Fusillade devant un hôpital à Paris: un mort et un blessé grave    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    FRMF : Zakaria Aboub, seul rescapé de la restructuration de la DTN    Ligue des Champions : l'Afrique du nord en force en quarts de finale    Coronavirus : les déclarations chinoises sur une faible efficacité des vaccins sont un «malentendu»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    Automobile: Inauguration à Casablanca du CETIEV 2.0    Raja: ce qu'a dit El Bekkari après la victoire contre Pyramids (CAF)    Football : mort d'un joueur après s'être effondré lors d'un match de championnat amateur    MM. Bourita et Le Drian réaffirment l'excellence des relations bilatérales    La Chine approvisionnera le Maroc de 10 millions de doses de vaccins courant avril et mai    DMG : de fortes averses orageuses et rafales de vent attendues mercredi et jeudi    Les clés de la solidarité pour ouvrir les portes du Ramadan.    Le président de la commune de Louta visé par une enquête    L'Arabie saoudite annonce le début du mois de Ramadan    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour lundi 12 avril    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    Le Sahara marocain plombe la diplomatie algérienne et envenime les relations entre Alger et Paris    Nadir Yata incarnait une formidable force militante    Tanger: localisation de deux mineurs objets d'un avis de recherche dans l'intérêt des familles    L'Ouganda et la Tanzanie se lient pour la construction d'un oléoduc    Ramadan 2021: voici les horaires de travail dans les administrations au Maroc    CDG Invest lance la 3ème promotion du programme 212Founders    France: stupeur et condamnation après des actes ciblant les musulmans à l'approche du Ramadan    Pyramids-Raja: les buts du match (VIDEO)    Liga : Bounou, En-Nesyri et Munir attendus face au Celta Vigo    Météo au Maroc: le temps qu'il fera ce lundi    Lois électorales : Feu vert de la Cour constitutionnelle    Selon le FMI, le Maroc sur une bonne trajectoire    Droits des sociétés : Les principales nouveautés    Tijara 2020 : La formation du capital humain, un véritable levier de développement    JSK-RSB (0-0) : Les Berkanais se compliquent la tâche    Malgré une perspective négative : Moody's maintient la note Ba1 pour le Maroc    Le ramadan, un mois de jeûne qui se prépare depuis plusieurs jours (Reportage)    Edito : Débat clos    Salé : Voici les lauréats du concours de sculpture métallique monumentale récompensés    Regain de tension dans le Donbass    Nora Iffa, une voyageuse engagée    Melehi et Chebaa à l'affiche    L'écriture poétique et l'esprit de l'amour… !    "L'Oiseau bleu " de Mouha Ouhdidou, Grand Prix du Festival national du court-métrage d'Oujda    Classement Forbes : deux Marocains parmi les milliardaires africains en 2021    Les Ligues régionales de football en réunion à Laâyoune : Les présidents pour un 3e mandat du président actuel de la FRMF    Agence Bayt Mal Alqods : les lauréats du concours "Les couleurs d'Al Aqsa" primés    L'Association marocaine des droits des victimes tient son assemblée générale constitutive    Le Maroc à l'OMC: La révolution contre les déchets plastiques aura-t-elle lieu ?    Covid-19/Maroc : Séance commune des deux chambres du parlement lundi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Xéme congrès maghrébin de chirurgie pédiatrique : Hommage au professeur Harouchi
Publié dans Albayane le 08 - 05 - 2011

Il est des femmes et des hommes que l'histoire retiendra des années durant pour avoir initié et soutenu des actions ayant contribué au développement de notre pays. Le professeur Abderrahim Harouchi est de ceux-là.
