Covid-19 au Maroc : 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Compteur Coronavirus : les nouveaux cas continuent leur augmentation, 153 contaminations en 24h    Amélioration de l'école publique : le ministère de l'Education lance un formulaire pour recueillir les avis des citoyens    Le Maroc récolte les fruits d'une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite    RDC : au moins 1.284 cas suspects de variole du singe signalés depuis le début de l'année    La guerre en Ukraine sur fond de crise énergétique internationale, par Yassine Gamal    Températures prévues pour le dimanche 22 mai 2022    Tempête en Allemagne: un mort et près de 60 blessés    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Les supporters de l'OCK interdits de déplacement à Casablanca    Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Boxe: Khadija El Mardi sacrée à Istanbul vice-championne du monde des poids lourds    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane suite à sa consécration à la coupe de la CAF-2022    Bono vainqueur du trophé Zamora    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    ONU : engagement renouvelé aux objectifs du Pacte de Marrakech sur les migrations    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Maroc-Espagne: Plus de 2 600 véhicules ont déjà franchi les frontières    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    PSG où Real Madrid ? Mbappé se prononcera ce week-end    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Transport : Les agréments pointés du doigt
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 10 - 2006

Le Comité interministériel de la sécurité routière vient de prendre des mesures pour sécuriser le transport. Les professionnels les estiment logiques mais insuffisantes. Ils mettent à l'index le caractère opaque du processus de délivrance des autorisations et des agréments.
Juillet et août ont été particulièrement deux moismeurtriers pour les routes marocaines, avec un nombre de tués (870) en augmentation de 13, 87%. D'où tout un train de mesures prises par le Comité interministériel de sécurité routière (CISR) restreint présidé par le Premier ministre, Driss Jettou, et composé des ministres de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ, de l'Intérieur, Chakib Benmoussa et de l'Equipement et des Transports, Karim Ghellab, du général de corps d'armée commandant de la Gendarmerie royale, Housni Benslimane et du directeur général de la Sûreté nationale, Cherki Draïss. Cette réunion de haut niveau a été suivie par celle d'un Comité permanent de sécurité routière (CPSR), présidé par M. Ghellab avec les représentants de ces mêmes départements.
Parmi les mesures prises, le renforcement du contrôle figure au premier rang. La police et le département de l'Equipement et des Transports mèneront des actions systématiques en milieu urbain et en rase campagne. Les brigades mobiles seront redéployées dans les endroits à très forte probabilité d'accidents. Les sanctions peuvent aller jusqu'au retrait du permis de conduire ou le paiement de l'amende forfaitaire.
Tout autocar conduit par un chauffeur non déclaré sur la carte d'autorisation du véhicule comme conducteur permanent sera «immobilisé jusqu'à cessation de l'infraction», indique le ministère de l'Equipement. Il en est de même pour tout autocar faisant un trajet de plus de 500 km et ne disposant pas de deux chauffeurs à bord. Par ailleurs, le comité a ainsi demandé aux ministres de la Justice, de l'Intérieur et de l'Equipement et des Transports de préparer une circulaire conjointe afin d'instruire les différents corps concernés sur les actions opérationnelles décidées, de préciser et de clarifier les mesures et les modalités de leur mise en œuvre immédiate jusqu'à l'entrée en vigueur du nouveau code de la route. Il est à rappeler que ce nouveau projet de code de la route, adopté en Conseil des ministres le 20 juillet 2006, donne les moyens d'une politique pérenne de lutte contre les accidents de circulation. Les professions liées à la sécurité routière seront réglementées. Par ailleurs, le CISR a demandé à la Gendarmerie royale, la police et le ministère de l'Equipement et des Transports d'actualiser d'urgence le plan de contrôles national et régional afin d'harmoniser et d'optimiser les actions et les moyens en ressources humaines et matériel mobilisés par les différents corps.
Demande a été aussi faite au ministère de l'Intérieur de saisir les walis pour la redynamisation des comités régionaux de sécurité routière et leur responsabilisation totale sur les résultats enregistrés dans leur région, l'actualisation d'urgence des plans régionaux de contrôle ainsi que l'évaluation d'objectifs par région. Evidemment, la mise en place de ces nouveaux dispositifs était suivie de près par la profession. Pour Abdellilah Hifdi, président de la Fédération des transporteurs – section CGEM -, il s'agit de décisions tout a fait logiques vu le taux de sinistralité sur les routes marocaines. «Seulement, regrette-t-il, il s'agit de mesures qui vont générer des surcoûts au niveau du transport de voyageurs. Qui va régler l'addition ?» Selon les professionnels, depuis 15 ans, le prix du transport de voyageurs n'a pas bougé d'un iota. D'où le dumping social et la violation des règles de sécurité avec les coûts externes (pollutions) que la collectivité paie. D'où la réserve du président de la Fédération : «Ce sont des mesures bonnes, mais pas des solutions globales », insiste-t-il en mettant à l'index la règle, «opaque », d'octroi des autorisations et d'agréments. Selon les opérateurs, plus de 3000 autorisations circulent au Maroc. Et si le mal venait de là ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.