Vidéo -Macron annonce une hausse de 100 euros en faveur des « smicards »    Société Générale, s'adapter aux nouveaux comportements des clients    Digitalisation bancaire : Sommaire de notre spécial    Vidéo-Bourita: « Le Pacte mondial sur les migrations est un acte de souveraineté »    Blocage à Paris-Nanterre contre la hausse des frais pour les non-Européens    Botola Maroc Telecom : Une reprise difficile pour le Raja    CR7 défie Messi !    Finances publiques. Comment en finir avec les inégalités sociales ?    Clôture du 17ème Festival international du film de Marrakech : L'Afrique aux alentours du palmarès    Décès à Marrakech du chanteur Hamid Zahir    Conférence de Marrakech sur la migration.. Que dit la lettre royale lue par El Othmani?    Dédié à la sécurité et à la sûreté : Le Maroc abrite la première édition de l'Asec Expo 2019    Doing Business : Le Maroc vise le top 50    Sahara : Une deuxième table ronde à Genève au 1er trimestre 2019    Lutte contre le diabète : La Fondation Mohammed VI lance une campagne de dépistage    Environnement – Pays à risque climatique dans le monde : Le Maroc 124ème    Société civile, secteur privé… de vrais engagements pour l'action?    Cycle des grands interprètes : Célimène Daudet en tournée dans plusieurs villes    "Gilets jaunes": Vers une baisse des taxes pour apaiser le mouvement?    Fès : Arrestation de deux individus en possession de 5.330 comprimés d'ecstasy    Les bonbonnes de gaz turques arrivent au Maroc    Les pays du Golfe tiennent toujours à leur partenariat avec le Maroc    La communauté juive célèbre la hiloula à Taroudant    FIFM. Coup de maître !    «Regarde-moi», l'autisme autrement    Botola Maroc Télécom: Victoire du Wydad de Casablanca face à l'AS FAR    Africa Forum 2018 : Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel    Le Pacte mondial sur les migrations, un document fondamental pour une meilleure gestion de la question migratoire    Raja: Les conditions de Garrido pour renouveler son contrat    «Le cinéma est une forme d'art très démocratique»    La Marine royale porte assistance à 72 candidats à la migration clandestine    Trafic international de cocaïne : Un nouveau coup de filet du BCIJ    Trafic international de drogue et de psychotropes : Arrestation à Casablanca d'une Brésilienne en possession de 610 grammes de cocaïne    Développement en Afrique. L'analyse de la DEPF    Journal d'un enfant cireur: «A l'origine de mon calvaire, un échec scolaire»    Déclaration finale de la Conférence parlementaire organisée à l'occasion de l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières    Après une mobilisation des "Gilets jaunes" en léger recul, l'attente d'annonces de Macron    Washington accuse Moscou d'avoir aidé à mettre en scène une attaque chimique en Syrie    Le Congo candidat pour l'organisation de la CAN 2019    Divers    Le Barça roi du derby    Divers    Le Pacte mondial sur la migration, une réponse commune à un défi global    Sur le plateau de France 24, Cheikh Amar était aussi serein que les membres de la délégation marocaine à Genève    "Variety" souligne l'accès grandissant des productions marocaines à l'international    Patrick Terhechte : La 17ème édition du FIFM a été "très réussie" à tous les niveaux    Le message de remerciement et d'engagement de Driss Lachguar, Premier secrétaire de l'USFP et directeur général du Conseil d'administration de "Al Ittihad Presse"    BCIJ: Saisie d'une tonne de cocaïne fortement dosée et arrestation de 7 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un projet inédit en Afrique
SM le Roi préside la cérémonie d'inauguration de l'usine Renault-Nissan Tanger, mobilisant des investissements de 1,1 milliard d'euros Une capacité industrielle installée à terme de 400.000 véhicules/an
Publié dans L'opinion le 11 - 02 - 2012

Une des plus propres de la planète, la nouvelle usine générera à terme quelques 6.000 emplois directs et 30.000 indirects
Le Souverain décore des membres de l'équipe dirigeante de Renault et certains responsables marocains ayant contribué au projet
SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé, jeudi dans la commune rurale de Melloussa (province de Fahs Anjra), la cérémonie d'inauguration de l'usine Renault-Nissan Tanger, qui mobilise des investissements de 1,1 milliard d'euros.
