Coronavirus : 214 nouveaux cas, 15.542 au total, samedi 11 juillet à 18h    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    ONEE. Il n'y aucune campagne de recrutement    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Recrutement : L'ONEE dément le lancement de toute campagne    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    Gel hydroalcoolique et soleil, quels risques ?    Vols prévus à partir du 15 juillet: nouvelles précisions de la RAM (PHOTO)    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 136 nouveaux cas, 15.464 au total    Météo: le temps prévu ce samedi 11 juillet au Maroc    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Le plan de relance au menu d'un sommet européen    Laftit reçoit les professionnels du tourisme aujourd'hui    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Erdogan provoque les chrétiens    La cochenille fait des ravages à Sidi Ifni    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Opération antiterroriste en Belgique : Accès de fièvre jihadiste dans les pays occidentaux
Publié dans L'opinion le 17 - 01 - 2015

Deux morts et un blessé grave, c'est le bilan de l'assaut donné par les forces spéciales de la police fédérale belge à une ancienne boulangerie, sise à Verviers, une petite ville de 56.000 habitants dans la province de Liège, jeudi en début de soirée. Les jihadistes, qui y ont été neutralisés, étaient sur le point de commettre des attentats terroristes sur le sol du Royaume de Belgique, selon un communiqué du ministère de la justice de ce pays. Une information qui vient s'ajouter à celle, tout aussi récente, de l'arrestation par le FBI, dans l'État de l'Ohio, d'un citoyen américain à peine âgé de 20, Christopher Cornell, qui venait d'acheter des armes dans le but de se rendre à Washington et attaquer le Capitole, siège du Congrès des États-Unis.
L'agenda des jihadistes pour cette année semble assez chargé, même si plutôt diversifié. En France, deux combattants professionnels, se revendiquant de l'organisation terroriste Al Qaïda en Péninsule Arabique (AQPA), ont attaqué au fusil d'assaut le siège d'un journal satirique, pendant qu'un troisième opérait en parallèle, tuant une policière et prenant des otages. Dans un registre assez similaire, les trois jihadistes mis hors combat en Belgique, récemment revenus de Syrie et placés sur écoute, projetaient de s'attaquer à un poste de police.
Jusqu'à preuve du contraire, il n'existerait, selon les autorités du Royaume de Belgique, aucun lien entre le commando de Verviers et celui responsable des attentats de Paris, si ce n'est le recours au même réseau de soutien, auprès duquel les deux commandos semblent avoir fait leurs emplettes d'armes. Il s'agit, selon la presse belge citant des sources policières, d'un réseau jihadiste-mafieux opérant en Belgique, qui s'occuperait tout autant d'envoyer des combattants en Syrie que de vendre des armes aux bandes terroristes et criminelles.
De l'autre côté de l'Atlantique, le profil du jihadiste interpellé est totalement différent de celui des membres des commandos français et belge. Il est question d'un jeune endoctriné à l'idéologie de Dae'ch, sans formation militaire, qui tentait pourtant de constituer son propre groupe terroriste, afin de pouvoir entrer en activité sur le sol des États-Unis. Il recrutait avec un pseudo sur Twitter, où il faisait l'apologie du jihadisme !
Le gamin barbu accro à Internet, qui se rêvait émir jihadiste d'Amérique du nord, a été cueilli par les agents du FBI juste après qu'il se soit procuré des armes. En amateur qui voit les choses en grand, il n'ambitionnait pas moins que de monter à l'assaut du Capitole. Sans autre soutien que celui qu'il croyait être son complice, un repris de justice qui l'espionnait en fait pour le compte du FBI, dans le but de négocier un arrangement avec les autorités.
L'Islam en défense de toutes les religions blasphémées
Si cette fièvre jihadiste, qui semble avoir touché simultanément quelques pays occidentaux, est multiforme, elle n'en suscite pas moins une réaction similaire dans lesdits pays. L'islamophobie rampante est sortie de l'ombre où elle était tapie pour s'exprimer désormais à la lumière du jour. Ce qui serait peut être une bonne chose, en fin de compte, puisqu'elle prend de plus en plus un aspect franchement antireligieux, l'Islam n'étant particulièrement visé qu'en raison de sa vigueur auprès des populations et communautés qui s'en réclament.
Quand le Pape François, réputé pour ne pas voir sa langue dans sa poche, déclare qu'on ne peut ni tuer au nom d'une religion, ni se moquer de la foi d'autrui, il faut garder en mémoire que la religion chrétienne et ses symboles sacrés n'échappaient pas, non plus, aux caricaturistes de Charlie Hebdo. Le Prince Charles-Philippe d'Orléans, Duc d'Anjou, a été encore plus explicite. «Charlie Hebdo est un papier vulgaire, méprisant les opinions qui ne sont pas les siennes qui, sous couvert de la liberté d'expression, se permet toutes les provocations. Charlie Hebdo est un journal agressif qui exploite le filon de la haine des religions».
Les principales victimes du terrorisme jihadiste sont d'abord les musulmans, dont les pays sont les premiers sur la ligne de front pour affronter cette peste. Des soldats musulmans français ont, par ailleurs, porté les armes contre les Talibans, en Afghanistan, et les katibas d'AQMI, au Mali. Les Musulmans n'ont, donc, plus rien à prouver, à qui que ce soit, quand au fait que ces terroristes qui se réclament de leur foi sont manifestement leurs mortels ennemis.
Ils ne sont pas, non plus, tenus de renoncer à leurs valeurs sacrées pour se conformer à celles des factions les plus antireligieuses de l'Occident laïcisé. Pour les Musulmans, toutes les religions célestes sont à respecter, aucun prophète n'est jamais blasphémé. Les Musulmans ne sont pas Charlie et ne le seront jamais. Et leur solidarité va tout autant aux victimes des attentats jihadistes de Paris qu'à celles du terrorisme sioniste, à Gaza.
Les pays occidentaux, par contre, vont bien finir, un jour, par réviser leur copie et remettre en question leur politique envers des illuminés sanguinaires, qu'ils commencent par baptiser «combattants de la liberté» en Afghanistan, en Libye et en Syrie, avant de les reclasser dans la case des terroristes, quand ils s'attaquent à leurs territoires, citoyens et intérêts.
Nul besoin de s'attarder, par contre, sur la question de la liberté d'expression, puisque ça se résume actuellement, en France, en un seul nom ; Dieudonné ! Tout le reste n'est qu'hypocrisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.