Après une brève éclipse pour raison de santé le professeur Abderahim Harouchi revient au devant de la scène pour le plus grand bonheur de sa famille, ses proches et ses nombreux amis. Un très grand hommage lui a été rendu. Après avoir obtenu, en 1972, un diplôme en médecine de la faculté de Cochin Port-Royal Paris V complété par un diplôme de spécialiste en chirurgie pédiatrique en 1973, Abderrahim Harouchi débute en tant qu'enseignant médecin avant d'être nommé Doyen de la Faculté de Médecine de Casablanca (1985) où il crée un bureau de pédagogie.
Croyant ardent à la pédagogie, Dr. Harouchi anime de nombreux séminaires de formation pour les enseignants à sa Faculté, crée un Certificat maghrébin de pédagogie et écrit, à l'intention des formateurs et enseignants, un certain nombre d'ouvrages sur la matière.
En récompense à ses efforts, Abderrahim Harouchi est nommé en 1992, ministre de la Santé puis, ministre du Développement social, de la famille et de la solidarité.
On lui doit la réfection de l'hôpital pour enfants dépendant du CHU Ibn Rochd, à Casablanca ainsi que la fondation de l'association Afak œuvrant dans le domaine social.
En signe de reconnaissance pour tous les efforts qu'il a réalisé afin de hisser très haut la médecine marocaine, mais aussi pour les nombreuses qualités humaines qui caractérisent le professeur Harouchi, son sens très pointu du civisme, un grand hommage lui a été rendu le Jeudi 5 Mai à Casablanca par les membres de la société marocaine de chirurgie pédiatrique, le corps médical marocain des secteurs public et privé, les différentes ONG qui militent dans le domaine associatif, ses amis, la presse…
Les hommages furent nombreux lors de la cérémonie, mais on retiendra ceux prononcés par le professeur Moulay Tahar Alaoui, président du CNOM qui a fait renaitre des souvenirs qui ont permis à l'assistance venue très nombreuse de mesurer à sa juste valeur la véritable nature de ce grand homme d'Etat totalement et entièrement dévoué à son pays, son roi et à la médecine.
Mme Hakima Himmich a tenu elle aussi à apporter un témoignage fort émouvant rappelant au passage que son maitre, le professeur Harouchi, a été une bénédiction pour le Maroc des années 70-90 car il a été à la base de nombreuses réalisations majeurs pour le développement de la pratique médicale. Doyen de la faculté, il a su faire face aux extrémistes qui voulaient créer un climat délétère au sein de la faculté de médecine et il a été même jusqu'à les traduire en justice.
Prenant la parole à son tour, le professeur Aboumaarouf, directeur de l'hôpital d'enfant où exerçait le professeur Harouchi a tout d'abord souhaité la bien venu au professeur Harouchi qui a contribué à sa formation, il dira de lui qu'il est un grand homme de science auquel il voue un très grand respect, une estime infaillible et toujours vivace, une reconnaissance sans cesse renouvelée et une admiration constante. Le professeur Harouchi, c'est avant tout mon maitre, celui qui nous a enseigné l'art de la pratique médicale. Auprès de lui, nous avons appris ce que signifie le civisme, le sens du devoir, le respect de la dignité humaine, le patriotisme, l'altruisme et tant d'autres qualités. Le professeur Harrouchi est un Homme fier et courageux qui jamais ne transigea avec l'honneur. Totalement dévoué à sa patrie et à son Roi, le professeur Harrouchi aime à répéter toujours que l'intérêt particulier doit s'effacer devant l'intérêt général. Indépendant, sans être indifférent, il prend parti, et, pour défendre les idées qu'il croit justes, n'hésite jamais à s'engager en parole comme en acte.