D'une capacité de production de 30 véhicules/heure en 2012 et de 60 véhicules/heure fin 2014, soit une capacité industrielle installée à terme de 400.000 véhicules par an, la nouvelle usine permettra la création de 6.000 emplois directs et 30.000 indirects.
L'usine Renault-Nissan Tanger, réalisée sur un terrain de 280 hectares, fait partie intégrante d'un ensemble de projets structurants, notamment le port Tanger Med, destinés à accompagner le développement économique de la région nord du Royaume. Elle permettra d'ériger le Maroc en pôle industriel automobile à part entière dans la région.
Au début de la cérémonie d'inauguration, il a été procédé à la projection d'un film portant sur la genèse du projet de l'usine Renault-Nissan Tanger et les étapes de sa construction, avant le dévoilement d'un modèle du véhicule Lodgy, un monospace de 5 à 7 places qui sera produit dans la nouvelle usine.
Par la suite, le président-directeur général de l'Alliance Renault-Nissan, M. Carlos Ghosn, a présenté devant le Souverain un exposé sur l'importance stratégique de l'usine pour l'Alliance et son impact sur le développement économique de la région nord du Maroc.
La nouvelle usine de Melloussa, une des plus propres de la planète, permettra d'élargir l'offre de la plateforme d'entrée de gamme, à commencer par le Lodgy, un monospace de 5 à 7 places, a-t-il souligné, ajoutant que 90 pc de la production du site sera dédiée au marché mondial et pas seulement européen, et 10 pc au marché marocain, d'Afrique du Nord, du Moyen-Orient, voire de quelques pays d'Afrique.
L'usine de Tanger, la première unité construite par le Groupe Renault au 21e siècle, génèrera quelque 6.000 emplois directs et 30.000 indirects dans le nord du Maroc, outre la création de tout un réseau d'équipementiers et de prestataires de services autour de l'usine de Renault.
M. Ghosn n'a pas manqué, à cette occasion, de saluer l'excellente collaboration du gouvernement marocain et ses efforts inlassables pour assurer plein succès à ce projet d'envergure.
Le ministre de l'Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies, M. Abdelkader Aâmara, a, de son côté, mis en exergue les efforts déployés par le Maroc pour le développement du secteur automobile, ainsi que les atouts qu'offre le Royaume aux investisseurs étrangers tant au niveau des infrastructures, du financement que de la formation.
Il a ainsi affirmé que l'usine géante de Renault-Nissan à Melloussa est de nature à créer un effet d'entraînement en termes de création d'emplois, d'attractivité des investissements vers la zone franche de Tanger (TFZ) et en termes de création de valeur ajoutée ainsi que de compétences/formations locales.
Ce projet est une concrétisation de la stratégie nationale de développement du secteur de l'industrie "Plan Emergence" qui a pour objectif d'augmenter le PIB industriel du pays de 50 milliards de dirhams (4,48 milliards d'euros) et de créer plus de 220.000 postes d'emploi.
En vue de répondre aux besoins en compétences de Renault et de ses fournisseurs, l'Etat a concédé au groupe la conception, la construction, l'équipement, la gestion et la maintenance de l'Institut de Formation aux métiers de l'automobile Tanger-Med (IFMIA-TM).
Cet Institut, d'une capacité de 350 personnes/jour, a démarré ses activités de formation des salariés de Renault depuis mars 2011, date de son inauguration, sachant que près de 2.000 salariés de Renault-Nissan Tanger ont été formés depuis novembre 2009.
Au titre de l'année 2011, près de 310.000 heures de formation ont été dispensées à l'IFMIA-TM et en 2012, il est prévu la réalisation de plus de 600.000 heures de formation à l'Institut.
