Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Sahara marocain : la délégation du Maroc met à nu les allégations fallacieuses de l'Algérie    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne    Aïcha Ech-Channa n'est plus    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    Aicha Chenna, une grande militante pragmatique s'en va    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    ''«La vie me va bien» est une histoire personnelle que j'avais envie de partager''    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Un autre club de Premier League courtise Yassine Bounou    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Les Grands concerts de Rabat : Cheb Khaled enflamme la scène de l'OLM Souissi    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Palestine : Un Palestinien tué par des balles israéliennes en Cisjordanie    Naufrage au large de la Syrie : 94 morts au dernier bilan    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    La chimère algérienne s'estompe!    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    Figuig : Mohamed Sadiki lance des projets de développement agricole    Raja : Le nouvel entraîneur présenté à la presse et au public    La Banque centrale relèvera-t-elle le taux directeur ?    Italie: ouverture des bureaux de vote pour les élections législatives    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    Marrakech : Formation sur les mécanismes onusiens de protection des droits de l'Homme, au profit de 15 journalistes    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    La Suisse va détruire plus de 10 millions de doses du vaccin Moderna    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    Basket-ball: Soufiane Barnoukha fait la promotion de l'image du Maroc    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Clôture en apothéose du Moussem des fiançailles et du Festival des musiques des cimes à Bouzmou et Imilchil    Laâyoune: Hubert Seillan présente son ouvrage "Le Sahara marocain: l'espace et le temps"    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    Cinéma: "Zanka Contact" remporte le Grand Prix du 22è Festival National du Film Tanger    La Somalie va ouvrir un consulat général à Dakhla    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La forteresse « Casa del Mar »
Publié dans Albayane le 17 - 08 - 2022


Un joyau architectural à forte valeur historique
Joyau architectural à forte valeur historique, civilisationnelle et patrimoniale, la forteresse « Casa del Mar » constitue une composante indispensable de la mémoire collective de la ville de Tarfaya et une source de fierté pour ses habitants.
« Casa del Mar », littéralement « Maison de la mer » fut bâtie sous l'ordre de l'explorateur et le commerçant britannique, Donald MacKenzie, avec le soutien du gouvernement britannique, au large du Cap Juby près de la ville de Tarfaya.
Après des années de négligence et l'usure du temps, ce monument est tombé en décrépitude, d'où il convient de le réhabiliter et de le restaurer pour renouer avec son lustre d'antan.
Cette forteresse, qui résiste depuis environ 140 ans aux attaques de la houle de l'Atlantique, témoigne de la succession de plusieurs civilisations et cultures et contribue à enrichir le patrimoine matériel et immatériel de la région.
L'édifice fut occupée aussi par l'Espagnol Manuel Vitigo au lieu du britannique Donald MacKenzie, permettant ainsi de dynamiser les échanges commerciaux avec les Espagnols qui étaient des fournisseurs de denrées alimentaires, de vêtements et d'armes aux habitants de la cité, en échange du charbon.
En tant que patrimoine colonial ayant assuré un rôle historique à la fin du 19e siècle et vu l'état déplorable de ce vestige historique, le département de tutelle a lancé un projet visant la restauration de ce site pour préserver la mémoire collective et faire de ce patrimoine une source de développement culturel, social et économique.
Tarfaya est une ville riche de son histoire et de son patrimoine et regorge de monuments coloniaux tels que « Casa del Mar » et le « Port Victoria » dont les travaux de réalisation furent entamées en 1879 et s'étalèrent jusqu'à 1882, comme étant une zone portuaire dédiée au trafic commercial entre les Iles Canaries et Tarfaya, a déclaré à la MAP le directeur régional de la Culture de Laâyoune-Sakia El Hamra, Lahcen Chorfi.
M. Chorfi a également souligné que le département de tutelle se penche actuellement sur l'inscription de « Casa Del Mar » en tant que patrimoine national, précisant que le ministère a mobilisé un montant de 10 millions de dirhams (MDH).
Il a appelé, dans ce sens, à conjuguer les efforts de tous les intervenants, citant à cet égard les interventions du Conseil provincial de Tarfaya, de l'Agence du Sud et de la commune de Tarfaya pour mobiliser un montant de 50 MDH, en vue de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine.
La restauration de cet édifice aura des retombées positives notamment sur le secteur touristique, a-t-il poursuivi, plaidant pour la mise en place du musée de la « maison de la mer'' et d'un Centre d'interprétation du patrimoine à la province de Tarfaya, en vue de mettre la lumière sur le rôle historique de cette forteresse.
La ville de Tarfaya qui s'est forgée, au fil des années, une réputation de taille, dispose en effet d'une richesse culturelle, en l'occurrence le musée de l'artisanat et le musée « Saint Exupéry », qui rappelle que Tarfaya était une escale pour les pionniers de l'aviation et de l'aéropostale, a-t-il enchainé.
De même, il a souligné la nécessité d'une renaissance culturelle, mobilisant toutes les parties prenantes y compris les autorités locales, les conseils élus et acteurs de la société civile pour restaurer la ville tombée dans l'oubli, mettant l'accent sur l'importance de la mise en œuvre des dispositions de la composante culturelle du modèle de développement des provinces du Sud lancé par SM le Roi en 2015.
Tarfaya dispose d'une richesse culturelle et de monuments et vestiges historiques, qui en disent long sur l'authenticité de cette cité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.