Réunion mardi du Conseil de gouvernement, les mesures de soutien au menu    Anouar Aït El Hadj : "Et l'équipe nationale, on verra dans sept matchs"    113e vendredi du Hirak : cinq nouvelles arrestations à Alger    Coupe d'Angleterre: Ziyech envoie Chelsea en finale ! (VIDEO)    JO de Tokyo: tirage au sort des tournois de football le 21 avril (FIFA)    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Regards vers le futur: L'institut CDG fait le bilan de 2020 (VIDEO)    Bundesliga: Le Bayern bat Wolfsburg (3-2)    Taounate: Trois morts suite à une agression perpétrée par un individu souffrant de troubles mentaux    Le FMI félicite le Maroc pour sa stratégie de vaccination et sa riposte à la crise    SCRT : hausse du déficit budgétaire à fin mars    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Covid-19/FORPEL : Première réunion de la commission spéciale pour le recouvrement de la pandémie    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Les 10 Lions de l'Atlas les plus chers d'Europe    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    Prières des Tarawih: plusieurs personnes interpellées à El Jadida    Pêche: Un début d'année marqué par la hausse de la valeur des produits    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    MAT-RCA (2-3) : Les Rajaouis roulent au super, les Tétouanais à l'ordinaire !    Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires dans le monde a doublé les deux derniers mois    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    « Marjane solidaire », une opération signée Marjane Holding en association avec la Banque Alimentaire.    FC Barcelone-Athletic Bilbao: à quelle heure et sur quelles chaînes ? (Coupe du roi)    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    La Bourse de Casablanca en hausse du 12 au 16 avril    Maroc: les enfants seront-ils vaccinés contre le Covid?    Conso. Ramadan: Voilà à quoi il faut faire attention    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Dar Bouazza : découvrez Vert Marine 3 (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce samedi 17 avril    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    Le roi Mohammed VI fait don au profit de l'armée et du peuple libanais    La résolution de la crise du barrage de la Renaissance permettra de renforcer l'intégration économique régionale    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Ramadan 2021 : 2M s'accapare 45% de l'audience télévisuelle en prime time    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Badiâa Bouya, référence avérée de l'art culinaire marocain au Rwanda
Publié dans Albayane le 03 - 03 - 2021

Habitée par une passion sans borne pour la gastronomie marocaine et farouchement attachée à son identité et à ses origines, Badiâa Bouya est devenue la meilleure avocate de l'art culinaire national au Rwanda, ce pays verdoyant niché au centre de l'Afrique de l'Est.
Installé à Kigali depuis 2019 suite à un transfert professionnel de son époux, cette jeune mère bienveillante qui voue un engouement immodéré pour la cuisine de son pays natal découvrit une jeune métropole en plein essor où l'art culinaire rime avant tout avec l'art de bien vivre et de bien-être.
Après son arrivée dans la capitale rwandaise, cette native de Marrakech au regard pétillant et au sourire paisible voulait continuer à exercer son métier-passion, étant lauréate de l'Institut de technologie hôtelière et touristique (ITHT) de la Cité ocre, munie d'un parcours professionnel très riche de par son passage par plusieurs pays étrangers et ses expériences professionnelles en tant que cheffe cuisinière dans des hôtels de renom à Marrakech et Agadir.
Quelques mois après son arrivée, Badiâa Bouya a réussi à mettre en place un projet ambitieux pour se procurer un revenu et, surtout, faire découvrir aux Rwandais les saveurs et l'authenticité des mets marocains ainsi que le savoir-faire propre aux femmes marocaines. Cette ambassadrice de la cuisine marocaine a débuté son projet en offrant des plats marocains sur commande à emporter préparés à son domicile, avant que sa renommée ne se répande dans tous les coins de la ville.
Aujourd'hui, Badiâa Bouya reçoit un nombre important de commandes de la part de plusieurs ambassades accréditées à Kigali, désireuses de donner une touche marocaine raffinée au menu de leurs évènements. Outre les représentations diplomatiques, Badiâa compte aussi parmi ses clients des dizaines de Kigaliens, locaux et étrangers.
«C'est à travers la gastronomie que l'on peut amener du bonheur, de la joie de la convivialité à nos tables et aux personnes qui nous entourent. Pour moi la cuisine est une passion, un savoir-vivre et surtout et un savoir-être», confie Mme Bouya à la MAP.
Aux yeux de cette mère de deux enfants, l'art culinaire est un langage universel qui favorise le rapprochement des peuples et des civilisations et aussi un «formidable vecteur» de vivre-ensemble et de promotion des cultures.
Abordant son expérience au pays des mille collines, elle a indiqué que les Rwandais ont un faible particulier pour le légendaire couscous à sept légumes et le tagine marocain, faisant remarquer que beaucoup de rwandais préfèrent les plats servis dans un cadre familial.
«Les Rwandais ont découvert que les mets marocains sont prestigieux, authentiques et conçus pour être servis dans un cadre familial ou dans les occasions sociales, c'est pourquoi ils s'intéressent de plus en plus à notre gastronomie», a-t-elle expliqué.
D'autre part, Mme Bouya a fait observer que les saveurs de l'art culinaire marocain racontent l'histoire des amazighes, des arabes, des musulmans et des juifs qui cohabitent ensemble dans le Royaume depuis des siècles, ajoutant que la cuisine marocaine a connu des améliorations au fil du temps, impulsées par les différentes civilisations et cultures que le Maroc a connu.
Evoquant ses ambitions et ses plans futurs, la jeune cuisinière dit vouloir ouvrir prochainement un restaurant 100% marocain en Afrique pour faire rayonner davantage la gastronomie nationale dans le continent.
L'art culinaire marocain se fait désormais connaître de plus en plus au Rwanda, à la faveur de cette ambassadrice de la cuisine marocaine portée par sa curiosité gourmande et son exigence du travail bien fait.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.