Que pouvait-on dire d'autre au sujet du professeur Abderahim Harouchi sinon que c'est un esprit concret, réalisateur infatigable, le Professeur Abderrahim Harrouchi ne pouvait se satisfaire des seules spéculations intellectuelles; il lui fallait trouver, dans la mise en œuvre d'activités et d'institutions conformes à l'orientation humaniste de son esprit, les moyens propres à satisfaire son goût d'action et son sens créateur. Il les trouva en deux domaines à son échelle : c'est l'engagement permanent au sein de AFAK, association pour le civisme et le développement, dont il est le fondateur et où il mène des actions citoyennes et des services très appréciés. Une association qui a demandé des années d'inlassables labeurs, association qu'il développa, perfectionna pour en faire l'instrument qu'aujourd'hui encore les Autorités de notre pays considèrent comme un modèle du genre. Parler du professeur Harrouchi serait très prétentieux tant il est vrai que ce grand homme d'Etat qui a voué sa vie durant à son pays, à la médecine, à la formation de milliers de jeunes médecins, à l'amélioration et au développement de l'enseignement au sein de la faculté de médecine, au bien être de nos concitoyens restera à jamais dans le cœur de celles et ceux qui le connaissent et qui ont eu la chance de le côtoyer.
Pour terminer, je dirais tout simplement que j'ai eu le grand privilège d'avoir réalisé des entretiens et des interviews avec ce grand monsieur, du temps ou il était ministre de la santé. Il a ses défauts, ses faiblesses, ses emportements mais rien de ce qu'il dit, rien de ce qu'il entreprend n'est médiocre. Il a des convictions, il a de la hauteur de vue, il a du talent, il a de fortes convictions et beaucoup de courage, beaucoup d'audace. Non seulement c'est un orateur hors pair, mais il avait ce trait de caractère qui fait de Abderrahim Harouchi une personnalité à fort rayonnement dont nous avons encore besoin, c'est pourquoi je lui souhaite longue vie. Ont pris par cette cérémonie d'hommages Mr André Azoulay conseiller de Sa Majesté, le professeur Moulay Tahar Alaoui président du CNOM, l'inspecteur général du ministère de la santé, le professeur Said Moutawakkil président de la SMSM, les doyens des facultés de médecine et de pharmacie, le président du collège syndical des médecins spécialistes privés, le docteur Said Afif, président des médecins pédiatres de Casablanca…
Travail en position assise
Des répercussions sur la santé à ne pas négliger
Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, exercer une profession qui oblige à garder la position assise prolongée n'est pas de tout repos. Elle peut à la longue même être nocive. Les personnes qui travaillent en position assise, sont unanimes pour reconnaître que cette position peut provoquer des douleurs de l'appareil locomoteur. Contractures au niveau de la nuque, lombalgie et même des troubles oculaires.
Adoptez la position assise au travail, chez soi, au café avec les amis, en voiture, en train ou encore quand on prend le taxi …Etre ainsi tout au long de la journée ou au moins pendant la majorité du temps dont on dispose est certainement une attitude qui concerne un très grand nombre de nos concitoyens. Imaginons ne serait-ce qu'un court instant ce que la position assise occupe comme temps : Le matin vous prenez votre voiture pour vous rendre à votre travail, sinon c'est les transports en commun, au bureau devant l'écran de l'ordinateur ou alors tout simplement vous restez en position assis dans votre chaise devant votre bureau en train de traiter vos dossiers et votre paperasse, ensuite à midi à la cantine d'entreprise pour celles et ceux qui travaillent au niveau des banques et autres ou alors au restaurant du coin, toujours assis dans une position assise immobile ou presque sans grande activité physique, tout le long l'après-midi ça recommence, vous êtes assise dans les mêmes conditions citées précédemment, le soir fatigué vous rentrez en transports en commun ou encore en voiture toujours de préférence en position assise puisque vous êtes fatigués, et ensuite le soir au dîner à table et puis pendant les moments de détente devant la télévision bien confortablement assis encore une fois dans votre canapé ou votre fauteuil préféré en prenant un café ou en grignotant etc.
Des troubles à prendre au sérieux
Voilà le mal qui nous ronge pratiquement tous et plus particulièrement ceux qui sont tout le temps assis. Des risques ? Oui certainement que cette position assise fait courir des risques pour la santé, le mal peut être physique, mental, interne et externe aux corps.
