Parlement: Les enjeux du renouvellement des instances    Liberté de la presse: La Tunisie fait mieux que le Maroc!    BAM-Patronat-GPBM: Le temps de l'action!    Maroc Telecom : Léger repli du C.A au 1er trimestre    Réforme fiscale: Les enjeux des 3es Assises de la fiscalité    Attentats au Sri Lanka : Une Marocaine parmi les blessés    Sri Lanka : Le mouvement responsable des attentats identifié    Arrestation des auteurs du braquage d'une banque à Ouarzazate    Algérie : Arrestation du PDG du premier groupe privé et d'autres industriels    Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée    Les efforts de la diplomatie marocaine ont fini par payer    Le GCAM facilite l'accès au financement de la mécanisation    Les leaders de la contestation au Soudan suspendent leurs discussions avec l'armée    Youssef Chiheb : Le Grand Remplacement, nouveau paradigme de l'islamophobie en Europe    Le Maroc réitère son engagement en faveur d'Al Qods    Marathon de Rabat : Deux nouveaux records et une bonne prestation des Marocains    Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Un derby de bonne facture    Les consommateurs s'engagent sans prendre connaissance du contrat de vente    Divers    Le vélo électrique serait meilleur pour la santé mentale    Création d'un Centre de créativité pédagogique à la Faculté des sciences de Tétouan    Clôture en beauté du Festival de la culture Aissaoua    "La Malédiction de la dame blanche" en tête du box-office    L'œuvre du cinéaste et poète Abbas Kiarostami au cœur des Journées cinématographiques de Safi    Guichet numérique unique : L'Intérieur annonce la poursuite de la généralisation    Arabie Saoudite. Attaque terroriste dans un commissariat, l'EI revendique    Le street-art au Mövenpick Marrakech    L'Union arabe de taekwondo s'installe à Rabat    Gouvernance sanitaire à Ifrane: L'hôpital sort de ses murs    Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante    France. Ces universités refusent d'appliquer la hausse des frais    Flash hebdomadaire    Dopage : 19 mois de suspension pour Badr Hari    Safaa Hbirkou, la nouvelle égérie de Taous    Jazzablanca en fête dans la ville    Festival de Sijilmassa du malhoun : Hajar Zemmouri remporte un concours de l'Inchad    Le Kenya domine, le Maroc sur le podium    Les clubs de Marrakech et d'Al Hoceima en chute libre    Lixus fait peau neuve pour abriter ses visiteurs…    Un livre marocain remporte le prix du meilleur livre pour enfant à Charjah    Le cauchemar de l'inflation hante à nouveau le Zimbabwe    Plus de 850.000 visiteurs au SIAM 2019    Ghosn de nouveau inculpé au Japon    Enseignement préscolaire. Création de plusieurs unités à Sidi Ifni    Botola Maroc Télécom : Le Raja et le Wydad se quittent sans vainqueur    Mohamed Benabdelkader : Le citoyen est au cœur des préoccupations du service public    Mettre l'information à la disposition des demandeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mouloud Ou Hamouch mène en silence une bataille contre la maladie
Publié dans Albayane le 21 - 10 - 2018

Malade depuis deux ans, Mouloud Ou Hamouch mène une bataille farouche contre la maladie. Dernièrement, il a été hospitalisé d'urgence à l'hôpital régional de Khénifra. «Il avait une tumeur au niveau des poumons. Au début, il a été hospitalisé à Rabat pour se faire soigner. Son état de santé s'est détérioré.
Aujourd'hui, il commence à s'améliorer», nous confie son ami artiste, Lahcen Chiban. L'artiste a accompagné feu Mohamed Rouicha pendant un demi-siècle. C'est en 1955 que l'artiste a joué pour la première fois au moussem d'Imilchil avec le célèbre chanteur Moha Oumouzoune. Il a fallu attendre quelques années, notamment en 1962, pour que ce tambourinaire rencontre Rwicha. «Cette passion l'a pris très jeune, du temps où il était encore écolier. Il possédait une oreille musicale et aimait assister et écouter les nombreux poètes amazighs qui fourmillaient dans sa région, la confédération de : Ait Yaflmane, composée de : Ait Hdidou, Ait Marghad, Ait Yahya, Ait Izdi et Aarab Sebbah. Ses poètes préférés de l'époque étaient, pour ne citer que quelques uns d'entre eux : Ozhra Ali, Lessieur, Ali Lhamri, Akoray Moha, Assou n Slimane, Aalakouch, Moha Ou Mouzoune, et la liste est loin d'être exhaustive», écrivait le chercheur Abdelmalek Hamzaoui sur Mouloud.
Le musicien qui lutte en silence contre la maladie a participé à plusieurs festivals et manifestations musicales au Maroc et ailleurs. «Il a commencé à jouer avec moi depuis les années 2000. Mohamed Rouicha le nomme la mémoire de la musique amazighe. Il a appris par cœur les poèmes de l'icône de la musique amazighe Hammou Oulghazi et ses chansons. Un excellent tambourinaire au grand cœur», nous explique Lahcen Chiban.
D'après Abdelmalek Hamzaoui, cet artiste avait une mémoire phénoménale, une mémoire d'éléphant pour ainsi dire. Un vrai magnétophone, dans la mesure où, bien avant l'apparition de cette machine, il avait mémorisé tous les poèmes et les vers poétiques qu'il entendait et qui se chantaient dans les prestations de Ahidous, en particulier, et dans les chansons en général, a-t-il ajouté. Une vie consacrée à la musique, au chant. Mouloud Ou Hamouch est actuellement à l'hôpital régional de la ville de Khénifra.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.