Météo Maroc : les prévisions pour la journée du mardi 27 septembre 2022    Walid Regragui : "La tâche ne sera pas facile contre le Paraguay"    Carburants: Un marché loin d'être concurrentiel selon le Conseil d'Ahmed Rahhou    Le Maroc célèbre Aid Al Mawlid Annabaoui dimanche 9 octobre 2022    Sahara : La Mauritanie défend à l'ONU sa «neutralité positive»    L'OCP annonce une prise de participation de 50% dans l'Espagnol GlobalFeed S.L.    Maroc : Plusieurs ONG rendent hommage à Aïcha Ech-Chenna    Elections partielles : L'Istiqlal mobilise ses troupes avant le scrutin    DGSN. Nouvelles directives de Hammouchi pour une meilleure qualité de services de police    Conseil de gouvernement. Le Code du commerce au menu de la réunion de ce jeudi    « La loi incriminant l'avortement est complètement décalée de la réalité »    Le Maroc participe à Riyad au 23ème symposium d'Interpol de formation de la police    Décès de Aïcha Ech-Channa; Le Roi déplore une pionnière de l'action associative au Maroc    Compteur Coronavirus : 4 nouvelles contaminations et 0 décès en 24H    Sofiane Boufal prépare son envol pour le Qatar    Sahara et Espagne : Un média du Polisario accuse Albares de suivre les directives du Maroc    Face aux défis émergents, les Institutions supérieures de contrôles sont appelées à « changer de paradigme » (Zineb El Adaoui)    Tourisme: un secteur en quête d'un renouveau durable et inclusif    Environ 520.000 personnes ont assisté aux grands concerts de Rabat    «Mon exposition est un hommage à la femme marocaine et à sa force créatrice»    Tel un désenchantement «poétique» de la société    Le Cameroun enrichit son offre d'accompagnement des PME    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Référendums d'annexion : Kiev demande une "réunion d'urgence" du Conseil de Sécurité    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI    Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Le street workout s'invite à Essaouira    Alerte météo au Maroc: les villes où il va pleuvoir à partir de ce lundi    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Festival national du film de Tanger: Ismail El Iraki décroche le Grand prix    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Raja de Casablanca : le Tunisien Mondher Kebaier nommé entraîneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le PPS en deuil : Simon Lévy est décédé : Un grand patriote, un militant convaincu et un intellectuel engagé Un défenseur infatigable du patrimoine culturel national
Publié dans Albayane le 04 - 12 - 2011

Le camarade Simon Lévy, l'un des dirigeants historiques du Parti du progrès et du socialisme, s'est éteint, vendredi matin, à 6 heures, à l'hôpital Cheikh Zayd de Rabat, à l'âge de 77 ans suite à une cruelle maladie. Le Maroc pluriel et ses forces vives perdent en lui un grand militant de la cause populaire et progressiste et un ardent défenseur de la diversité culturelle. La cause palestinienne déplore également la perte d'une voix autorisée et d'un soutien indéfectible aux droits inaliénables du peuple palestinien et un grand homme de rapprochement entre les cultures.
Le Parti du progrès et du socialisme perd en Simon Lévy l'un de ses dirigeants les plus remarquables et un prototype de l'intellectuel révolutionnaire, complètement dévoué à son Parti qu'il n'a jamais quitté, malgré des divergences. Malade et hospitalisé, il répétait à ses camarades que le Parti était en son intérieur et que «l'on ne peut pas quitter soi-même». Façon de réaffirmer que certaines «convictions propres qui peuvent causer des divergences» ne peuvent l'éloigner de sa « raison d'être».
Le Bureau politique du PPS a annoncé le décès de ce militant et dirigeant politique de la première heure, en retraçant son parcours exemplaire de jeune combattant pour le liberté d'étudiant révolutionnaire, d'enseignant de haute facture, de dirigeant communiste et socialiste qui a fait ses preuves.