Quels sont justement ces risques que l'on court et surtout que l'on fait courir à la santé interne et externe de son corps lorsque nous passons la majeure partie de notre temps en position assise ?
Tout d'abord, il y a le diabète, une maladie qui est fréquente chez, surtout le diabète de type 2, celui qui touche l'adulte sédentaire. A force de passer trop de temps assis, de ne pas bouger, les graisses et les glucides et nous ingérons (apports alimentaires) ne sont pas suffisamment brûlés et assimilés par l'organisme. D'où des problèmes de prise de poids, de surpoids, etc. Liés à cela, les problèmes cardiaques apparaissent, le cœur qui n'est plus habitué à travailler et à pomper le sang correctement devient moins efficace dans ses fonctions de faire circuler le sang dans tout l'organisme, moins d'irrigation vers les différents organes et les différentes parties du corps, et alors vont apparaître différentes maladies qui vont avoir des répercussions négatives sur notre état de santé globale. Différents troubles vont ainsi toucher indifféremment plusieurs parties du corps, des organes, les yeux, la peau, les articulations, les muscles, c'est pratiquement tout notre bien-être qui en prend un coup en général etc.
Nous risquons beaucoup de choses à passer de si longs moments à rester assis. Alors que la solution c'est de bouger de faire du sport et d'avoir beaucoup plus d'activité physique volontairement car c'est la seule solution en plus de modes de vie sains et d'une alimentation riche et variée et surtout bien fournie en légumes et en fruits : vous savez sans doute ce qui est admis aujourd'hui : il faut manger au moins cinq fruits et légumes par jour en plus de faire de l'activité physique et de ne pas rester assis trop longtemps devant l'ordinateur tout le temps que ce soi au bureau ou à la maison car nous restons déjà assez assis comme ça tout au long de la journée dans nos diverses activités pour en rajouter encore.
L'activité physique comme solution
L'organisation joue un rôle aussi important que la qualité des équipements de travail. En étant bien organisé, il est possible de prévenir les méfaits des postures dites statiques. La rotation ou la diversification des tâches permet par exemple d'alléger les contraintes liées aux travaux de montage ou de contrôle. Une courte pause avec changement de posture permet aussi de réduire la fatigue physique.
Un moyen de prévention efficace des troubles dus aux postures statiques consiste à pratiquer des exercices de décontraction pendant le travail. Ils régénèrent entièrement le corps en quelques minutes. Par expérience, nous savons cependant que beaucoup ne font pas toujours ces exercices, même s'ils connaissent ses bienfaits.
Faire de l'exercice physique, c'est bon pour tout le monde. Les preuves et les études scientifiques pullulent qui montrent les bienfaits d'une activité physique régulière sur notre corps, notre mental et sur notre capacité à mieux résister au vieillissement et aux maladies. Les autorités médicales recommandent d'avoir au moins 30 minutes d'activité physique modérée par jour comme la marche.
L'exercice physique régulier permet d'améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire, de réduire la pression sanguine et de diminuer dans le sang les niveaux de cholestérol et autres triglycérides. L'exercice abaisse également les risques de diabète et de certains cancers et enfin il permet, dans une certaine mesure, de mieux contrôler son poids.
Tout cela est aujourd'hui une évidence. Mais ce que les chercheurs commencent à soupçonner est que les trente minutes ne sont sans doute pas suffisantes pour contrer les effets négatifs de la station assise tout au long de la journée qui est celle du mode de vie de bon nombre de nos concitoyens obligés par leurs activités à rester devant leurs écrans d'ordinateurs.
Alors pour éviter tous les risques de santé liés à la position assise prolongée, n'hésitez pas à vous accorder une petite pause aussi souvent que possible.
Je tiens à rendre ici un grand hommage à toute l'équipe avec laquelle j'ai le plaisir et la joie de travailler, ils savent tous ce qu'est la position assise.