SM le Roi a, par la suite, visité l'atelier de formation en montage et la chaîne de montage où le Souverain a suivi des explications sur les caractéristiques des nouveaux modèles F67, K67 et Lodgy qui seront produits dans l'usine de Melloussa.
Fruit d'un partenariat entre l'Etat du Maroc et le Groupe Renault, la nouvelle usine devra produire, dans un premier temps, entre 150.000 et 170.000 véhicules /an, avec trois équipes qui se relayent. Une seconde ligne de montage est prévue à partir de 2013 pour faire monter la production annuelle à 340.000 unités, voire à 400.000 en travaillant les week-ends. Cela en ferait, en termes de capacité, l'équivalent des sites de Flins (Yvelines) ou de Douai (Nord) en France.
Outre le volet production, l'usine Renault-Nissan Tanger sera une première mondiale en termes de prévention de la pollution dans la mesure où les émissions de CO2 seront éliminées à 100 pc, soit environ 135.000 tonnes de CO2 évitées par an. Aucun rejet d'eaux usées d'origine industrielle ne sera émis dans le milieu naturel et le prélèvement des ressources en eau pour les process industriels sera réduit de 70 pc.
Ces résultats seront obtenus grâce à des innovations dans les process de fabrication, à l'utilisation d'énergies renouvelables ainsi qu'à une gestion optimisée du cycle de l'eau. Par ailleurs, le constructeur automobile Renault s'est associé avec l'Office National de l'Electricité (ONE) qui assurera 100 pc des besoins en électricité du site en énergie éolienne et hydraulique.
Au niveau des investissements dans le secteur automobile, ce projet a permis de drainer de nouveaux équipementiers de renommée internationale, dont l'investissement prévisionnel est estimé à 1 milliard d'euros.
Sur le Plan des échanges commerciaux, l'usine Renault-Nissan Tanger est de nature à améliorer la balance commerciale du Maroc. En effet, 3,5 milliards d'euros d'exportations supplémentaires seront générés à terme par ce projet.
SM le Roi, que Dieu L'assiste, a procédé par la même occasion, à la décoration des membres de l'équipe dirigeante du groupe Renault et de certains responsables marocains ayant contribué à la réalisation du projet.
Le Souverain a ainsi décoré du Ouissam Alaouite de l'ordre d'officier MM. Christian Esteve et Jacques Chauvet, anciens présidents de la zone euro-méditéranéenne du groupe Renault, Gerard Detourbet, directeur du programme "Logan Monde", Christophe Chabert, chef des négociateurs de l'accord-cadre entre le Royaume du Maroc et le Groupe Renault, Michel Faivre Duboz, directeur général de Renault Maroc, et Edouard Armalet, directeur général de Renault Tanger.
SM le Roi a aussi décoré M. El Arbi Belarbi, conseiller, président de la zone euro-méditéranéenne du Groupe Renault, du Ouissam Al Arch de l'ordre d'Officier.
Le Souverain a, par la suite, décoré du Ouissam du mérite national de l'ordre d'officier, M. Mohamed El Bachiri, directeur des ressources humaines de Renault Maroc, M. Mokhtar Homman, secrétaire exécutif de Renault Maroc, Mme Ouathiqa El Khalfi, directrice de l'industrie au ministère de l'industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Driss Behaj, directeur du commerce et de la commercialisation à l'ONEP, M. Nabil Lakhdar, directeur de la facilitation et de l'informatique à l'Administration des douanes et impôts indirects, M. Abdellah Lamdaghri, directeur de ingénierie et de la réalisation des projets de transport à l'ONE, Mme Fadila Ben Osmane, directrice de l'assainissement et de l'environnement à l'ONEP et Feu Youssef Benchekroun, ancien membre du directoire de l'Agence spéciale Tanger Méditerranée, dont le Ouissam a été reçu par sa veuve.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence notamment du chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, des présidents des deux Chambres du parlement, des conseillers de SM le Roi, de membres du gouvernement, d'opérateurs économiques et d'autres personnalités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.