Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Le Maroc réitère sa solidarité totale avec les Emirats Arabes Unis suite à l'attaque des Houthis contre Abou Dhabi    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Togo. La charte des partis politiques change    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le français en cavale arrêté à Tanger
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 06 - 2003

Le Français, Robert Richard, impliqué dans les attentats-suicide du 16 mai a été arrêté dans une forêt à Tanger. 11 candidats kamikazes et le trésorier local du PJD ont été déférés devant le procureur général de Casablanca.
Robert Richard Antoine Pierre, alias L'Haj, dit Abou Abderrahmane, a été arrêté dans la nuit du lundi à mardi dans une forêt à Tanger. Deux autres personnes qui étaient en sa compagnie ont pris la poudre d'escampette. Ce ressortissant français de 31 ans, converti à l'islam à l'âge de 17 ans et considéré comme étant un élément dangereux impliqué directement dans les attentats-suicide qui ont secoué, le vendredi 16 mai, Casablanca. Cet “émir des takfiristes “ à Tanger s'est installé dans la ville du Détroit depuis 1996 et s'est marié à une Marocaine, avec qui il a eu deux enfants dont l'aîné quatre ans. Par ailleurs, douze nouveaux mis en cause impliqués dans les attentats-suicide ont été présentés, avant-hier soir, devant le procureur général près la Cour d'appel de Casablanca. Dans un communiqué de presse distribué aux représentants des médias, ce dernier a affirmé que le nombre des mis en cause impliqués dans ces attentats-suicide et qui ont été présentés devant lui, depuis le 26 mai jusqu'au 2 juin, est de 29. Le quatrième groupe de douze mis en cause est composé, selon le procureur général, Me Abdellah Alaoui Belghiti, de Youssef Oussaleh, alias Sahraoui, 47 ans, marié à deux femmes, père de huit enfants, entrepreneur immobilier et trésorier du PJD (Parti de Justice et Développement), section de Sidi Taybi, région de Kenitra. Le procureur général a précisé qu'après avoir été influencé par les prêches des théoriciens de la Salafiya Jihadia tels Mohamed Fizazi, Omar Haddouchi, Mohamed Abdelouahab Rafiqi, alias Abou Hafs, Hassan Kettani, Abdelaziz El Borrak et Issam Al Bachir, ce responsable local du PJD s'est imprégné des idées et principes de ce courant au point qu'il a commencé à accorder un soutien moral financier à ses partisans et ce, afin de leur faciliter et financer les opérations terroristes. Ce groupe est composé ainsi de Said N'kiri, 27 ans, ouvrier, célibataire demeurant au quartier Sidi Moumen à Casablanca, Rachid Abdellah, alias Ouled Meskini, 33ans, marié, marchand ambulant, L'husseine Boukafawi, 30 ans, rôtisseur qui, selon le procureur général, effectuait, en compagnie d'amis adeptes de la Salafiya Jihadiya, des rondes nocturnes pour agresser les personnes n'épousant pas leurs idées en leur subtilisant leur argent, Hicham Wafik, alias Al Kazdiri, 27 ans, marié, soudeur. Ces quatre mis en cause sont des kamikazes de réserve qui s'étaient préparés pour perpétrer des actes terroristes à Essaouira. Trois autres kamikazes de réserve s'étaient préparés pour commettre des attentats à Marrakech. Il s'agit de Jawad Chahide, alias Abou Salama, 29 ans, marié, employé, Abdelhamide Fouraki, 24 ans, technicien dans une société et Adel Tamnawi, 28 ans, employé, marié. Quant à Mohamed Sadouk, alias Abou Bilal, 28 ans, marié, marchand ambulant, il a été préparé pour des attentats-suicide à Agadir. Tandis que trois autres candidats-kamikazes, ils ignoraient leurs cibles jusqu'au jour de leur arrestation. Il s'agit de Othman Fares, alias Othman Assabagh, 23 ans, peintre en bâtiment, célibataire, Abbès Lamkharbache, alias Chaway, 35 ans, marié et Drisse Nawri, alias Abou Zoubir, 19 ans, célibataire, sans profession. Concernant le prêcheur-enseignant en retraite, Mohamed Fizazi, alias Abou Mariem, le procureur général près la cour d'appel de Casablanca a précisé, qu'il a été présenté, samedi dernier, devant le même parquet général. Il a ajouté que ce dernier qui compte parmi ceux qui font la propagande aux idées extrémistes incitant au Jihad et à la violence est considéré comme l'un des théoriciens et prédicateurs du mouvement "Salafiya Jihadiya" et le chef du courant dit "Ahl Assounna Oualjamaâ". Il se rendait à Casablanca et plus précisément aux douars Sekouila, Thomas et Lahraouiyine. Le procureur général a précisé également que les enquêteurs ont mis dernièrement la main sur des candidats-kamikazes soupçonnés d'être préparés pour perpétrer des attentats-suicide dans les régions allant de Fès à Tanger. Ces derniers seront mis entre les mains du parquet général près la Cour d'appel, après la fin de l'enquête préliminaire. Il a ajouté par ailleurs que les mis en cause seront jugés selon les dispositions de la loi 03/2003 relative à la lutte contre le terrorisme, entrée en vigueur, jeudi 29 mai, après sa publication dans le Bulletin Officiel n° 5112. Signalons qu'hier matin, deux mis en cause impliqués dans le dossier de La Salafiya Al Jihadiya ont été présentés devant le juge d'instruction de la deuxième chambre, Rizk Allah. Il s'agit de Mohamed Habibi et Abdeslam Killi. Les arrestations, les interpellations et les comparutions devant le procureur général se poursuivent encore surtout à Casablanca, Fès et Tanger.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.