O. A
Gérer son sommeil
Tout un art de vivre
Quoi de plus reposant, de plus revigorant et de plus bénéfique pour la santé qu'une bonne nuit de sommeil ? De ça, nous sommes tous conscients. Bien plus tout le monde est convaincu que le sommeil est une chose très importante et à ne pas négliger. Dormir dans certaines circonstances est plus important que manger, du moins pour certains. Mais parfois pour de multiples raisons, le sommeil nous fuit. Entre troubles du sommeil et insomnie.
L'insomnie est cause de modification des habitudes de vie ou bien d'une maladie ou tout simplement parce que la personne souffrante d'insomnie a pris du café trop fort dans l'après-midi. Il s'agit bien de l'insomnie occasionnelle qui ne nécessite pas de traitement approfondi et donc il suffit de supprimer la cause. Par contre, pour certains d'entre nous, l'insomnie est installée pendant des mois et même des années. Les insomnies ne sont certes pas seulement pénibles la nuit, mais aussi durant la journée, l'insomniaque est extrêmement fatigué, il a des idées noires, des pertes de mémoires. C'est en ce moment qu'un état d'anxiété et de peur s'installe et donc une autre ‘'nuit blanche''. Un cercle vicieux s'installe. Pour pouvoir traiter efficacement, il est indispensable de pouvoir faire l'analyse de son insomnie. Il existe plusieurs formes d'insomnies : “l'insomnie du soir” lorsque la personne n'arrive pas à dormir au début de la nuit, est plus fréquente chez les sujets anxieux, “l'insomnie du jour” est plus fréquente chez les personnes déprimées. Les troubles de sommeil (insomnie) sont fréquents chez de nombreuses personnes pendant un traitement de radiothérapie entre autres, certains médicaments pris sans respect des consignes médicales peuvent aussi entrainer des insomnies Les signes d'insomnie sont l'incapacité de s'endormir; une tendance à se réveiller souvent au cours de la nuit; une tendance à se réveiller très tôt et à ne pas pouvoir se rendormir; la somnolence pendant la journée.
Ce que vous pouvez faire
N'allez pas au lit si vous n'avez pas envie de dormir. Beaucoup vont se coucher à l'heure à laquelle ils considèrent qu'ils devraient se coucher, pour finir par se tourner et se retourner dans leur lit pendant 1 heure et se réveiller terriblement fatigués. Si vous voulez vraiment vous réveiller tôt le matin et vous sentir reposé, prenez l'habitude d'aller au lit et de vous réveiller à la même heure chaque jour. Mais, les jours où vous ne vous sentez pas assez fatigué pour aller au lit (comme quand vous êtes heureux de quelque chose qui s'est passé qui vous empêche de vous endormir) ne restez pas dans votre lit éveillé. Au lieu de cela, sortez du lit et faites quelque chose pour vous détendre avant de vous sentir somnolent ; lisez un livre, prenez un bain chaud, écoutez de la musique calme ou prenez un bol d'air frais. Et surtout, ne vous inquiétez pas de l'heure ou des 2h perdues ; si vous dormez moins aujourd'hui, vous vous endormirez plus vite demain. Aller au lit quand vous vous sentez somnolent et épuisé veut dire que vous vous endormirez probablement dans les 5 minutes qui suivent votre coucher.
N'essayez pas de faire de l'exercice pour vous fatiguer; évitez les exercices physiques dans l'heure précédent le coucher.
Evitez de résoudre des problèmes complexes et importants avant d'aller au lit, l'objectif est de ralentir votre processus mental, pas de l'accélérer.
Après être devenu un lève-tôt, vous aurez rarement des problèmes pour vous endormir le soir. Si vous avez essayé tout ce qui précède et souffrez encore régulièrement d'insomnie, n'hésitez pas à consulter votre médecin traitant.
D'ici là, je vous souhaite bonne nuit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.