Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des personnalités de différents bords rendent un dernier hommage à feu Mehdi Bennouna
Publié dans MAP le 23 - 03 - 2010

Plusieurs personnalités du monde de la politique, de la culture, des médias et autres ont rendu un dernier hommage à feu Mehdi Bennouna, décédé, mardi à l'aube à Rabat, à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie.
Ces personnalités, qui ont accompagné la dépouille mortelle du fondateur et président directeur général de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) jusqu'en 1975, à sa dernière demeure, ont été unanimes à souligner le rôle que ce "pionnier de la presse", ce " nationaliste de première heure ", et "ce militant de l'action sociale ", a joué tant au Maroc qu'a l'étranger.
Dans déclarations à la MAP, ces personnalités ont également rappelé le parcours de cet homme " exceptionnel " qui a consacré sa vie à la défense des causes nationales et contribué au rayonnement de l'image du pays à l'échelle internationale.
Son frère, l'ancien ambassadeur Haj Boubker Bennouna, a exprimé, en évoquant notamment le message adressé par SM le Roi Mohammed VI à la famille du défunt, sa gratitude au Souverain pour cette Haute sollicitude royale.
Ses fils Amine et Abdeslam ont, pour leur part, indiqué que la mort de leur père constitue une perte colossale pour le Maroc qui voit ainsi s'éteindre un de ses défenseurs les plus acharnés, de même que pour la presse qui perd un, pour ne pas dire, le pionnier.
Pour le président de l'association Tétouan-Asmir, M. Mohamed Torres, feu Bennouna n'était autre qu'un des symboles du mouvement nationaliste et un de ses dirigeants qui, sa vie durant, n'a ménagé aucun effort pour faire entendre la voie du Maroc sur la scène internationale.
Il a également mis en exergue la modestie, la droiture et la générosité qui ont toujours marqué cet homme dont l'action sociale au profit des couches défavorisées révèle son côté humaniste.
Ses propos ont été relayés par le coordinateur national des programmes du Croissant rouge Marocain M. Mohamed Assouli qui a mis l'accent sur le parcours du défunt et son expérience dans le développement de l'action de l'union internationale de la croix et du croissant rouge dont il avait occupé le poste de président exécutif.
Le Pr. Mustapha Bennouna, président de l'Université Abdelamlek Essadi (UAE) s'est quant à lui attardé sur le côté académicien de " cet éducateur, cet enseignant " qui s'était distingué par les brillantes conférences animées dans les universités nationales et internationales, en particulier aux Etats-Unis, en Espagne et en Amérique Latine, rappelant que l'UAE avait rendu un hommage au défunt dont un des amphithéâtres porte désormais son nom.
Pour l'historien Mohamed ben Azzouz Hakim, dont l'amitié avec feu Bennouna a duré 65 ans, le défunt s'est également distingué par sa défense des causes arabes aux Nations unies.
Quant aux journalistes Abdeslam Andaloussi, du syndicat nationale de la presse (section de Tétouan), et Khalid Mechbal, le monde des médias au Maroc vient de perdre un monument de la presse, une référence dans ce domaine et un défenseur de la liberté d'expression au Maroc et dans le monde arabe.
Le délégué du ministère de la culture, Mehdi Zouak, a, quant à lui, souligné la contribution du défunt au rayonnement de la culture dans la ville de Tétouan, ajoutant que le défunt était l'un des fondateurs du mouvement culturel de la région, et un des ambassadeurs du patrimoine de la Colombe blanche que ce soit au niveau national ou international. Avec la disparition de feu Mehdi Bennouna, Tétouan perd une partie de sa mémoire culturelle, a-t-il poursuivi.
Pour M. Abdelghafour Nasser, président du Conseil local des ouléma à Tétouan, le défunt s'est imposé durant toute sa vie dans les différents domaines consentant d'énormes sacrifices pour sa patrie.
L'inhumation de feu Mehdi Bennouna a eu lieu mardi après la prière d'El-asr au cimetière Sidi El Mandri en présence de centaines de personnes dont les autorités locales à leur tète le Wali, gouverneur de la province de Tétouan, M. Driss Khezzani, des élus et autres personnalités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.