Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Autrement : La puissance et la fragilité
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 03 - 2011

Depuis presque trois semaines, nous vivons tous - ou presque - avec les images des deux derniers grands drames qui sont venus secouer la planète. D'une part une catastrophe nucléaire qui a déjà commencé au Japon, et qui rajoute de la peur et de la désolation aux dégâts colossaux commis par un immense tremblement de terre et un gigantesque tsunami.
D'autre part, le sang qui coule en Libye, avec la rébellion justifiée de toute une partie du peuple contre un dictateur mégalomane, la répression qui a suivi, et une intervention militaire internationale officiellement destinée à protéger les populations insurgées contre de possibles massacres. La tragédie que vit le Japon ne peut pas ne pas nous interroger profondément. Ce pays était parvenu au rang de «troisième puissance mondiale». Son organisation et la discipline de son peuple pouvaient nous émerveiller. Or, nous découvrons un pays terriblement malade de sa bureaucratie, au point que, plusieurs semaines après le séisme et le tsunami qui a suivi, des centaines de milliers de personnes se trouvent encore presque sans secours! Nous réalisons, aussi, que ce pays qui pouvait apparaître comme un modèle de développement, n'en est pas moins gangrené par de nombreuses situations de malhonnêteté. Ainsi, il est avéré que la société qui gère les centrales nucléaires a falsifié certains de ses rapports concernant la sécurité des sites! Cette même société a employé durant des jours et des jours de l'eau de mer pour tenter, en vain, de refroidir les réacteurs. Or, il vient d'être reconnu que l'eau salée favorisait l'érosion des matériaux et jouait contre le refroidissement. N'importe quel imbécile aurait dû être capable d'y penser! L'histoire n'a cessé de le démontrer, mais nous oublions aussi vite que nous apprenons: toutes les puissances sont fragiles! Les empires, les puissances économiques, militaires ou politiques, ont toutes leur «talon d'Achille». Aucune réalité humaine n'est invincible. Les Japonais qui sont habitués aux tremblements de terre et aux tsunamis (ce dernier mot est d'ailleurs japonais) croyaient avoir tout prévu. Or les éléments naturels ont dépassé en violence tout ce qui avait pu être imaginé. A présent, le pays se montre impuissant à maîtriser les dangers de la centrale nucléaire gravement endommagée. Et toute l'économie du pays est paralysée. Dans le même temps, dans d'autres régions du monde, en France en particulier, on claironne que «Il n'y a aucun risque chez nous avec nos centrales nucléaires: tous les scénarios les plus effrayants ayant été anticipés !» Le sentiment de puissance aveugle toujours, qu'il s'agisse des sociétés ou des hommes.
Hosni Moubarak et Zine el-Abidine Ben Ali se croyaient, eux aussi, invincibles, presque immortels, oubliant l'âge que l'un et l'autre avaient atteint. Ils se sont retrouvés à terre en quelques heures. Dans sa mégalomanie, ayant toujours utilisé la force pour parvenir à ses fins, Mouammar Khadafi croit peut-être encore qu'il peut survivre à la spirale de violence qu'il a enclenchée. Dérisoire prétention! Plus les hommes se prétendent supérieurs, plus radicale et plus violente est leur chute! Khadafi finira dans les poubelles de l'histoire, comme tous les dictateurs qui l'ont précédé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.