cosumar: Mohammed Fikrat quitte le groupe, Amine Louali nouveau DG et Hicham Belmrah prend la présidence    Sahara: Le Conseil de sécurité fait confiance à Staffan de mistura pour relancer le processus politique    Energie : une chercheuse marocaine remporte le prix ENI Award 2020 en Italie    Prix de la culture amazighe 2020: Consécration de Brahim El Mazned    ALD Automotive Maroc fait son bilan et dévoile ses ambitions futures    Couture : maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Allemagne : Restrictions de voyage allégées pour les Marocains    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 octobre 2021 à 16H00    IMME : les professionnels sont optimistes    Audrey Azoulay reconduite pour un nouveau mandat à la tête de l'UNESCO    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la commission de l'UA    Cumul des mandats: Nabila Rmili, un cas isolé?    La France livre au Maroc un Algérien lié à un attentat dans lequel deux touristes sont morts    Armes chimiques dans la guerre du Rif : un parti catalan appelle Madrid à dédommager le Maroc    Hausse importante des recettes douanières en 2021    Y A-T-IL UNE OPPOSITION DANS L'HEMICYCLE ?    La police espagnole démantèle un réseau terroriste algérien affilié à Daech    Afghanistan: Des explosions dans une mosquée chiite de Kandahar font au moins 32 morts et 53 blessés    Coronavirus. AstraZeneca met au point un traitement contre le Covid-19    Votre e-magazine « Attahadi » du vendredi 15 Octobre 2021    Israël: Le déplacement des ministres de la Défense et de l'Economie au Maroc confirmé    Laâyoune: Inauguration d'un hôpital de campagne anti-Coronavirus    DHJ-JSS au sommet de la 6ème journée    Mohamed Tazi: « Nous espérons drainer 1 milliard de plus de chiffre d'affaires en 2 ans »    Déconfinement culturel : WeCasablanca réveille son festival    L'Icesco lance à Rabat un laboratoire international de pensée et de littérature    L'Algérie a-t-elle tué ses propres soldats pour un casus belli avec le Maroc ?    Hitachi ABB Power Grids devient Hitachi Energy    L'eurodéputé danois Søren Gade souligne la nécessité de préserver les bonnes relations entre l'UE et le Maroc    Créée par l'association EMA : «Al Yarmouk», une nouvelle école de la deuxième chance à Nouaceur    L'ancien président américain Bill Clinton hospitalisé pour une septicémie    Prévisions météorologiques de ce vendredi    Joe Biden annonce de nouveaux dons de vaccins pour l'Afrique    Edito : Feu vert    Maroc: le pass sanitaire bientôt obligatoire dans les lieux publics ?    Football / IRT : En attendant l'élection d'un nouveau président, une commission provisoire pour combler le vide    Football : Hors jeu automatisé au Mondial Qatar 2022    L'Agence marocaine antidopage tient son 3ème Conseil d'administration    Pseudo-révélations sur un projet d'attaques en Algérie : pour Anouar Malek, «les services de Tebboune ont sombré dans le ridicule»    Fathallah Sijilmassi devient le premier directeur général de la Commission de l'UA    TIBU lance 3 initiatives à fort impact social    Halilhodzic tacle sèchement un journaliste marocain    Leeds, Naples et l'AS Rome sur Mazraoui    «Il faut résister à l'uniformisation de la musique de film»    Festival : le court métrage se dévoile à Kelaâ des Sraghna    «Sur les pas d'Ibnou Arabi» : Exposition de Loubaba Laalej à Dar Chrifa    «Ana Maghribi.a»: Lancement de la 8ème édition    Elim. Mondial 2022: les Lions de l'Atlas montent en puissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bon rendement du programme Al Moutmir de semis direct
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 06 - 2021

29.000 hectares couverts et un additionnel de 4.350 tonnes de carbone séquestrées entre 2019 et 2021
L'engagement d'OCP pour une agriculture résiliente et durable porte ses fruits. Le groupe recueille des résultats prometteurs de son programme OCP Al Moutmir de semis direct. Le bilan dressé au titre des deux campagnes agricoles (2019-2020/ 2020-2021) confirme le rôle que joue le semis direct comme levier efficace pour la bio-séquestration du carbone et la protection de l'environnement. « Avec un cumul de plus de 29.000 hectares réalisés en semis direct durant les deux campagnes, les agriculteurs adhérents au programme Al Moutmir de semis direct auraient contribué en principe à une séquestration de plus de 4.350 tonnes supplémentaires de carbone, sachant que la séquestration est plus importante lors des premières années d'adoption du système », relève-t-on du Groupe ayant tenu mardi 29 juin un webinaire national de présentation des résultats de ce programme, axé sur une solution technologique durable. La finalité étant d'augmenter et de stabiliser la productivité agricole pour une résilience des exploitations face aux changements climatiques. Techniquement, le système semis direct améliore, considérablement, les quantités de carbone fixées dans la matière organique du sol en maintenant les résidus de cultures et en minimisant les perturbations du sol, favorisant ainsi l'activité microbiologique capable de contribuer à l'incorporation du C au sol. « En fait, la pratique continue du semis direct permet un stockage supplémentaire du carbone dans le sol de 0,15 tonne par hectare par an en moyenne par rapport aux autres méthodes de travail du sol », précisent à cet égard les experts.
Cap sur la saison 2020-2021
Rien que pour la saison 2020-2021, la phase II du programme a couvert plus de 18.500 hectares réalisés en semis et plus de 700 plateformes de démonstration installées et ce au niveau de plus de 100 localités dans 23 provinces. Le programme a couvert différentes zones agro-climatiques (bour défavorable, bour intermédiaire, bour favorable, bour favorable supérieur et montagne). OCP recense, par ailleurs, plus de 40 organisations professionnelles porteurs et plus de 3.500 agriculteurs bénéficiaires. Se référant au bilan dressé par OCP, le programme a couvert les principales cultures annuelles pratiquées du Maroc. Citons à cet effet les céréales, les légumineuses ainsi que d'autres cultures à fort potentiel comme les oléagineuses notamment le colza dont plus de 2.000 hectares ont été réalisés en semis direct dans les provinces de Sidi Kacem, Meknès, El Hajeb, Midelt, et Khénifra. OCP relève, en outre, une amélioration de 23 % du rendement biologique et de 18,3 % du rendement en grains des plateformes semis direct comparé au conventionnel.
Quel impact économique ?
Economiquement parlant, l'adoption du semis direct permet, dès les premières années de son adoption, de réduire les coûts de production du travail du sol de 800 à 1.400 DH l'hectare, l'épandage d'engrais de 200 à 300 DH l'hectare la dose de semis de 200 à 300 DH l'hectare. « Ce système contribue donc à améliorer le revenu des agriculteurs», précisent les experts d'Al Moutmir. Et d'ajouter que « l'élimination des charges dédiées aux travaux de labour et de préparation de lit de semis et la réduction des doses de semis permettent d'économiser de 800 à 1.300 DH/ha ».
A cet égard, le gain généré par l'amélioration des rendements permet d'augmenter la marge de bénéfice entre 2.500 et 3.000 DH par hectare en moyenne pour les deux campagnes agricoles 2019-2020 et 2020-2021.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.