Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    BMCE Bank of Africa Lance le 1er rapport annuel digital au Maroc    Le HCP et la Banque mondiale se rapprochent davantage    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Lutte contre les maladies non transmissibles : le Maroc réitère son engagement    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Atlanta Assurances : le plan stratégique continue de porter ses fruits    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    100 ans de l'aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation    El khalfi: "Le chef du gouvernement a entamé les concertations sur le remaniement ministériel"    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Entretien avec Fouad Hani, auteur-compositeur et interprète : «Je travaille beaucoup sur ma musique»    Premières Assises nationales du Développement humain    Après les Assises du développement humain, quelles priorités ?    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Banque Centrale Populaire. La performance au rendez-vous    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Crise économique mondiale : L'OCDE tire la sonnette d'alarme !    Bordeaux accueille le sommet Afrique-France en juin 2020    «#b7arblaplastic» : Une opération de collecte de déchets dans les plages signée Label'Vie    PLF 2020. Le calendrier se précise    Le RNI organise la 3ème Université d'été ce vendredi à Agadir    Question d'intégration    Rabat: L'UE lance un projet de migration légale circulaire entre le Maroc et l'Espagne    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    Au Groenland, les chiens de traîneau menacés par la fonte des glaces    Ces stars qui se sont mariées en secret    La gestion des risques de santé, sécurité et environnement débattue à Casablanca    Le Maroc, une cible importante pour la cybercriminalité    Insolite : Rivière teinte en vert fluo    Sensibiliser pour ne plus faire les frais de l'addiction aux antidouleurs    Appel aux dons    Un plan d'action pour la relance du tourisme à Béni Mellal-Khénifra    Tenue à Rabat du Forum des parlementaires arabes sur la population et le développement    Paris corrige Madrid : L'issue de parité sanctionne le choc Atlético-Juventus    Di Maria, la "MCN" à lui tout seul    Le stade d'Honneur d'Oujda fait peau neuve    "Woh!" d'Ismahan Lahmar projeté au Festival international du film de femmes    "Esthétique de la création poétique'', un nouvel ouvrage célébrant l'œuvre de Mohamed Serghini    Bouillon de culture    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un projet inédit en Afrique
SM le Roi préside la cérémonie d'inauguration de l'usine Renault-Nissan Tanger, mobilisant des investissements de 1,1 milliard d'euros Une capacité industrielle installée à terme de 400.000 véhicules/an
Publié dans L'opinion le 11 - 02 - 2012

Une des plus propres de la planète, la nouvelle usine générera à terme quelques 6.000 emplois directs et 30.000 indirects
Le Souverain décore des membres de l'équipe dirigeante de Renault et certains responsables marocains ayant contribué au projet
SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a présidé, jeudi dans la commune rurale de Melloussa (province de Fahs Anjra), la cérémonie d'inauguration de l'usine Renault-Nissan Tanger, qui mobilise des investissements de 1,1 milliard d'euros.
D'une capacité de production de 30 véhicules/heure en 2012 et de 60 véhicules/heure fin 2014, soit une capacité industrielle installée à terme de 400.000 véhicules par an, la nouvelle usine permettra la création de 6.000 emplois directs et 30.000 indirects.
L'usine Renault-Nissan Tanger, réalisée sur un terrain de 280 hectares, fait partie intégrante d'un ensemble de projets structurants, notamment le port Tanger Med, destinés à accompagner le développement économique de la région nord du Royaume. Elle permettra d'ériger le Maroc en pôle industriel automobile à part entière dans la région.
Au début de la cérémonie d'inauguration, il a été procédé à la projection d'un film portant sur la genèse du projet de l'usine Renault-Nissan Tanger et les étapes de sa construction, avant le dévoilement d'un modèle du véhicule Lodgy, un monospace de 5 à 7 places qui sera produit dans la nouvelle usine.
Par la suite, le président-directeur général de l'Alliance Renault-Nissan, M. Carlos Ghosn, a présenté devant le Souverain un exposé sur l'importance stratégique de l'usine pour l'Alliance et son impact sur le développement économique de la région nord du Maroc.
La nouvelle usine de Melloussa, une des plus propres de la planète, permettra d'élargir l'offre de la plateforme d'entrée de gamme, à commencer par le Lodgy, un monospace de 5 à 7 places, a-t-il souligné, ajoutant que 90 pc de la production du site sera dédiée au marché mondial et pas seulement européen, et 10 pc au marché marocain, d'Afrique du Nord, du Moyen-Orient, voire de quelques pays d'Afrique.
L'usine de Tanger, la première unité construite par le Groupe Renault au 21e siècle, génèrera quelque 6.000 emplois directs et 30.000 indirects dans le nord du Maroc, outre la création de tout un réseau d'équipementiers et de prestataires de services autour de l'usine de Renault.
M. Ghosn n'a pas manqué, à cette occasion, de saluer l'excellente collaboration du gouvernement marocain et ses efforts inlassables pour assurer plein succès à ce projet d'envergure.
Le ministre de l'Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies, M. Abdelkader Aâmara, a, de son côté, mis en exergue les efforts déployés par le Maroc pour le développement du secteur automobile, ainsi que les atouts qu'offre le Royaume aux investisseurs étrangers tant au niveau des infrastructures, du financement que de la formation.
