Algérie : Nidaa-22 dénonce l'amplification de la répression perpétuée par "un régime dans l'impasse"    Le nouveau club équestre de la DGSN, un écrin qui répond aux normes internationales    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO: Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Kénitra: Le nouveau club équestre de la DGSN dispose d'une carrière principale conforme aux normes internationales    La Liga : Zidane va quitter le Real Madrid au terme de cette saison (radio espagnole)    Le groupe ODM rachète la « Polyclinique Atlas Casablanca »    Aide humanitaire aux Palestiniens: Une fois de plus, SM le Roi témoigne de Son attachement à la paix (Jack Lang)    Jebel Irhoud : Abdelouahed Ben-Ncer nous dit tout sur l'ouverture au public du site    Rhita Nattah aiguise ses cornes    L'artiste plasticien Brahim El Haissan expose ses nouvelles œuvres à Essaouira    Liga / Real : Zidane partant, Raul probable arrivant !    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Le pape met en garde contre la «spirale de la mort» dans les affrontements au Proche-Orient    Amine Bassi enfin en Ligue 1 avec le FC Metz ?    Botola / MAS-RSB à 19h15 : Première sortie officielle du nouvel entraîneur, le Tunisien Jebal    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    Israël : près de 3 000 roquettes tirées de Gaza depuis le 10 mai    La 27e édition du Forum EMI-Entreprises se tiendra du 26 au 28 mai    La riposte marocaine !    Maroc : Le déficit budgétaire s'établit à 22,5 Mds de DH à fin avril    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Concours: foncez jeunesse !    Nouvel afflux de migrants en Italie : analyse du directeur exécutif de l'Académie diplomatique italienne (Vidéo)    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Conférence internationale sur l'agriculture durable, en octobre prochain à Béni Mellal    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Prison de Casablanca : le détenu (S.R) a refusé de contacter sa famille à deux reprises    La finale de la ligue des Champions de la CAF se tiendra le 17 juillet au Maroc    La 26 ème édition du Festival de Sijilmassa du Malhoun du 18 au 22 mai    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce samedi 15 mai (Maroc/Covid-19)    Affaire Brahim Ghali: ce qu'a dit Ouahbi au journal espagnol La Razon    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    Climat: l'éducation à l'environnement au coeur des préoccupations de l'Unesco    L'ambassadeur de Palestine au Maroc salue le soutien constant de SM le Roi à la cause palestinienne    Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    Melkisation de terres collectives dans les périmètres d'irrigation du Gharb et du Haouz: MCA-Morocco et le CAM se mobilisent pour l'éducation financière    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'exploitation bat son plein
Publié dans Albayane le 12 - 09 - 2012

En dépit de son registre de région agricole par excellence, la province de Chtouka Ait Baha demeure le théâtre de l'exploitation humaine des plus inhumaines. Depuis longtemps, cette zone fertile constitue le point de mire de nombre de compagnies agricoles aussi bien étrangères que marocaines, qui confectionnent au grand jour d'immenses fermes destinées à l'exportation. Ces investisseurs, pour une bonne partie d'entre eux, se lancent dans une pratique de “misérabilisation" des travailleurs agricoles, acculés à l'exclusive et l'oppression, au su et au vu de tout le monde. Fidèles à leur devise mercantiliste “gagner plus et perdre moins", ces sociétés s'acharnent à bafouer les intérêts des ouvriers agricoles, affiliés en grande partie, à l'Union Marocaine de Travail. La riposte ouvrière pour le recouvrement des droits légitimes ne se fait pas attendre et se poursuit de plus belle, aussi longtemps que le patronat refuse de se rendre à l'évidence. Les ouvrières et les ouvriers des différentes sociétés à la province de Chtouka Ait Baha se sont manifestés dans plusieurs points de cette zone, connue pour l'abondance de l'activité agricole. En effet, des dizaines de manifestants relient les communes rurales de Khemiss Ait Amira et autres et la ville de Biougra, chef lieu de la province en question, pour crier leurs malheurs. Fort indignés devant l'irresponsabilité et l'indifférence de leurs employeurs, les ouvriers ont énergiquement protesté pour la régularisation de leur situation et la concrétisation de leurs cahiers revendicatifs au sein des sociétés sises à la région. Toujours en colère, les manifestants s'époumonent à tue-tête sans provoquer de casse et se donnent rendez-vous pour de longs sit-in, alors que l'administration demeure impassible en face de leurs droits légaux. Dans le même sillage, il est à signaler que les manifestants de ces unités agricoles de production se sont déjà donné rendez-vous, maintes fois, devant le siège de la province de Chtouka Ait Baha pour signaler leurs droits légitimes aux responsables administratifs. Ces manifestations qui s'insèrent dans la multitude de démarches ouvrières connaissent en général, un engouement dans les milieux des travailleurs qui n'en peuvent plus devant les pressions de la direction des fabriques, mais également des autorités locales et les services extérieurs concernés, notamment l'inspection du travail.
Cette situation devient de plus en plus alarmante si l'on sait que les entreprises agricoles ne cessent pratiquement jamais de mener la vie dure aux ouvriers devant le mutisme total des responsables. Il serait alors consciencieux et humain de prêter attention aux doléances de cette classe ouvrière, dans le cadre des lois de travail en vigueur, d'autant plus que la conjoncture sociale de ces travailleurs nécessite un intérêt tout particulier. La région de Chtouka Ait Baha est considérée comme un bastion de l'agriculture de l'export dont les ouvriers jouent constamment un rôle prépondérant sans que ces derniers ne profitent de leur effort colossal dans le développement de la productivité qui se hisse au plus haut degré en termes de qualité et de traçabilité. Il est donc temps de régulariser cette situation critique dans l'équité et la justice sociale, au lieu de laisser les patrons s'enrichir aux dépens de la sueur des travailleurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.