Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Biden, Obama, Bush et Clinton prêts à se faire vacciner publiquement contre la Covid-19    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Botola Pro D1 "Inwi" / MAS-AS FAR (2-1) : Les Massaouis surprennent les Militaires !    Cannabis. Un indice que le Maroc pourrait légaliser    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Vague de froid: forte mobilisation à Taounate    The Banker magazine : Attijariwafa bank, "meilleure banque au Maroc en 2020"    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    Mariage de raison    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





51ème édition Salon du Tourisme de Berlin
La participation d'élus d'Agadir, une louable initiative
Publié dans L'opinion le 10 - 03 - 2017

Des élus d'Agadir au premier Salon mondial du tourisme, cela vaut bien la peine d'être signalé. C'est une première qui, nous l'espérons, sera suivie par d'autres participations dans d'autres Salons : WTM Londres, Top Resa Paris, particulièrement. L'objectif est de permettre aux élus de constater de visu l'importance du tourisme à l'échelon mondial. Mais surtout de permettre à la Région Souss-Massa de participer avec son propre stand dans les Salons du tourisme, du fait que le tourisme est un secteur prioritaire qui occupe la première place en matière économique et sociale.
La délégation des élus était présidée par B. Hafidi, président de la région Souss-Massa,
accompagné par S. Malouki, président de la Commune Urbaine d'Agadir, et des élus des deux institutions élues qui, tous, n'avaient jamais mis les pieds dans un Salon mondial du tourisme. Ils ont tous compris l'importance du secteur à l'échelon mondial et bien sûr pour le Maroc et sa destination balnéaire phare Agadir. G. Marrache, président du CRT Agadir-Souss-Massa, avait fait le guide lors de la visite des stands, pour donner les explications nécessaires. La délégation a reçu des explications également de A. Oummani, past président du CRT Agadir, un grand habitué de l'ITB. Bref, une belle initiative réussie qui aura sûrement un bon impact sur l'implication de nos élus dans un développement plus dynamique dans la promotion touristique et la mise à niveau du produit touristique et de son environnement. A rappeler que la 50ème édition 2016 de l'ITB (Bourse Internationale du Tourisme) de Berlin a connu la participation de 10.147 exposants venus de 189 pays, sur 1.069 stands, répartis en 26 halls d'exposition. Et une présence de 5.500 journalistes accrédités en provenance de 106 pays, un record inégalable. Le Salon de Berlin devait recevoir 115.000 visiteurs professionnels et 50.000 visiteurs privés. De quoi être fier, pour l'Allemagne d'enregistrer la 1ère place mondiale, depuis des années, en tant que Salon du tourisme et en continu.
Pour Agadir, l'édition de 2016 de l'ITB avait coïncidé, pour la station balnéaire, avec l'arrivée de FTI, quatrième grand TO allemand, qui détient 8% de part de marché, qui avait repris ses activités à Agadir avec la gestion exclusive d'un hôtel, les Dunes d'Or, qui est passé ensuite à quatre hôtels du Groupe Atlas Hospitality. Hôtels qui accusent un bon remplissage comme promis par les engagements de ce TO.
FTI appartient à une seule personne, M. Gunz, donc unique décideur, ce qui favorise la prise de décision. Le TO programme de nos jours six vols par semaine, à lui seul, sur la destination balnéaire Agadir. Une bonne entrée en matière pour la relance du marché allemand, qui a été remarqué au sein de l'activité des hôtels mais également à l'aéroport, rappelant les beaux jours du marché allemand à Agadir.
Il est à rappeler que le marché allemand est extrêmement structuré. Il est encadré par de grands tour-opérateurs, avec deux leaders mondiaux (TUI et Thomas Cook), suivis de REWE et puis FTI. Ces TO maîtrisent toute la chaîne en tourisme puisqu'ils cumulent tour-operating, voyages, transport aérien, transport touristique terrestre et hôtels... Cette position dominante et quasi monopoliste leur permet de « faire » et « défaire » des destinations selon leur programmation. Aucune destination ne peut se développer sans l'apport du marché allemand.
L'édition 2017 est marquée par une déception totale à propos de la conception du nouveau stand du Maroc, conçu par « les bons soins » de l'ONMT. Un fiasco, tant sur la réduction de la superficie du stand qui a diminué de moitié : 240 m2 au lieu de 480 m2 avant. La superficie manquante est tombée dans les mains des Algériens qu'ils ne vont plus lâcher, vu « l'amitié flagrante » qu'ils nous portent. Et dire que lors de l'édition de 2016, on nous a promis une nouvelle conception révolutionnaire qui allait mettre bien en relief le produit touristique marocain dans ses diversités. Dans toute l'Histoire de l'ITB en relation avec le Maroc, on n'aura vu un stand des plus minables, des plus mal conçus, des plus exigus, des plus réduits comme celui de la 51ème édition. Tous les professionnels sont déçus sans exception. Pour les élus d'Agadir, c'est le choc, surtout après les visites des autres stands, notamment ceux de la Turquie, des Iles Canaries...
Dans le fameux nouveau stand du Maroc, les professionnels présents sont entassés comme des sardines dans un espace sans confort. Ajoutez à cela le fait que le stand est vraiment cloîtré par des paravents en verre et des « murs », sans aucune ouverture vers l'extérieur, donnant de la visibilité aux participants et au Salon. On se demande : comment peut-on se permettre un stand du genre ? Car cette réalisation « hors normes » ne sert nullement la promotion du tourisme, responsabilité première de l'ONMT. Au contraire, c'est de l'anti promotion, tournant au ridicule tout le potentiel et les atouts touristiques du Royaume. C'est à la fois scandaleux et révoltant...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.