programme sur lequel il s'engage, traduit une volonté ferme de promouvoir un développement local global à travers des espaces performants, capables de déployer une capacité de synergies, de travail en commun et de production à même de permettre la fixation des populations rurales dans leurs zones et de freiner l'exode rural.
L'essence de ce programme électoral, qui plaide dans ce 5ème axe à plus d'équité envers le monde rural, procède, faut-il le souligner, d'une approche intelligente du développement spatial se déclinant notamment en termes d'encouragement et d'identification de créneaux porteurs et de création d'emplois alternatifs ou complémentaires dans d'autres activités en milieu rural. Une pluriactivité qui pourrait être soutenue par une politique d'urbanisation de petits centres ruraux, le tourisme rural, des activités nouvelles dans l'industrie et les services, une gestion active du patrimoine environnemental,…
De telles reconversions supposent d'ailleurs une vision intégrée du développement local, une capacité d'initiatives et de compétences nouvelles chez les jeunes ruraux, des modes de financement adaptés, un accompagnement rapproché pour l'élaboration et la formulation des projets. La formation et l'acquisition de savoir conditionnent, bien entendu, largement les possibilités d'une telle reconversion en milieu rural.
Y parvenir, le Parti de l'Istiqlal s'engage pour la concrétisation de trois grands volets :
- L'accélération du rythme des infrastructures de base,
- L'amélioration des conditions de vie et d'existence des populations rurales,
- La diversification et la promotion des activités économiques non agricoles.
Concernant le premier chapitre, la stratégie d'action du Parti de l'Istiqlal s'inscrit dans une approche partenariale entre les communes rurales, l'Etat, le secteur privé et les acteurs de la société civile. But : mobiliser les ressources et procéder par ciblage de projets à travers, outre la création de structures multifonctions pour promouvoir le service public au sein du monde rural, création et développement de centres ruraux afin de canaliser et promouvoir les potentialités locales, accélération du rythme d'approvisionnement des populations rurales en eau, en électricité et du rythme de désenclavement, soutien à l'utilisation des énergies de remplacement et des énergies propres pour équiper les services de santé et sociaux implantés dans le monde rural et dans les régions montagneuses et lointaines, notamment.
Entre autres leviers fondamentaux que le Parti de l'Istiqlal préconise de mettre en place pour justement améliorer les conditions de vie des populations rurales, leviers qu'il compte conjuguer avec des actions de développement ciblées. Celles-ci concernent entre autres, l'encouragement d'associations d'agriculteurs dans le cadre de coopératives agricoles de production, de commercialisation et de services, simplification des procédures d'octroi des crédits et baisse des taux d'intérêt de deux points en faveur des petits agriculteurs, encouragement des cultures de remplacement à forte valeur ajoutée…
Elles concernent également les équipements des terres :
- L'encouragement des systèmes d'irrigation modernes, les économes en eau ;
- Le renforcement de l'orientation et de l'encadrement agricole ;
- La formation des agriculteurs et de leurs enfants, etc.
Stratégique et opérationnel, ce programme du Parti de l'Istiqlal à l'endroit du monde rural, procède donc de la volonté affirmée de concrétiser les axes de développement valorisant les atouts stratégiques de l'espace rural sur la base d'une démarche sous-tendue par une participation citoyenne agissante et un partage des responsabilités entre les différents acteurs et intervenants dans le développement du monde rural.
Ce sens de responsabilité, le Parti de l'Istiqlal y tient absolument le jour de vote, car c'est du choix des citoyennes et des citoyens qu'il sera amené à traduire son programme en actions concrètes dans le cadre d'une démarche concertée afin de venir à bout des déséquilibres qui pèsent sur l'espace rural.
(Suivra le troisième pilier de cet axe sur la diversification et la promotion des activités économiques non agricoles).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.