Migration: La stratégie du Maroc participe de la symbiose entre la vision Royale et l'agenda international    RDC : au moins 1.284 cas suspects de variole du singe signalés depuis le début de l'année    Berkane : Scène de liesse après le deuxième sacre africain de la RSB    Boxe : La Marocaine Khadija El Mardi sacrée vice-championne du monde des poids lourds    Transferts: Mbappé reste au PSG    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Lancement du programme « d'Appui à la Participation Citoyenne » au niveau des communes de la région de Beni Mellal–Khenifra    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Le nouveau stade de Villareal : La céramique (La Cerámica)    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Coronavirus au Maroc: 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    L'approche de réinsertion de la DGAPR, un bouclier face aux dérives extrémistes (témoignages d'anciens détenus)    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Brésil : Elon Musk annonce un projet de couverture internet en Amazonie    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    Bono vainqueur du trophé Zamora    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    USA: La cote de popularité de Biden continue de chuter    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    Festival de Cannes: Manal Benchlikha foule le tapis rouge (PHOTOS)    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



A la Galerie Le Chevalet de Casablanca
8 femmes artistes-peintres célèbrent le 8 mars
Publié dans L'opinion le 09 - 03 - 2012

A l'occasion de la Journée Mondiale de la Femme, les cimaises de la Galerie Le Chevalet abritent du 8 au 22 mars 2012 une exposition collective ponctuée par la participation de huit femmes artistes peintres à savoir :Novak, Wafaa Akesbi , Susanne Strandanger Aziza Jamal, Bouchra Khnafou , Chérifa Rabeh Grosse, Horia Laraki, Kenza Lahlou , Natasa Novak. Initiée par cette galerie pilote à Casablanca, cette exposition se veut un véritable hommage symbolique à la femme, sa créativité et sa générosité. Il s'agit d'une occasion propice pour bien apprécier quelques facettes passionnantes de la création au féminin dans ses préoccupations stylistiques, ses unités thématiques et ses atmosphères iconographiques.
Ainsi, cette exposition se présente comme un rendez vous ponctuel autour de la peinture au pluriel qui nous ouvre les sentiers illuminés de la beauté. C'est dans cette articulation de reconnaissance et d'ouverture que s'inscrit cette exposition dont 8 femmes artistes peintres célèbrent le 8 mars via la vie des formes et des couleurs.
A la mémoire de la terre
Dédié à la mémoire de la terre, le langage plastique de Aziza Jamal a su donner à la pratique picturale sa dimension sculpturale… cette artiste polyvalente met en relief la symbolique de la matière et la sensibilité de la forme.
Poétique de la matière
Dans sa démarche plastique, Bouchra Khnafou développe à sa guise un langage pictural qui fait référence à notre monde tactile et précaire. C'est un univers texturiel , rythmé par la dialectique de la matière et de la forme , de l'apparition et de la disparition… Dans son travail matiériste, la couleur vacille entre la transparence et l'opacité.
Dextérité et intériorité
Chérifa Rabeh Grosse expérimente les préoccupations esthétiques sur un mode d'expression plus éloquent : la peinture . Elle travaille sur la lumière, l'anecdote et la narration. Son acte créateur donne une dimension chromatique expressive à ses recherches qui semblent renvoyer à l'intériorité.
Iconographie insolite
Avec sa nouvelle aventure plastique, Horia Laraki valorise la dimension profonde de «là et maintenant». Sa peinture néo-figurative nous révèle l'esprit de ses investigations; esprit qui s'adonne avec la passion d'une poétesse à la création plastique où s'exprime en profondeur le registre de sa sensibilité créative.
Autobiographie intime
Kenza Lahlou nous propose un monde purement abstrait inhérent à sa vision des choses et des êtres. Son procédé technique repose sur les contrastes, les jets spontanés des couleurs, les valeurs de la transparence et de la profondeur. On assiste ainsi à une scénographie visuelle dont la démarche plastique repose sur la liberté gestuelle qui échappe à l'usage structuré des contours.
Jouissance chromatique
Natasa Novak restitue en couleurs expressives la beauté apparente de notre existence effective, dans une gestualité débordante et fluidité visuelle surprenante. Sa peinture dépasse l'esprit restreint de la figuration et de l'abstraction , tout en élaborant avec certitude et maîtrise un langage plastique qui engendre par son contenu esthétique une vision onirique du monde .
Le territoire imaginaire
du corps
Ni purement figuratives, ni plutôt abstraites, ses œuvres oniriques sont faites de touches successives, relatant ses vécus et ses rêves, le tout en mouvement et en profondeur, ce qui caractérise son approche picturale qualifiée de « nouvelle figuration expressive ». L'artiste peintre Ouafae Akesbi a su par sa sensibilité et son genre néo figuratif interpréter magnifiquement ses impressions et ses introspections.
État d'âme
l'artiste peintre suédoise Susanne Strandanger ( vit actuellement entre le Maroc et la Suède) traduit des états d'âme et des sensibilités via des toiles qui se veulent des empreintes de la touche expressionniste dans ses valeurs chromatiques vives et rythmiques. Chez elle, la peinture est une quête de la vérité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.