Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Boxe: Khadija El Mardi sacrée à Istanbul vice-championne du monde des poids lourds    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Les supporters de l'OCK interdits de déplacement à Casablanca    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Coronavirus au Maroc: 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Brésil : Elon Musk annonce un projet de couverture internet en Amazonie    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    ONU : engagement renouvelé aux objectifs du Pacte de Marrakech sur les migrations    Maroc-Espagne: Plus de 2 600 véhicules ont déjà franchi les frontières    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane suite à sa consécration à la coupe de la CAF-2022    Bono vainqueur du trophé Zamora    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    USA: La cote de popularité de Biden continue de chuter    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    PSG où Real Madrid ? Mbappé se prononcera ce week-end    Variole du singe : Les rassemblements estivaux pourraient accélérer la propagation (OMS)    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Variole du singe : Les rassemblements estivaux pourraient accélérer la propagation    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    Festival de Cannes: Manal Benchlikha foule le tapis rouge (PHOTOS)    Saad Lamjarred entre dans le Guinness des Records ! (PHOTO)    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le marché d'occasion 2.0 se précise !
Publié dans Albayane le 25 - 02 - 2021

Si les ventes de voitures neuves au Maroc affichent toujours bonne mine, il n'en demeure pas moins que l'attrait pour le marché d'occasion reste intact chez une large frange de consommateurs, quoique ce marché soit jugé « risqué », faute de garanties suffisantes. Depuis que les sites de petites annonces ont envahi la toile, l'achat ou la vente d'une voiture d'occasion n'a jamais été aussi facile.
Ces interfaces C2C entre particuliers ont damé le pion à l'intermédiation classique, permettant au client de visualiser des milliers d'annonces à travers le Maroc et raffiner ainsi sa recherche d'une voiture coup de cœur.
Avec la percée du digital, le marché d'occasion a subi, lui aussi, de profondes mutations avec l'arrivée de nouvelles startups qui ont investi ce terrain peu connu pour offrir des services à forte valeur ajoutée à même de révolutionner l'acte d'acheter et de vendre une voiture d'occasion.
Si le manque de confiance et les doutes entourant l'historique d'un véhicule utilisé dissuadaient plus d'un de passer à l'acte, ces nouveaux acteurs proposent un accompagnement sur mesure des clients au cours du processus d'achat-vente, y compris l'expertise du véhicule, la gestion des procédures administratives, voire la délivrance d'une garantie aux acheteurs.
Après avoir vécu le calvaire d'acheter, puis de vendre sa voiture d'occasion, Nizar Abdellaoui Maane, Fondateur de la startup KIFAL AUTO, a détecté un besoin grandissant d'assurer un service d'intermédiation de bout en bout de qualité au niveau du marché d'occasion pour une expérience d'achat réussie.
« A l'achat, il m'était difficile de juger l'état mécanique d'une voiture d'occasion, puis j'ignorais les formalités d'achat. Et en vendant j'avais affaire aux harcèlements d'intermédiaires et à des acheteurs non sérieux", se confie M. Abdellaoui sur les instigateurs de son aventure entrepreneuriale.
Et d'expliquer que son entreprise assure désormais un accompagnement en faveur des clients, en offrant la consultation des véhicules expertisés sur sa plateforme avec l'ensemble des détails techniques, l'organisation d'un rendez-vous avec le vendeur du véhicule, la négociation du prix et la préparation des documents administratifs pour l'achat du véhicule.
Afin de minimiser le risque de clients insatisfaits, l'entreprise a défini des critères stricts pour les voitures admissibles sur sa plateforme, dont l'ancienneté ne peut pas dépasser 10 ans et le kilométrage maximal est de 200.000 kilomètres, ajoute M. Abdellaoui.
Ce mode d'achat a connu un engouement au cours de la crise sanitaire de Covid-19, où le digital a pris largement le dessus. « Notre plateforme a permis d'organiser des visites virtuelles et d'accomplir des transactions sans contact, en conformité avec les mesures sanitaires établies », s'est-il réjoui.
Le marché d'occasion, selon cet entrepreneur, a été épargné des effets néfastes de la crise, puisque la période de confinement et la fermeture des lieux de divertissement ont permis à beaucoup de gens de constituer une épargne qui l'ont investi dans l'achat ou le changement du véhicule.
A l'opposé, d'autres individus ayant vu leurs revenus fléchir suite à la pandémie, ont été contraints de revoir à la baisse leur niveau de vie, et par conséquent, de vendre leur voitures luxueuses ou coûteuses, ce qui a dynamisé le marché de deux côtés, Offre et Demande, a-t-il estimé.
A cela s'ajoutent, les perturbations qu'a connu le transport en commun et le risque de contamination accru dans les rassemblements, incitant davantage les gens à acquérir des voitures pour pallier de telles circonstances, a-t-il dit.
Contrairement au marché du neuf, le financement demeure l'un des principaux freins au développement du marché d'occasion, eu égard aux offres limitées de crédit destinées au financement de l'acquisition d'une voiture d'occasion, déplore M. Abdellaoui qui juge indispensable l'adhésion des banques et la mise en place des solutions adaptées à ce type d'achat.
Le marché d'occasion pèse lourd en termes de volume et de nombre de transactions chaque année, confirmant l'appétit des Marocains, tous budgets confondus, pour des voitures dont les prix défient toute concurrence. La transformation digitale couplée à une forte dynamique entrepreneuriale laissent présager des perspectives de développement non-négligeables pour ce marché et une situation win-win tant pour les clients que les professionnels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.