Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rachida Dati est dans le creux de la vague
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 02 - 2008

Sur le plan de son bilan personnel, et après avoir bataillé durement pour imposer son projet de réforme du système judiciaire français, le conseil d'Etat vient de donner un avis favorable à la nouvelle carte judiciaire qu'elle a proposée.
En théorie, Rachida Dati, Garde de Sceaux, ministre de la Justice, a toutes les raisons d'être satisfaite de son travail, contente de sa situation, heureuse de sa bonne étoile. Alors que l'ensemble du gouvernement Fillon est en permanence chahuté pour son autisme et son inefficacité, «le trombinoscope 2008» vient de la choisir comme «révélation politique de l'année 2007».
Sur le plan de son bilan personnel, et après avoir bataillé durement pour imposer son projet de réforme du système judiciaire français laissé en friches depuis 1958, le conseil d'Etat vient de donner un avis favorable à la nouvelle carte judicaire proposée par Rachida Dati qui implique la suppression de 201 tribunaux de grande instance et de 55 tribunaux de commerce. Un exploit politique qui vient sanctionner une forte détermination. Oubliés les quolibets de l'opposition sous la coupole de l'Assemblée qui chargeait son ignorance et sa méconnaissance du dossier, rangées au grenier les railleries de la presse qui glosait sur son caractère autoritaire et cassant de fille gâtée du prince.
Et comme une bonne nouvelle ne déboule jamais seule et alors que Rachida Dati tente désésperément de se faire adopter par le très bourgeois VIIème arrondissement de Paris et de gérer les effets secondaires d'un parachutage municipal, un sondage vient de révéler que la liste UMP qu'elle dirige dans ce quartier arriverait en tête dès le premier tour du scrutin avec 46% des intentions de vote.
Pourtant malgré toutes ses bonnes nouvelles, Rachida Dati ne semble pas être dans son assiette. En témoignent ses dernières grandes prestations télévisées qu'il s'agisse du «Grand Rendez-vous Europe1-TV5-Le Parisien» animé par Jean-Pierre El Kabbach ou de l'émission politique de France 2 «A vous de juger» que pilote Arlette Chabot. Rachida Dati y a donné le spectacle d'une ministre fatiguée, aux convictions recyclées, rabâchées sans talents comme quand elle tente de prendre la défense de Nicolas Sarkozy, malmené dans les sondages. La naguère brillante porte-parole du candidat Sarkozy qui enflammait avec son verbe mordant et sa prestance les plateaux de télévision ne trouve que ce genre de phrases pour lustrer sa plaidoirie. Rachida Dati, affirme , la tête déjà ailleurs, que Nicolas Sarkozy est «un homme d'Etat au service des Français et de leurs préoccupations et que les résultats finiraient par apparaître». Nicolas Sarkozy aurait donc remis «La France au cœur de toutes les préoccupations des…Français avec…la baisse de la délinquance». Comparée avec la « hargne» de sa concurrente Rama Yade, cette défense laisse rêveur, sceptique et interrogatif.
Plusieurs raisons sont à l'origine de cette baisse de régime. Les observateurs avisés des arcanes de l'Elysée affirment qu'avec l'arrivée de Carla Bruni au château, un processus implacable de démantèlement du réseau Cécilia, du nom de l'ex-première Dame de France, autour de Nicolas Sarkozy, est en cours. Un des ses épisodes les plus voyants fut l'éviction de son protégé, David Martinon de Neuilly, en attendant de lui trouver un remplaçant au poste exposé de porte-parole de l'Elysée. Dès que la chasse aux amis de Cécilia a été ouverte, tous les regards se sont fixés sur la plus célèbre d'entre eux, Rachida Dati, celle qui n'hésitait pas à l'appeler «ma sœur». Au point d'ausculter leurs rapports actuels. La chronique politico-mondaine bruit d'un diner dans un restaurant du XVIIème arrondissement entre Rachida Dati, Cécilia et son fiancé Richard Attias.
Rachida Dati eut à subir deux autre coups durs. Le premier fut livrés par «Le Canard enchaîné» lorsqu'il dévoila une plainte en préparation contre Rachida Dati par le groupe Pinault-Printemps-Redoute, propriétaire de Yves Saint-Laurent, réclamant à la ministre une facture de 39 000 euros pour des vêtements non rendus. Même si la plainte fut enterrée, la question demeure :A-t-on voulu simplement lui faire payer sa préférence pour Dior ou lui faire signifier le début de la disgrâce ?
L'autre coup dur concerne la rumeur de son possible transfert, en cas de remaniement, vers le ministère de l'Intérieur, place Beauvau. La bruyante protestation organisée avant sa venue, et les procès publics en incompétence lancés par les pontes de ce ministère censés être fidèles à Nicolas Sarkozy assombrit davantage le tunnel que traverse actuellement Rachid Dati.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.