Rabat: Bourita reçoit son homologue singapourien    Conseil de gouvernement: l'ordre du jour de la prochaine réunion    La Bourse de Casablanca clôture ses échanges dans le rouge    Fin de l'idylle entre Ziyech et Chelsea ?    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022 (VIDEO)    JM d'Oran: La sélection marocaine U18 bat la Turquie (4-2) et décroche le bronze    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce lundi 4 juillet    Espagne. Des drones sous-marins pour acheminer de la drogue    L'opposition moque de« chaises musicales »    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Une édition déjà réussie    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Le MCO sauve sa place, le RCOZ relégué en D2    Tachkent-2022 : La sélection marocaine remporte trois médailles, dont une en or    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    Les prix se stabilisent face à une offre abondante    Effondrement meurtrier d'un glacier en Italie: la catastrophe « est liée au réchauffement climatique »    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Moody's change la perspective de « négative » à « stable » pour le Maroc    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Lecture rapide et mind mapping : Le Maroc, champion du monde dans la catégorie « junior »Lecture rapide et mind mapping : Le Maroc, champion du monde dans la catégorie « junior »    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    (Billet 721) – Les Régions, ces enragées du bureau d'études et du cabinet conseil    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    La météo pour ce lundi 4 juillet 2022    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 4 juillet    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara, UE, ONU, Espagne, Palestine : Retour sur les attaques des responsables algériens visant le Maroc [Desintox]
Publié dans Yabiladi le 25 - 05 - 2022

Dans sa récente sortie médiatique, l'envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, Amar Belani ne s'est pas privé de recourir à des arguments fallacieux pour attaquer le Maroc, en assurant que l'Espagne serait la «puissance administratrice» au Sahara et en tentant de lier le dossier du Sahara à la question palestinienne.
Au vu du soutien continu au profit de l'initiative d'autonomie proposée par le Maroc pour le Sahara, les responsables algériens, redoublent d'efforts pour contrer le succès du royaume. La dernière sortie médiatique en date est celle d'Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb qui, dans un entretien à l'agence de presse du Polisario, repris par APS, s'est à nouveau attaqué au Maroc.
Le diplomate algérien a ainsi affirmé, mardi, que «les distorsions de la diplomatie marocaine et ses tentatives absurdes visant à obscurcir la légitimité internationale sont vouées à l'échec». «En témoigne la dernière gifle du Haut Représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité de l'Union européenne, Josep Borrell qui a fermement réaffirmé que "toutes les questions liées au Sahara Occidental et son statut doivent être traitées conformément au droit international dans le cadre du processus politique de l'ONU"».
Or le Maroc a toujours défendu le processus politique des Nations unies et plaide pour les discussions sur le conflit soient maintenues exclusivement aux Nations unies. De plus, les récentes résolutions du Conseil de sécurité font toutes l'éloge de la proposition marocaine d'autonomie et évitent de mentionner le schéma de règlement des annés 1990 adopté par les Nations unies, que l'Algérie et le Polisario s'appliquent à déterrer.
Impliquer l'Espagne en la décrivant comme «puissance administratrice»
Le diplomate algérien a également déclaré, sur le sujet de la délimitation des frontières maritimes et aériennes entre le royaume et l'Espagne que «le Maroc ne gère pas et n'a jamais géré l'espace aérien du Sahara Occidental». «La navigation aérienne a toujours été administrée par l'Espagne, autorité administratrice du territoire aux yeux de la loi». «C'est une réalité insoluble qui vous donne une idée constructive de la fausse souveraineté qu'imagine la puissance occupante», a-t-il poursuivi.
Pour étoffer son argumentaire, Amar Belani a cité, concernant les eaux adjacentes au Sahara, les arrêts de la Cour de justice européenne (CJUE), affirmant plus loin que «les propositions de contrats alléchants faites par la puissance occupante pour contourner le droit international et le droit européen conduiront irrémédiablement à une impasse face à la justice, notamment aux lois européennes».
Sur le premier point, le diplomate algérien fait appel à une fausse information adossée à un argument utilisé par le Polisario pour impliquer l'Espagne dans le conflit. Car si la navigation aérienne au Sahara comme dans l'ensemble du territoire est bel et bien gérée par le Maroc, l'envoyé spécial algérien omet de rappeler qu'en août 2020, le gouvernement espagnol a affirmé que son pays n'est pas la «puissance administratrice» du territoire.
«L'Espagne se considère détachée de toute responsabilité internationale en matière d'administration du Sahara Occidental depuis la lettre adressée le 26 février 1976 par le représentant permanent de l'Espagne auprès des Nations unies au secrétaire général de l'ONU». Répondant à une question parlementaire, Madrid a précisé que «l'Espagne ne figure pas en tant que puissance administratrice dans la liste des territoires non autonomes des Nations Unies».
Lier la Palestine au Sahara tout en attaquant le Comité Al Qods
De plus, sur le deuxième point, le dernier arrêt de la CJUE n'est pas définitif et la Commission européenne a interjeté appel. D'ailleurs, le jour de la publication du verdict, le Maroc et l'Union européenne avaient publié une déclaration conjointe affirmant qu'ils restent «pleinement mobilisés pour continuer [leur] coopération».
Le reste de l'entretien accordé à l'agence de presse du Polisario se résume en des tentatives de transposer le conflit israélo-palestinien et la question du Sahara, ou encore d'attaquer à nouveau le Comité al Qods présidé par le roi Mohammed VI. Ainsi, tout en affirmant refuser de «commenter» les déclarations de l'ambassadeur de Palestine au Sénégal, Amar Belani a souligné que le diplomate palestinien «a dit tout haut ce que les Palestiniens pensent généralement de ce vil marchandage qui s'est fait sur le dos de deux peuples vivant sous le joug de l'occupation et de la répression aveugle, à savoir le peuple palestinien et le peuple sahraoui».
Quant au prix annoncé par l'Agence Bayt Mal Alqods Acharif pour rendre hommage à la journaliste palestinienne Shereen Abu Aqleh, le diplomate algérien s'est contenté de déclarer que «cette honorable martyre de la cause palestinienne mérite beaucoup plus qu'un prix symbolique qui sera attribué au cours d'une cérémonie culturelle». Sans pour autant proposer mieux ou plus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.