De l'Union nationale des étudiants du Maroc, dont il était l'un des fondateurs, au Secrétaire Général de la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain et à la présidence du Musée du judaïsme marocain, Simon Lévy s'est donné corps et âme à l'action politique patriotique qui fait appel au rapprochement des cultures et des composantes du peuple marocain. Une vie pleine depuis son adhésion au PCM en 1954 et son élection au Comité central en 1957, avant d'atterrir au Bureau politique du Parti communiste et figurer dans la direction nationale du Parti de la libération et du socialisme et du PPS jusqu'en 1995. Elle continuera par un attachement aux valeurs du Parti et au combat pour le progrès et la justice sociale.
Jeune étudiant à Paris, il avait épousé les idées du Parti communiste marocain, auquel il avait adhéré en 1954, à un moment où le combat contre le colonialisme battait son plein, avec l'assassinat du leader tunisien Farhat Hachad et les soulèvements populaires des carrières centrales de Casablanca. Il sera parmi les manifestants contre la visite du général Guillaume à la Maison du Maroc (cité universitaire) et deviendra le responsable des étudiants communistes marocains. A ce titre, il sera parmi l'élite de l'époque qui allait créer l'Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM), à l'indépendance du Maroc sous l'impulsion de feu Sa Majesté Mohammed V.
Rentré au pays, en 1957, il poursuivra son combat au sein du PCM dans la ville de Meknès, avant de s'installer à Casablanca, en tant qu'enseignant au lycée Moulay Al Hassan (actuel Fatima Zahra) et ensuite au lycée Mohammed V, puis à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Rabat, où il contribuera à la formation de nombreux cadres du pays et impressionnera par sa rigueur scientifique, son dévouement militant et son courage inébranlable. Ce qui lui a valu une double peine. A la fin des années cinquante, il a été arrêté pendant quelques jours, au nom du fameux «complot contre la sécurité intérieure », avant de subir, après les événements de 1965 à Casablanca, la torture qui lui a causé la fracture d'un bras et des côtes. Plus que la torture physique, il contestait courageusement l'interdit professionnel, dans le cadre de «la chasse aux sorcières», qui l'avait frappé pendant plus d'une dizaine d'années. Ses nombreux étudiants gardent de lui l'ineffaçable souvenir d'un homme d'action et de conviction, humble et courageux. Il se battait vaillamment pour ses idées et pour le progrès général du pays et du Parti qui lui a donné naissance. Il fut également l'un des grands formateurs idéologiques au sein du Parti et nombreux sont les cadres du PPS d'aujourd'hui qui lui demeurent reconnaissants. A ce titre, il a énormément contribué à l'évolution des positions et de la pensée du Parti.
Le défunt camarade a beaucoup travaillé avec les Palestiniens qui l'estimaient énormément pour son apport au combat palestinien, au rapprochement entre les cultures et à la lutte contre les intégrismes et les obscurantismes.
Avec André Azoulay, il avait créé «Identité et dialogue» qui allait jouer un rôle important dans le rapprochement des Marocains de religions différentes, dont les Marocains d'Israël. Il contribuera aussi et d'une manière notable à la préservation de la mémoire juive au Maroc
Le patriotisme de Simon Lévy était inébranlable et l'on se souvient de ses débats avec certains nihilistes sur la question nationale à laquelle il avait contribué énormément, d'abord en participant à la Marche verte de 1975. Simon Lévy était aussi connu pour son syndicalisme militant au sein de l'UMT (il était responsable syndical de l'Enseignement) et sa défense de l'unité syndicale ainsi que pour son dévouement à la cause communale, surtout quand il était conseiller communal de Casablanca.
A toute sa grande famille, à sa petite famille, dont notamment sa campagne de toujours Incarnation (Inca) Rogel, ses enfants Jacques et Jean, ses frères et tous leurs proches, nous exprimons notre compassion et notre soutien devant cette perte cruelle et nous nous inclinons avec respect et admiration devant l'âme de ce grand Marocain, patriote militant et intellectuel hautement engagé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.