Espagne : Le Sénat rejette une proposition de Vox réclamant des sanctions contre le Maroc et l'Algérie    «Fournir au Maroc du GNL regazéifié en Espagne ne nuira pas à nos relations avec l'Algérie»    Maroc : Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée à la relance du secteur touristique    Tourisme: Akhannouch et les acteurs se penchent les axes de la relance    Industrie. Le Maroc, un des pays les plus compétitifs au monde (Mezzour)    Pape François: "Le leadership spirituel et les Prières du Roi Mohammed VI nous sont précieux"    Coupe de la CAF (finale): RSB/Orlando Pirates, pour consacrer la suprématie des clubs marocains sur la scène africaine    Météo Maroc: temps chaud avec chergui local ce vendredi 20 mai    La place boursière casablancaise clôture à l'équilibre    Légalisation électronique: un projet de décret adopté    «Jaw Jab» de la troupe du théâtre national de Mohamed Eljam présentée en Italie    Ibenge « fier » de jouer la finale de la Coupe de la CAF avec Berkane    Coupe du monde 2022 / Arbitrage : Jayed et Zourak ''qualifiés'' au Mondial !    Elespanol.com révèle comment le Citizen Lab a utilisé de «faux positifs» pour provoquer le scandale «Catalangate»    Jeu d'échecs : Casablanca abrite bientôt la « Chess Week »    L'établissement de relations « stables et de confiance » avec le Maroc est « primordial » (ministre espagnol)    Blé: le stock national du Maroc couvre quatre mois    Covid-19 au Maroc: 124 nouveaux cas, aucun décès    Variole du singe: les Marocains doivent-ils s'inquiéter ?    Maroc: tout ce qu'il faut savoir sur le congé de paternité    Erdogan déterminé à contrer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN    Liban: La BM et l'ONU accordent 10 millions de dollars pour le port de Beyrouth    Accès à l'information sur la migration: Bouayach met en avant à New York le rôle des institutions nationales des droits de l'homme    Gabon: Aubameyang annonce sa retraite internationale    MAS : Le bel hommage des Massaouis à leur joueur Djedje Franck Guiza !    Adhésion à l'UE: L'Ukraine dénonce un traitement dégradant de certains pays européens    Les opportunités d'affaires au Maroc dévoilées aux opérateurs sud-coréens    Palestine-Canada / ACIA : les vins fabriqués en Cisjordanie ne sont pas d'Israël    Achraf Hakimi se confie sur son amitié avec Mbappé (VIDEO)    Fusillade de Buffalo: Le parquet ouvre une enquête sur le rôle des réseaux sociaux    Direction de la prison locale Tiflet 2: « Le détenu (M.L.H) n'a déclaré aucune grève de la faim »    Le Maroc et la Belgique veulent renforcer leur coopération dans le domaine de l'emploi    [ Interview ] Tout sur le grand retour de Jazzablanca (vidéo)    Musique Andalouse. Un concert aux couleurs de l'Espagne et du Maroc    Inclusion économique des jeunes : L'INDH montre la voie à Boulemane    Pass vaccinal ou test PCR pour accéder au territoire    Interpellation du suspect impliqué dans le vol d'une agence bancaire à Casablanca    Douanes : Des recettes records de 111,2 milliards DH en 2021    Football : le Marocain Aymen Barkok remporte l'Europa League    Video : un lapsus de l'ex-président américain George W.Bush fait le tour de la toile    Jazzablanca 2022 : Le programme dévoilé    Rabat : Hommage à l'écrivain jordanien Mustafa Alqorna, pour son roman "Chaos dans le jardin du diable"    «Ateliers de l'Atlas» 2022 : Un appel à projets lancé    Michel Fugain en «Causerie musicale» à Casablanca    Exploration gazière: Chariot lève 25,5 millions de dollars pour son projet Anchois    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ghallaoui Sidati: l'Algérie continuera à instrumentaliser le "polisario" tant qu'elle en aura besoin
Publié dans MAP le 23 - 06 - 2010

L'Algérie continuera à instrumentaliser le "polisario" tant qu'elle en aura besoin, a affirmé M. Ghallaoui Sidati, l'un des membres de la délégation de Sahraouis marocains représentant la société civile ayant visité récemment l'Italie.
Dans un entretien publié mardi par le journal "La Nazione" d'Empoli (centre), M. Sidati, ex-représentant du "polisario" en Italie, a souligné le "vide idéologique" dont souffre ce soi-disant mouvement soumis à l'emprise de l'Algérie.
M. Sidati a indiqué également que le "polisario", qui se fixait initialement pour objectif de lutter contre "l'hégémonie espagnole dans la région", était désormais "sans projet" et "sans âme", mettant également en relief sa pleine déroute après le retour de la grande majorité de ses dirigeants à la mère patrie, le Maroc.
S'agissant de la question des aides, M. Sidati a insisté sur la nécessité pour ceux qui les consentent de veiller, loin de "toute nostalgie idéologique", à ce qu'elles profitent véritablement à ceux "qui souffrent" pour lesquels elles sont destinées.
M. Sidati a effectué récemment une visite en Toscane (centre) et en Lombardie (nord), en compagnie de M. Lahcen Mahraoui, universitaire et membre du Conseil Royal Consultatif des affaires sahariennes (CORCAS), et de Mme Saadani Maa Alainine, acteur associatif et militante pour les droits de l'homme.
En Toscane, la délégation a tenu une rencontre avec un haut responsable de la région au cours de laquelle elle a mis en évidence la réalité de l'affaire dite du Sahara et la pertinence du projet d'autonomie proposé par le Maroc.
Cette rencontre, qui a eu lieu à Florence, a été également l'occasion pour les membres de la délégation d'éclairer, à partir de leur propre vécu, Mme Maria Dina Tozzi, responsable de l'activité internationale au niveau régional, qui a été déléguée par le président de la Région, M. Enrico Rossi, sur la responsabilité qui est celle de l'Algérie dans cette affaire.
En Lombardie, la délégation a livré, lors d'un séminaire à Bergame, des témoignages poignants sur cette question et sur les atrocités commises par les hordes du "polisario" à l'endroit de quiconque s'aviserait de contrarier leurs vils desseins ou de prétendre au plus élémentaire des droits.
Les membres de la délégation ont également mis à nu, à coups de détails, l'instrumentalisation du "polisario" par les gouvernants d'Alger et sa véritable nature sanguinaire et éradicatrice.
Outre les liens historiques ayant toujours existé entre le Maroc et son Sahara, les interventions des membres de la délégation ont, durant ce séminaire tenu sous le thème: "Conflit du Sahara : passé, présent et perspectives", permis de jeter la lumière sur la genèse de la création du "polisario" du temps de la colonisation espagnole.
Elles ont également éclairé l'assistance sur des épisodes dramatiques vécues par les populations séquestrées des camps de Tindouf et sur le rôle joué par le "polisario" au service de visées hégémoniques sans rapport avec une quelconque prétendue "cause sahraouie".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.