Provinces du Sud : 70% des projets de développement exécutés    Crise libyenne : nouveau round de pourparlers à Tanger    Tennis : Adam Moumar...révélation et sensation    Diego Maradona : « El Pibe de Oro » ne brillera plus    Hausse du crédit bancaire en octobre (BAM)    Supercoupe d'Afrique: Berkane refuse d'affronter Al-Ahly en Egypte    Une personne interpellée à Dakhla : Mise en échec d'une opération d'émigration clandestine de 38 candidats    Semaine de solidarité pour les personnes handicapées du 22 au 26 décembre    Rabat, zone interdite aux Casablancais et vis versa    Youssef Chiheb : Le Maroc a agi selon le droit international qui interdit l' entrave à la circulation de flux commerciaux entre deux Etats souverains    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président burkinabé    Maroc/Covid-19: 2.533 nouveaux cas et 57 décès ces dernières 24h    Man Stop Man...    Nouveau coup dur pour le Real    Conseillère du président du NTD, la Marocaine Naoual Atlas se livre à cœur ouvert    Covid-19: le Maroc prolonge l'état d'urgence sanitaire (Source gouvernementale)    Relance économique. CDM se penche sur la santé    Al Moutmir semis-direct : OCP lance la deuxième phase du programme    Listes électorales : L'Intérieur apporte des précisions sur les mises à jour    La CGEM et l'IFC font cause commune    «Restore Africa Soils», un dispositif scientifique dédié au suivi de la cartographie des sols    Rabat : Gal'Rue, une exposition en espace ouvert dans la capitale    Mehdi Qotbi : "Nous continuerons à faire vivre l'art et la culture"    Après inwi, Nadia Fassi-Fehri intègre l'OCP    La série « The Crown » salirait-elle l'image de la couronne britannique ?    Suisse : Le Réseau international des journalistes arabes et africains salue l'action pacifique du Maroc à El Guerguarat    Deux commissaires européens attendus mardi au Maroc    SM le Roi: La Cause palestinienne est la «clé de voûte» de toute solution Juste au Moyen-Orient    Enjeux sanitaires et économiques    Outat Al Haj: décès du camarade Mohamed Idrisi    Cambodge: L'opposition appelée à la barre    Aspirer à la synchronie nationale!    ASHA, 3è à l'Eurovision Junior 2020 à Varsovie    «Le mouvement culturel amazigh est un projet de société basé sur le repensé»    Exposition. « CASARCHIVES », la mémoire historique de Casablanca    Le Sahara marocain se métamorphose    Plus de 15 000 élèves d'Espagne et du Maroc participent à l'Espace Ecole du FCAT    Tottenham reprend la tête, Cavani et Manchester prêts pour Paris    Un Marocain désigné SG de l'Union des avocats arabes    Maradona victime de négligence médicale?    Botola: pour une véritable nouvelle saison    Un démarrage sous le spectre du Covid, la programmation émerge du lot    Sarah Perles et Jaime Lorente, dans la cour des grands    Lydec annonce une baisse de son chiffre d'affaires    Abdelhak Khiame n'est plus à la tête du BCIJ    La province de Taza face à une intense vague de froid    A Montréal, Leila Gouchi présente un concert empreint du charme de l'Andalousie    Sahara marocain : le nombre des consultas s'agrandit [Vidéo]    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pertinence de l'approche marocaine
Publié dans Albayane le 23 - 03 - 2020

L'approche mise en œuvre par les autorités marocaines pour lutter contre le coronavirus s'avère pertinente. Et pour qu'elle réalise ses objectifs dans les plus brefs délais, cette approche, progressive, anticipative, ferme et efficace, exige l'adhésion de toutes les composantes de la société.
En effet, le processus des mesures entreprises dans ce cadre afin de lutter contre cette pandémie a démarré avec l'interdiction des rassemblements réunissant plusieurs personnes avant de procéder le vendredi soir 13 mars à la fermeture des canaux de liaisons aériennes et maritimes avec l'étranger.
Quarante-huit heures plus tard, lundi 16 mars, les crèches, les écoles, les collèges et les universités ont été fermés, avant de procéder le soir de la même journée à la fermeture des cafés, des restaurants et des mosquées. L'entrée en vigueur de cette batterie de mesures a été marquée par l'adhésion des différentes composantes de la société. Partis politiques, associations et différents acteurs de la société sont montés au créneau pour sensibiliser la population afin de suivre et d'appliquer les consignes des autorités locales.
De même, les jeunes ont fait preuve de citoyenneté, de civilité, de civisme et de courage, en investissant le terrain et les réseaux sociaux pour sensibiliser la population sur les dangers du coronavirus. D'ailleurs, plusieurs initiatives ont été initiées par des groupes de jeunes afin d'inciter les individus à rester chez eux pour contribuer efficacement à la mise en œuvre des mesures entreprises par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie. Ce qui a balisé la voie à la mise en place d'autres mesures afin de mieux limiter les déplacements des personnes pour garder l'épidémie sous contrôle.
Dans ce sillage, l'état d'urgence sanitaire et la restriction de la circulation jusqu'à nouvel ordre ont été décidés comme seul moyen inévitable pour maitriser la situation. Après ce stade, il a été décidé, dans la nuit de samedi à dimanche, de suspendre le trafic ferroviaire entre les villes et le transport par autocars. Mais sans provoquer l'arrêt de l'activité économique et les commerces des produits de premières nécessités, les pharmacies, les secteurs bancaire et financier, les stations d'approvisionnement en hydrocarbures, les cliniques et cabinets médicaux, les agences des sociétés de télécommunications, les professions libérales indispensables et les locaux de vente des produits d'hygiène.
A ce propos, les choses ont été organisées d'une manière professionnelle. Ce qui a permis aux habitants d'appliquer le mot d'ordre, en se confinant chez eux. Dès samedi matin, les différentes villes du royaume se sont soumise au confinement entré en vigueur depuis vendredi à 18 heures.
A Casablanca, à Rabat, à Marrakech, à Agadir, à Laâyoune, à Fès, à Oujda ou à Tanger et dans les autres localités, les boulevards étaient déserts et la circulation était inexistante. C'est dire que les citoyens ont répondu à l'appel, en manifestant leur engagement de soutenir l'élan de solidarité nationale.
Pour lutter contre cette pandémie, rappelle-t-on, le Maroc dispose de 44 hôpitaux dédiés à la gestion du coronavirus et de 32 centres de consultation. Mais aussi de l'adhésion des citoyens aux plans décrétés par les autorités locales. Et c'est grâce à cet élan de solidarité exemplaire que la société marocaine vaincra cette pandémie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.