La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Un acquis important pour relever les défis    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    Algérie : «L'autoritarisme et la politique du fait accompli ne mèneront que vers l'impasse»    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Un retournement de tendance en Bourse?»    Classe prolétaire    Développement durable : Cette mobilité durable qui fait du sur-place    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le patron de l'OMS veut des mesures concrètes    Alerte météo: Chutes de neige et fortes averses orageuses du dimanche au mardi    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    Maroc-Tunisie: Aboub critique l'arbitrage (CAN U20)    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Plusieurs eurodéputés interpellent Josep Borrell sur la répression et la coercition politiques en Algérie    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Hirak, saison 2: Le Figaro fait le point sur la situation en Algérie    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Températures (par villes) prévues pour le dimanche 28 février 2021    Tendances déco 2021 : Les couleurs à adopter    Le groupe sanguin O, est-ce un rempart contre le Covid-19 ?    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Mustapha Ramid opéré au lendemain de sa démission    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arrestation de trois sympathisants du +polisario+ pour troubles devant le Consulat du Maroc à Bilbao (CNN+)
Publié dans MAP le 09 - 11 - 2010

Trois sympathisants du +polisario+ ont été arrêtés, mardi à Bilbao (Nord de l'Espagne), pour actes de vandalisme et troubles devant le consulat général du Royaume du Maroc, rapporte dans la soirée la chaîne d'information espagnole en continue CNN+.
Selon CNN+, la police Basque (Ertzaintza) a du intervenir pour disperser des manifestants sympathisants du +Polisario+ qui avaient entrepris des actes de vandalisme et des troubles devant le consulat du Maroc à Bilbao, après avoir interrompu la circulation, coupé les principales rues menant au siège du consulat et tenté d'entrer de force à la représentation consulaire.
La chaîne d'information espagnole, qui a diffusé des images de l'intervention des agents anti-émeutes de la Ertzaintza contre les fauteurs de troubles pro-polisario, a indiqué que la police basque a du recourir à la force pour disperser les manifestants sympathisants des séparatistes.
La police basque avait du faire usage de matraques et de balles en caoutchouc pour disperser une manifestation, devant le consulat du Maroc à Bilbao et venir en aide à des ressortissants marocains pris pour cibles et attaqués par des sympathisants des séparatistes qui scandaient des slogans anti-marocains, rappelle-t-on.
Selon le ministère de l'Intérieur basque, l'intervention de la police avait pour but de mettre un terme aux troubles occasionnés par des sympathisants du +Polisario+, qui ne voulaient pas obtempérer aux ordres de la police et qui semaient le chaos dans la ville.
Ces dernières 24 heures, plusieurs consulats du Maroc en Espagne ont été pris pour cible par des sympathisants du +Polisario+, qui ont tenté d'y entrer par la force, si ce n'est l'intervention des forces de l'ordre espagnoles qui les ont empêchés.
Faisant fi de tous les principes et normes internationales, les sympathisants des séparatistes, chauffés à blanc par certaines associations espagnoles pro-polisario qui croient à tous les mensonges et contre vérités colportés par les milices du +front séparatiste+ au sujet des événements survenus lundi dans le campement de Gdim Izik dans la banlieue de Laayoune, ont décidé de s'en prendre à l'ambassade du Maroc à Madrid et à plusieurs consultas généraux du Royaume, symboles de l'Etat marocain en Espagne.
Ainsi, l'ambassade du Maroc à Madrid a été prise pour cible, lundi soir, par des séparatistes du +Polisario+, qui ont lancé des ballons remplis de peinture sur ses murs, lors d'une manifestation anti-marocaine appuyée par des hommes politiques espagnols qui ne portent dans leur coeur ni le Maroc ni ses institutions.
Même scénario à Valence (est de l'Espagne), où des manifestants anti-marocains parmi lesquels des séparatistes du +Polisario+ ont tenté, lundi, d'entrer par la force au consulat du Maroc, avant d'être empêchés par la police.
A las Palmas, dans les îles Canaries, des éléments du +polisario+ mêlés à des sympathisants des séparatistes ont tenté aussi d'entrer de force au siège du consulat du Maroc, avant d'être empêchés par les forces de l'ordre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.