Maroc : une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19 est probable    Mobilité propre : De nouvelles dispositions applicables en 2022 et en 2023    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Aquaculture : Agadir Haliopôle Cluster accompagne les start-up innovantes    Agadir : Démantèlement d'une bande de trois malfrats, dont une jeune femme    Casablanca : Pour kidnapping, séquestration et viol, un duo écope de 10 ans de prison chacun    Ali Bensaad : «Le discrédit du régime algérien, qui se désagrège, est tel qu'il rejaillit sur l'image de tout le pays. Il est l'homme malade du Maghreb»    Covid-19 : Le Maroc et la Mauritanie coopèrent dans le domaine de la recherche    Le pass vaccinal obligatoire dès jeudi dans les espaces publics et pour se déplacer    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Femmes sur le marché du travail : Les chiffres inquiétants du HCP    Le gouvernement adopte le projet de budget de l'Etat pour 2022    Sahara : Irina Tsukerman dénonce un lobbying douteux contre le Maroc et soutient la légitimité et la crédibilité de la voix de Tamek    Irak: Le responsable d'un attentat meurtrier en 2016 arrêté    Le premier ministre polonais fustige un «chantage» de l'UE, qui souhaite protéger ses «valeurs»    Aïd Al Mawlid Annabaoui - Le Prophète Sidna Mohammed « As-Sadiq Al-Amin » : Un illustre modèle    Un trafic international de cocaïne démantelé en Belgique, 27 arrestations    Port Tanger Med: Mise en échec d'une grande opération de trafic international de drogue et saisie d'une tonne et 355 kg de cocaïne    Un responsable marocain sur le gazoduc Maghreb-Europe (GME) : «Nous ne le laisserons pas rouiller»    Projet de loi des Finances 2022 : 245 milliards d'investissement public, 3,2% de croissance anticipée    Le WAC domine et s'incline, le Raja s'impose face aux Libériens de LPRC Oilers    Prémices d'une nouvelle guerre civile au Liban ?    Examen des Orientations générales du PLF pour l'année budgétaire 2022    La CGEM décline son software    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    «Osmoses», nouvelle exposition de Hiba Baddou    «J'utilise le fantastique pour raconter, pour voir la réalité avec un autre angle»    Penser le visage avec Emmanuel Levinas    Le PLF2022 table sur un taux de croissance de 3,2 pc et un déficit budgétaire de 5,9 pc du PIB    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Coiffe saoudienne... à l'anglaise    Béni Mellal-Khénifra : Exposition collective... aux couleurs de l'automne    L'Opinion : Du sécuritaire à l'humanitaire    Daech et les Talibans : un casse-tête ou une menace ?    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Faux printemps arabes    Casablanca : Nabila Rmili annonce une vaste campagne de nettoyage    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    Para-basket : L'OCS accède à la première division du Championnat national    Les villes les mieux équipées en guichets automatiques bancaires    Face aux résistances des vieux briscards : Les Pionniers!    Relations Maroc-Mali : Interview exclusive avec Abdoulaye Diop, ministre malien des Affaires étrangères    Ligue des champions /2ème tour « aller » : Le Wydad risque de se faire balancer vers la Coupe de la CAF !    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    Maroc: ce qui va changer dans le secteur de la Santé    Laâyoune-Sakia El Hamra : Avortement de trois tentatives d'immigration clandestine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Développement agricole : Création d'une agence spécialisée
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 04 - 2008

Une nouvelle entité baptisée Agence de développement agricole (ADA) verra le jour prochainement pour mettre en œuvre les axes stratégiques du «Plan Maroc Vert».
Pour exécuter le «Plan Maroc Vert» (PMV), une agence sera créée spécialement pour mettre en œuvre ce programme de relance de l'agriculture marocaine. Il s'agit de l'Agence de développement agricole (ADA). «Vous savez, le véritable défi de cette stratégie, une fois la vision stratégique définie, réside cependant dans son exécution sur le terrain. Il faut donc recourir à de nouveaux moyens et de nouvelles méthodes», a annoncé Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, lors des premières Assises de l'agriculture, mardi 22 avril, à Meknès. En fait, l'Agence de développement agricole se veut un «renouveau des instruments de l'Etat» et le «bras armé» du PMV.
Cette nouvelle entité sera chargée de trois missions principales. De prime abord, il y a la gestion du PMV avec une impulsion des initiatives de ce plan annoncé par M. Akhannouch, à la veille du lancement de la troisième édition du Salon international de l'agriculture au Maroc (SIAM). Il est aussi question de veille stratégique et de renouvellement de l'offre Maroc en fonction du développement du «Plan Maroc Vert» et de la réaction des agrégateurs (Voir encadré) et des investisseurs privés et publics. La gestion de ce plan comprend également le suivi de son implémentation avec établissement de tableaux de bord sur la base d'objectifs clairement définis par les départements ministériels concernés.
La deuxième mission de cette nouvelle agence consiste en la gestion des partenariats avec les investisseurs institutionnels et sociaux.
En effet, les membres de l'ADA prospecteront des investisseurs privés et sociaux potentiels, aussi bien au niveau national qu'international. «En plus des grands groupes marocains et étrangers, il y a des bailleurs de fonds comme la Gates Foundations qui est prête à financer des projets à une seule condition qu'ils soient bien ficelés !», selon une source bien informée.
La troisième mission de l'Agence de développement agricole est relative à l'intermédiation et au lancement de projets concrets.
Ainsi, l'Agence devra identifier 1.000 à 1.500 projets des deux piliers de la nouvelle stratégie agricole marocaine, et ce sur l'ensemble du territoire et des filières. Elle sera aussi chargée de gérer les appels d'offres lancés pour les agrégateurs et les bailleurs de fonds, mais aussi pour les opérateurs sociaux. Et ce en plus du suivi de la mise en place effective des projets sur le terrain. Chapeautée par un comité de pilotage interministériel, cette agence sera dotée de deux pôles. Le premier sera focalisé sur le développement accéléré de l'agriculture à forte valeur ajoutée et à forte productivité. Tandis que, le deuxième pôle est axé sur la mise à niveau solidaire de la petite agriculture couplée à l'investissement social et à lutte contre la pauvreté rurale. La mise en place effective de l'ADA doit passer d'abord par un circuit judiciaire. Vu l'urgence de la réforme du secteur agricole, cette Agence devrait voir le jour dans les prochains mois.
La voie de l'agrégation
Le modèle de l'agrégation prôné par le «Plan Maroc Vert» offre une double opportunité :
1) Pour l'agriculteur, il a le libre choix de travailler avec l'un ou l'autre des agrégateurs présents sur un périmètre donné, ou même de ne pas choisir l'agrégation. Chose qui permet une multiplication des opportunités de développement.
2) Pour l'agrégateur, l'agrégation permet de dépasser le problème du foncier, le périmètre d'agrégation étant constitué d'une ferme qu'il exploite en propre et d'un périmètre exploité par leurs propriétaires, dont il agrège la production.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.