Mondial de Handball 2021 : Le Maroc s'incline face à l'Islande (23-31)    CHAN / Ouganda-Rwanda (0-0) : Un nul en faveur du Maroc    Mondial de Handball 2021 : Touché par la Covid-19, le Cap-Vert contraint de quitter la compétition    Lutte contre la corruption dans le secteur financier: Nécessité d'approfondir la connaissance du risque    Rabat : L'ambassadeur David Fischer rend hommage à Abdellatif Hammouchi et au corps sécuritaire marocain    Coronavirus : le Maroc enregistre son premier cas du variant britannique    Azilal : Une nouvelle vie pour le fameux «pont de la mort» (vidéo)    L'Université Ibn Tofaïl cède un Brevet d'Invention à une Société Privée    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    Crainte d'un choc environnemental suite à la reprise des industries    Evolution du coronavirus au Maroc : 473 nouveaux cas, 460.144 au total, lundi 18 janvier 2021 à 18 heures    Prix Franz Edelman 2021, l'OCP parmi les finalistes    L'Inter dompte la Juventus    Mohamed Badine El Yattioui, un fervent défenseur de notre cause nationale au pays des Aztèques    Les eaux de l'Oued Bouskoura décolorées par des rejets industriels    Chute de la rente pétrolière en Algérie en 2020    Essaouira : « Plateforme Jeunes » pour une économie solidaire    Narcotrafic et émigration clandestine dans la nasse    Recours au financement externe " maîtrisé et soutenable "    El-Jadida comme champ de signes et de représentations    Dakhla consacrée "Région de rêve 2021"    David SERERO. « Je souhaite monter la première troupe d'Opéra Royale du Maroc »    Devant la « perplexité vaccinale », diversifier les sources pour sortir de la dépendance    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, lundi 18 janvier    Croissance économique en 2021: les scénarii du HCP    BAM : le dirham s'apprécie de 1,89% face au dollar en décembre 2020    Sahara : Le Togo exprime son "soutien total" à la souveraineté du Maroc    Le ministre de l'intérieur s'entretient avec son homologue israélien    SM le Roi a jeté les bases d'un partenariat plus étroit avec les Etats-Unis    Les Lions de l'Atlas partent à la défense de leur titre    CMR : Bilan honorable et perspectives ambitieuses    Grande manifestation sportive au profit des étudiants    Boutaïb de retour avec le Havre    L'Islam de France se dote d'une «charte de principes»    Digitalisation, Bank Of Africa passe à la vitesse supérieure    ZLECAf: Le plus dur reste à venir !    Deux ans et demi de prison pour le patron de Samsung, rejugé pour corruption    Une journée très particulière à Washington    Valorisation du patrimoine culturel et soutien à la créativité des jeunes musiciens    Envol et déploiement    Des nouveaux «trésors» archéologiques dévoilés au public    Quand le PJD comparait les Juifs aux singes et aux porcs    Ramallah. Les chefs du renseignement égyptien et jordanien rencontrent Abbas    Inédit sur 2M : Découvrez qui sera «Ahssan Pâtissier» dès le 26 janvier    Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?    La nouvelle ère en Europe    Jeunesses partisanes : Jamais sans ma liste nationale !    Le Royaume du Maroc...Horizon Vertical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aspirer à la synchronie nationale!
Publié dans Albayane le 30 - 11 - 2020

Tout au long de ce mois qui rend ses ultimes soupirs, notre pays aura écrit une nouvelle page empreinte de patriotisme sur tous les plans. Les égarements perfides des ennemis de la cause nationale auront déclenché, sans nul doute encore une fois, une détonation de sensibilité passionnée à l'égard de la Nation, aussi bien au sein des compatriotes internes que chez leurs homologues du monde.
Ainsi, on aura affectionné, non sans exultation, le cordon consensuel par le biais duquel notre pays approche le traitement de la question de son intégrité territoriale. Cette symbiose immuable entre toutes les composantes se traduit par la sérénité de l'âme et la loyauté du principe qui convainquent son entourage pluriel et décontenancent son rival atterré. Il est bien évident que lorsqu'on est détenteur d'un Roi aussi éclairé et subtil, en phase avec un peuple si ardent et téméraire, le tout imbu de fidélité aux valeurs universelles et aux lois suprêmes de l'humanité, on ne peut que se réjouir de la grande Nation qu'on est, face à la petitesse des esprits.
En un mois, le Maroc aura encore rappelé au monde entier de quel bois il se chauffe quand il est question de se recroqueviller les rangs autour des idéaux du dévouement à l'appartenance. Sa diplomatie se déploie sur la scène internationale, avec doigté et circonspection, ralliant, de ce fait, une kyrielle de bretelles consulaires sur le sol des provinces sahariennes. Le fameux transit d'El Guergarate s'érige désormais, en réelle chenille de développement réciproque après être exposé aux agressions saugrenues de la part des brigands et des trafiquants...
Cette Nation-là qui donne la preuve d'être à jamais au diapason des grands rendez-vous de la lutte pour l'unité nationale, ne mérite-t-elle pas meilleur sort aux plans de la justice sociale et spéciale, de la liberté individuelle et collective, du progrès de son économie, de la dignité et de la prospérité de sa population en particulier la plus démunies? Il est insensé d'avoir un si merveilleux pays de cette qualité patriotique, de ce loyalisme authentique, de cet attachement symbiotique de la Royauté et du Peuple et de l'historicité séculaire de brassage unifié, sans que ce potentiel unique en son genre ne soit couronné voire gratifié de prééminence de choix dans l'échiquier universel!
Cette dichotomie saillante que le pays traîne depuis déjà très longtemps, par une armure de gabegies en termes de gestion des politiques publiques et de dépravations à la pelle au niveau des rouages administratifs et judiciaires, ralentit férocement l'évolution et hypothèque cruellement cette notoriété nationale dont le pays jouit auprès de toute la planète.
Certes, on ne peut s'attendre au dénouement escompté avec l'actuel exécutif en déconfiture déconcertante ni encore avec le présent projet loi de finances, en deçà des attentes du peuple marocain... Toutefois, on espère que ce nouveau déclic qu'on vient d'amorcer dans la zone tampon, lié aux leçons retenues pendant la crise ardue de la pandémie aideront à tourner cette page biaisée et parer des lendemains enchanteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.