Trump se sert de Twitter pour contourner des médias "corrompus"    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les élèves de la Fondation Lalla Asmaa à la SNRT    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Taqa Morocco: une progression tirée par la résilience du business plan    Bank Al-Maghrib : Prévisions de croissance revues à la baisse    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Bank Al-Maghrib : Pas de changement de taux directeur    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Sukuk. Encore du chemin à faire    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Emploi : Le gouvernement mise sur les ONG    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Edito : Réseaux antisociaux    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Défection au Polisario    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon les dernières prévisions de Bank Al-Maghrib: Déficit budgétaire : 3,8% du PIB en 2016 et 3,2% en 2017
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 09 - 2016

Bank Al-Maghrib ajuste à la hausse sa prévision de croissance. Alors qu'elle tablait sur un taux de 1,2% pour l'année 2016, la banque centrale le revoit à 1,4%.
C'est ce qui a été annoncé lors de la troisième réunion trimestrielle du conseil de Bank Al-Maghrib, tenue mardi 27 septembre à Rabat. Se référant aux prévisions de Abdellatif Jouahri, la valeur ajoutée agricole devrait se contracter de 9% en 2016. La croissance non agricole se situerait pour sa part autour de 2,9%. «En 2017, cette dernière devrait s'accélérer à 3,2%. Sous l'hypothèse d'une campagne agricole normale, la valeur ajoutée agricole devrait rebondir de 10%, portant ainsi la croissance globale à 4%», explique dans ce sens Bank Al-Maghrib.
La banque centrale a également décidé, lors de cette rencontre, de maintenir le taux directeur inchangé. Le conseil a de ce fait jugé approprié le niveau de 2,25% du taux directeur. Une décision qui tient compte de la prévision d'inflation en ligne avec l'objectif de stabilité des prix ainsi que de l'évolution récente et prévue à moyen terme des conditions monétaires et économiques.
En outre, Bank Al-Maghrib a émis ses projections par rapport à l'inflation. Selon le conseil, l'inflation devrait terminer l'année avec une moyenne de 1,6%. Elle reviendrait en 2017 à 1,2%, «et ce sous l'effet de la dissipation des chocs temporaires sur les prix des produits alimentaires à prix volatils qui devrait plus que compenser la hausse prévue de l'inflation sous-jacente». S'agissant du compte courant, Bank Al-Maghrib indique qu'il devrait terminer l'année avec un déficit de 1,9% du PIB. Il s'atténuerait davantage à 1,2% du PIB en 2017. Cette prévision a été construite sous l'hypothèse d'une entrée annuelle de dons de 8 milliards de dirhams en 2016 et 2017. Quant aux réserves de change, elles maintiendraient leur renforcement mais à un rythme moins rapide que prévu en juin. Selon la banque centrale, les réserves de change s'établiraient à l'équivalent de 7 mois et 6 jours d'importations de biens et services à fin 2016 et de 7 mois et 20 jours au terme de 2017.
Le taux de change effectif réel devrait, pour sa part, s'apprécier de 1,4% avant de se déprécier légèrement de 0,4% en 2017.
Les projections de Bank Al-Maghrib relatives au déficit budgétaire portent sur une part de 3,8% du PIB en 2016 et de 3,2% du PIB en 2017.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.