Il a ainsi affirmé que l'usine géante de Renault-Nissan à Melloussa est de nature à créer un effet d'entraînement en termes de création d'emplois, d'attractivité des investissements vers la zone franche de Tanger (TFZ) et en termes de création de valeur ajoutée ainsi que de compétences/formations locales.
Ce projet est une concrétisation de la stratégie nationale de développement du secteur de l'industrie "Plan Emergence" qui a pour objectif d'augmenter le PIB industriel du pays de 50 milliards de dirhams (4,48 milliards d'euros) et de créer plus de 220.000 postes d'emploi.
En vue de répondre aux besoins en compétences de Renault et de ses fournisseurs, l'Etat a concédé au groupe la conception, la construction, l'équipement, la gestion et la maintenance de l'Institut de Formation aux métiers de l'automobile Tanger-Med (IFMIA-TM).
Cet Institut, d'une capacité de 350 personnes/jour, a démarré ses activités de formation des salariés de Renault depuis mars 2011, date de son inauguration, sachant que près de 2.000 salariés de Renault-Nissan Tanger ont été formés depuis novembre 2009.
Au titre de l'année 2011, près de 310.000 heures de formation ont été dispensées à l'IFMIA-TM et en 2012, il est prévu la réalisation de plus de 600.000 heures de formation à l'Institut.
SM le Roi a, par la suite, visité l'atelier de formation en montage et la chaîne de montage où le Souverain a suivi des explications sur les caractéristiques des nouveaux modèles F67, K67 et Lodgy qui seront produits dans l'usine de Melloussa.
Fruit d'un partenariat entre l'Etat du Maroc et le Groupe Renault, la nouvelle usine devra produire, dans un premier temps, entre 150.000 et 170.000 véhicules /an, avec trois équipes qui se relayent. Une seconde ligne de montage est prévue à partir de 2013 pour faire monter la production annuelle à 340.000 unités, voire à 400.000 en travaillant les week-ends. Cela en ferait, en termes de capacité, l'équivalent des sites de Flins (Yvelines) ou de Douai (Nord) en France.
Outre le volet production, l'usine Renault-Nissan Tanger sera une première mondiale en termes de prévention de la pollution dans la mesure où les émissions de CO2 seront éliminées à 100 pc, soit environ 135.000 tonnes de CO2 évitées par an. Aucun rejet d'eaux usées d'origine industrielle ne sera émis dans le milieu naturel et le prélèvement des ressources en eau pour les process industriels sera réduit de 70 pc.
Ces résultats seront obtenus grâce à des innovations dans les process de fabrication, à l'utilisation d'énergies renouvelables ainsi qu'à une gestion optimisée du cycle de l'eau. Par ailleurs, le constructeur automobile Renault s'est associé avec l'Office National de l'Electricité (ONE) qui assurera 100 pc des besoins en électricité du site en énergie éolienne et hydraulique.
Au niveau des investissements dans le secteur automobile, ce projet a permis de drainer de nouveaux équipementiers de renommée internationale, dont l'investissement prévisionnel est estimé à 1 milliard d'euros.
Sur le Plan des échanges commerciaux, l'usine Renault-Nissan Tanger est de nature à améliorer la balance commerciale du Maroc. En effet, 3,5 milliards d'euros d'exportations supplémentaires seront générés à terme par ce projet.
SM le Roi, que Dieu L'assiste, a procédé par la même occasion, à la décoration des membres de l'équipe dirigeante du groupe Renault et de certains responsables marocains ayant contribué à la réalisation du projet.
Le Souverain a ainsi décoré du Ouissam Alaouite de l'ordre d'officier MM. Christian Esteve et Jacques Chauvet, anciens présidents de la zone euro-méditéranéenne du groupe Renault, Gerard Detourbet, directeur du programme "Logan Monde", Christophe Chabert, chef des négociateurs de l'accord-cadre entre le Royaume du Maroc et le Groupe Renault, Michel Faivre Duboz, directeur général de Renault Maroc, et Edouard Armalet, directeur général de Renault Tanger.
SM le Roi a aussi décoré M. El Arbi Belarbi, conseiller, président de la zone euro-méditéranéenne du Groupe Renault, du Ouissam Al Arch de l'ordre d'Officier.
Le Souverain a, par la suite, décoré du Ouissam du mérite national de l'ordre d'officier, M. Mohamed El Bachiri, directeur des ressources humaines de Renault Maroc, M. Mokhtar Homman, secrétaire exécutif de Renault Maroc, Mme Ouathiqa El Khalfi, directrice de l'industrie au ministère de l'industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Driss Behaj, directeur du commerce et de la commercialisation à l'ONEP, M. Nabil Lakhdar, directeur de la facilitation et de l'informatique à l'Administration des douanes et impôts indirects, M. Abdellah Lamdaghri, directeur de ingénierie et de la réalisation des projets de transport à l'ONE, Mme Fadila Ben Osmane, directrice de l'assainissement et de l'environnement à l'ONEP et Feu Youssef Benchekroun, ancien membre du directoire de l'Agence spéciale Tanger Méditerranée, dont le Ouissam a été reçu par sa veuve.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence notamment du chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, des présidents des deux Chambres du parlement, des conseillers de SM le Roi, de membres du gouvernement, d'opérateurs économiques et d'autres personnalités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.