Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Carnage dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande
Publié dans Albayane le 17 - 03 - 2019

Un « extrémiste de droite » équipé d'armes semi-automatiques a fait un carnage vendredi dans deux mosquées de la localité néo-zélandaise de Christchurch, tuant 49 fidèles et blessant des dizaines d'autres.
La Première ministre Jacinda Ardern a décrit l'une des « journées les plus sombres » jamais vécues par cette nation du Pacifique Sud réputée paisible. Elle a immédiatement qualifié les attaques, les pires contre des musulmans dans un pays occidental, de terroristes.
L'attentat a suscité une vague de condamnations dans le monde, du pape à la reine Elizabeth II, de Donald Trump au président turc Recep Tayyip Erdogan.
L'assaillant a diffusé en direct sur internet les images de ses attaques, où on le voit passer de victime en victime, tirant sur les blessés à bout portant alors qu'ils tentent de lui échapper.
Un Australien de 28 ans a été arrêté et inculpé de meurtres. Il doit comparaître samedi devant le tribunal du district de Christchurch. Deux autres hommes étaient toujours en garde à vue sans que l'on sache ce qui leur est reproché.
Le principal suspect a publié un « manifeste » raciste sur les réseaux sociaux avant de passer à l'action, où il semble s'inspirer de théories populaires dans les milieux d'extrême droite selon lesquelles les « peuples européens » seraient « remplacés » par des populations non-européennes immigrées. Le document détaille deux années de radicalisation et de préparatifs avant le passage à l'acte.
« Il est clair qu'on ne peut que décrire cela comme une attaque terroriste », a déclaré Mme Ardern. « Pour ce que nous en savons, (l'attaque) semble avoir été bien planifiée ».
Deux engins explosifs artisanaux ont été découverts dans une voiture et neutralisés, selon la police.
A Sydney, le Premier ministre australien a décrit le tireur comme un « violent extrémiste de droite ».

***
Des condamnations internationales sans appel
Signe d'une « hausse de l'islamophobie » pour le président turc, rappel « douloureux » de la tuerie d'Utoya pour la Première ministre norvégienne: les condamnations se sont multipliées vendredi après l'attaque de deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande qui a fait 49 morts.
– Turquie
« Je condamne fermement l'attentat terroriste commis contre des musulmans qui étaient en train de prier en Nouvelle-Zélande et je maudis ceux qui l'ont commis », a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un communiqué publié sur Twitter. Il a estimé que cette attaque était « un nouvel exemple de la hausse du racisme et de l'islamophobie ».
« Avec cet attentat, l'hostilité envers l'islam (…) a franchi les limites du harcèlement individuel pour atteindre le niveau d'une tuerie de masse », a-t-il aussi déclaré lors d'une allocution à Istanbul. « Il apparait clairement que la vision portée par le tueur (…) est en train de gagner du terrain en Occident comme un cancer ».
– Union européenne
« Cet acte de violence insensé contre des innocents sur leur lieu de prière ne peut pas être plus contraire aux valeurs et à la culture de paix et d'unité que l'Union européenne partage avec la Nouvelle-Zélande », a déclaré le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker dans un communiqué.
– Otan
« L'Otan se tient aux côtés de notre ami et partenaire, la Nouvelle-Zélande, pour la défense de nos sociétés ouvertes et valeurs partagées », a tweeté le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.
– Norvège
La Première ministre norvégienne Erna Solberg a appelé à lutter contre « toutes les formes d'extrémisme », après cette attaque qui rappelle selon elle les attentats perpétrés en 2011 par l'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik.
« C'est évidemment extrêmement triste. Ca évoque des liens douloureux avec notre propre expérience le 22 juillet, le moment le plus difficile de l'après-guerre en Norvège », a-t-elle déclaré à la chaîne TV2.
Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes en faisant exploser une bombe contre le siège du gouvernement à Oslo puis en ouvrant le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoya.
– Russie
« J'espère que tous ceux qui sont impliqués dans ce crime seront dûment punis », a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans un télégramme à la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, selon le service de presse du Kremlin. « Une attaque contre des personnes paisibles réunies pour la prière choque par sa cruauté et son cynisme », a-t-il dit.
France
« Toutes nos pensées pour les victimes des crimes odieux contre les mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande et pour leurs proches. La France se dresse contre toute forme d'extrémisme et agit avec ses partenaires contre le terrorisme dans le monde », a réagi le président français Emmanuel Macron sur Twitter.
– Allemagne
« Je partage le deuil des Néo-Zélandais pour leurs concitoyens attaqués et tués par haine raciste alors qu'ils priaient pacifiquement dans leurs mosquées », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel dans un tweet publié par son porte-parole.
– Royaume-Uni
« Au nom du Royaume-Uni, mes plus sincères condoléances aux Néo-Zélandais après l'effroyable attaque terroriste à Christchurch. Mes pensées vont à tous ceux qui sont touchés par cet acte de violence ignoble », a indiqué la Première ministre britannique Theresa May dans un tweet de Downing Street.
– Indonésie
« Nous condamnons fermement ce type d'actes violents », a déclaré le président indonésien Joko Widodo à la presse. « Le gouvernement d'Indonésie et moi-même transmettons nos sincères condoléances aux victimes ».
– Malaisie
« J'espère que le gouvernement de Nouvelle-Zélande arrêtera ces terroristes et fera le nécessaire du point de vue du droit. Le gouvernement fera tout son possible pour s'assurer que les Malaisiens là-bas sont en sécurité. Nos pensées et prières vont aux victimes et familles de cette fusillade » (Premier ministre Mahatir Mohamad sur Facebook).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.