Service militaire 2022: Début au 7e CFA de la Marine Royale de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Espagne : Une vice-présidente de la Chambre basse du Parlement sur la liste des invités du Polisario    Botola Pro D1 / DHJ-IRT (2-2) : La perte des points à domicile continue pour les Jdidis !    Ibenge : « Le football, c'est la tête avant les jambes »    Maroc: le déficit budgétaire à fin avril 2022    Rabat: Akhannouch s'entretient avec la PDG d'Oracle Corporation    Tourisme: le Maroc sort la tête de l'eau    Délais de paiement, nouvelles nominations... Au menu du prochain Conseil de gouvernement    France: Élisabeth Borne officiellement nommée première ministre    Il y a 19 ans, des attentats terroristes frappaient Casablanca (VIDEO)    On en sait plus sur la réouverture imminente du point de passage Bab Sebta    Benkirane traite le président de la 1ère Chambre d'« âne » (VIDEO)    Ligue des champions: Al Ahly se « résigne » à jouer la finale à Casablanca    Maroc/Covid-19: le bilan de ce lundi 16 mai    Météo Maroc: temps chaud sur l'extrême Sud ce mardi 17 mai    La lettre d'orientation d'Abdellatif Hammouchi pour le 66e anniversaire de la DGSN    France: fin du masque dans les transports en commun    Casablanca : Débat autour de la musique andalouse    Botola: l'Union Touarga promu en première division !    « Les infirmières et infirmiers ont toujours été au cœur des réformes de notre système de santé »    Une délégation marocaine s'entretient avec le président de la Chambre des députés de la République Dominicaine    «Dialogue joyeux avec un mort»    «La rencontre», nouveau roman de Mamoun Lahbabi    Mehdi Qotbi : « une ode à l'histoire commune entre le Maroc et l'Espagne »    Photos. De nouvelles structures de police à Marrakech et à Al Hoceima    Calendrier chargé pour les Lions de l'Atlas au mois de juin    Noussair Mazraoui témoigne sa reconnaissance à Labyad et Ziyech    Ligue1: Mbappé, meilleur joueur de la saison pour la 3è fois consécutive    Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ    Kamala Harris conduit une délégation de haut niveau aux Emirats arabes unis    Promotion de l'allaitement maternel : Campagne nationale du 14 mai au 14 juin 2022    Le Mali se retire de l'organisation régionale G5 Sahel    Pétrole : L'Arabie saoudite portera sa production à 13,4 millions de barils    Législatives libanaises : Le tandem chiite préserve ses sièges    Renault vend ses actifs en Russie à l'Etat russe    Tout savoir sur les prévisions de la campagne 2021-2022    Rapport CNDH : 3.018 plaintes traitées en 2021    Maroc: Les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Aérien : l'ONDA table sur un taux de récupération de 75%    Alfa Romeo Tonale. Objectif reconquête pour la marque italienne    Russie-OTAN : L'adhésion de la Finlande et de la Suède « va changer le monde »    «Green Card» à l'assaut des salles obscures dès le 18 mai    Fondation Ali Zaoua, 13 ans déjà !    Rabat rend hommage à feue Haja Hamdaouia    Températures prévues pour mardi 17 mai 2022    Souveraineté sanitaire : Comment le Maroc se prépare à la période Post-pandémie    Nayef Aguerd ne remporte pas le prix Marc-Vivien Foé    Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Festival de Fès des musiques sacrées : La sagesse du monde illumine les artères de Fès
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 06 - 2011

Une quarantaine d'artistes ont animé le concert inaugural de la 17ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées, vendredi 3 juin. Un spectacle qui véhicule les valeurs de sagesse de respect et de diversité
Fès, capitale spirituelle, célèbre pour la 17ème année le Festival des musiques sacrées du monde dans une ambiance de spiritualité impériale, et ce jusqu'au 12 juin . La cérémonie d'ouverture présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma, vendredi 3 juin, a été marquée par la présentation de l'opéra «Leylâ et Majnûn», à la place historique Bab El Makina. Cette œuvre universelle traduit largement le thème de cette 17ème édition qui est placé sous le signe de «La sagesse du monde». En effet, une quarantaine d'artistes d'Orient et d'Occident, dirigé par le célèbre compositeur Armand Amar, ont emporté la présence dans un «oratorio mundi», épousant l'héritage traditionnel à celui du monde contemporain. Un véritable voyage lyrique partant du Moyen-Orient, arrivant à l'Asie Centrale, l'Afghanistan, la Turquie , le Kurdistan, la Turquie, l'inde et l'Azerbaïdjan. Les spectateurs ne pouvaient que se laisser abandonnés aux voix des chanteurs Combodorj Byambajaral, Enkhajargal Dandavaanchig dit «Epi», Salar Aghili, Ariana Vafadari, Raza Hussain Khan, Marianne Svasek, Naziha Meftah, Annas Habib et Bruno Le levreur qui leur ont permis de se détacher du présent. Pour sa part, l'artiste sardaigne Elena Ledda a enchanté, samedi, les spectateurs du musée Batha par sa voix de mezzo soprano. Accompagnée de son quintet, avec le chœur polyphonique italien «Su Concordu‘e su Rosariu de Santu Lussurgiu», Elena a fait effectuer aux spectateurs, un véritable voyage initiatique, Cantendi a Deus, qui a exigé d'elle un travail de titan. Le festival de Fès des musiques sacrées du monde se veut également un carrefour de réflexion. Le forum de Fès «Une âme pour la mondialisation» a commencé ses travaux avec une grande interrogation, se proposant de puiser dans une nouvelle forme de sagesse, adaptée et adaptable à notre temps. Introduisant ce «débat des sages», l'anthropologue et directeur de la fondation Esprit de Fès, Faouzi Skali, estime qu'il convient aujourd'hui de «déverrouiller nos systèmes de pensée, nos habitudes et nos automatismes mentaux, afin de nous rendre attentifs et réceptifs à d'autres sources de sagesse, à d'autres voies, à d'autres paroles». Par l'effet de cet échange, les philosophies laissent émerger, non pas une diversité quantitative, justifiée par on ne sait quel relativisme des cultures, mais une vraie diversité à la fois exigeante et riche de pensées, de conceptions sociales, de regards portés sur le monde et sur nous-mêmes, renchérit M. Skali, dans une déclaration à la MAP. Notons que ce voyage culturel au cœur de la sagesse connaîtra la participation de grands noms de la musique, à savoir Ben Harper, Youssou Ndour, Abd Al Malik, Kadem Saher, Asmae Lamnawar, Julia Boutros, Sheikh Taha Amine El Akrami et autres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.