Flash hebdomadaire    Finale de la coupe de la CAF : La RSB en pole position    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    1er numéro du «Bulletin du patrimoine de Marrakech et de sa région»    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    P&G renouvelle son opération solidaire "Iftar Saem"    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    Le CESE donne la parole aux citoyens    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Aéroports du Maroc : Plus de 2,3 millions de passagers en avril    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Carnage dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande
Publié dans Albayane le 17 - 03 - 2019

Un « extrémiste de droite » équipé d'armes semi-automatiques a fait un carnage vendredi dans deux mosquées de la localité néo-zélandaise de Christchurch, tuant 49 fidèles et blessant des dizaines d'autres.
La Première ministre Jacinda Ardern a décrit l'une des « journées les plus sombres » jamais vécues par cette nation du Pacifique Sud réputée paisible. Elle a immédiatement qualifié les attaques, les pires contre des musulmans dans un pays occidental, de terroristes.
L'attentat a suscité une vague de condamnations dans le monde, du pape à la reine Elizabeth II, de Donald Trump au président turc Recep Tayyip Erdogan.
L'assaillant a diffusé en direct sur internet les images de ses attaques, où on le voit passer de victime en victime, tirant sur les blessés à bout portant alors qu'ils tentent de lui échapper.
Un Australien de 28 ans a été arrêté et inculpé de meurtres. Il doit comparaître samedi devant le tribunal du district de Christchurch. Deux autres hommes étaient toujours en garde à vue sans que l'on sache ce qui leur est reproché.
Le principal suspect a publié un « manifeste » raciste sur les réseaux sociaux avant de passer à l'action, où il semble s'inspirer de théories populaires dans les milieux d'extrême droite selon lesquelles les « peuples européens » seraient « remplacés » par des populations non-européennes immigrées. Le document détaille deux années de radicalisation et de préparatifs avant le passage à l'acte.
« Il est clair qu'on ne peut que décrire cela comme une attaque terroriste », a déclaré Mme Ardern. « Pour ce que nous en savons, (l'attaque) semble avoir été bien planifiée ».
Deux engins explosifs artisanaux ont été découverts dans une voiture et neutralisés, selon la police.
A Sydney, le Premier ministre australien a décrit le tireur comme un « violent extrémiste de droite ».

***
Des condamnations internationales sans appel
Signe d'une « hausse de l'islamophobie » pour le président turc, rappel « douloureux » de la tuerie d'Utoya pour la Première ministre norvégienne: les condamnations se sont multipliées vendredi après l'attaque de deux mosquées à Christchurch en Nouvelle-Zélande qui a fait 49 morts.
– Turquie
« Je condamne fermement l'attentat terroriste commis contre des musulmans qui étaient en train de prier en Nouvelle-Zélande et je maudis ceux qui l'ont commis », a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un communiqué publié sur Twitter. Il a estimé que cette attaque était « un nouvel exemple de la hausse du racisme et de l'islamophobie ».
« Avec cet attentat, l'hostilité envers l'islam (…) a franchi les limites du harcèlement individuel pour atteindre le niveau d'une tuerie de masse », a-t-il aussi déclaré lors d'une allocution à Istanbul. « Il apparait clairement que la vision portée par le tueur (…) est en train de gagner du terrain en Occident comme un cancer ».
– Union européenne
« Cet acte de violence insensé contre des innocents sur leur lieu de prière ne peut pas être plus contraire aux valeurs et à la culture de paix et d'unité que l'Union européenne partage avec la Nouvelle-Zélande », a déclaré le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker dans un communiqué.
– Otan
« L'Otan se tient aux côtés de notre ami et partenaire, la Nouvelle-Zélande, pour la défense de nos sociétés ouvertes et valeurs partagées », a tweeté le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.
– Norvège
La Première ministre norvégienne Erna Solberg a appelé à lutter contre « toutes les formes d'extrémisme », après cette attaque qui rappelle selon elle les attentats perpétrés en 2011 par l'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik.
« C'est évidemment extrêmement triste. Ca évoque des liens douloureux avec notre propre expérience le 22 juillet, le moment le plus difficile de l'après-guerre en Norvège », a-t-elle déclaré à la chaîne TV2.
Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes en faisant exploser une bombe contre le siège du gouvernement à Oslo puis en ouvrant le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoya.
– Russie
« J'espère que tous ceux qui sont impliqués dans ce crime seront dûment punis », a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans un télégramme à la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, selon le service de presse du Kremlin. « Une attaque contre des personnes paisibles réunies pour la prière choque par sa cruauté et son cynisme », a-t-il dit.
France
« Toutes nos pensées pour les victimes des crimes odieux contre les mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande et pour leurs proches. La France se dresse contre toute forme d'extrémisme et agit avec ses partenaires contre le terrorisme dans le monde », a réagi le président français Emmanuel Macron sur Twitter.
– Allemagne
« Je partage le deuil des Néo-Zélandais pour leurs concitoyens attaqués et tués par haine raciste alors qu'ils priaient pacifiquement dans leurs mosquées », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel dans un tweet publié par son porte-parole.
– Royaume-Uni
« Au nom du Royaume-Uni, mes plus sincères condoléances aux Néo-Zélandais après l'effroyable attaque terroriste à Christchurch. Mes pensées vont à tous ceux qui sont touchés par cet acte de violence ignoble », a indiqué la Première ministre britannique Theresa May dans un tweet de Downing Street.
– Indonésie
« Nous condamnons fermement ce type d'actes violents », a déclaré le président indonésien Joko Widodo à la presse. « Le gouvernement d'Indonésie et moi-même transmettons nos sincères condoléances aux victimes ».
– Malaisie
« J'espère que le gouvernement de Nouvelle-Zélande arrêtera ces terroristes et fera le nécessaire du point de vue du droit. Le gouvernement fera tout son possible pour s'assurer que les Malaisiens là-bas sont en sécurité. Nos pensées et prières vont aux victimes et familles de cette fusillade » (Premier ministre Mahatir Mohamad sur Facebook).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.