La Mercedes Classe E s'offre un lifting    Renaulution. Nouveau plan stratégique de Renault    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Covid-19 : L'infection procure une immunité naturelle de 5 à 8 mois    Développement territorial et résilience : La Banque mondiale appuie la gestion durable du littoral marocain    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Une édition pas comme les autres : Le Maroc à l'assaut du CHAN    Les équipes à suivre de très près    Maroc: L'essentiel du Budget économique prévisionnel 2021 du HCP    Casablanca : 10 ans de prison pour avoir tué son ami    Selouane : Démantèlement d'une bande de cambrioleurs    Casablanca : Remise d'équipements de projets générateurs de revenus au profit d'ex-détenus    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    ONP : Digitalisation de la criée    Al Omrane et le ministère de la solidarité signent une convention-cadre de partenariat    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Casablanca : Le contrat de Lydec en ligne de mire    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Décès de Hafida El Malki    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    La production industrielle en hausse de 2,5% dans la zone euro à fin novembre dernier    Une présence de taille de la question amazighe sur la scène culturelle malgré la pandémie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1279 nouveaux cas, 456.334 au total, jeudi 14 janvier 2021 à 18 heures    Le PSG s ' adjuge le Trophée des champions    Mondial de handball : le Maroc débute contre l'Algérie    Akil Macao, le metteur en scène de l'extraordinaire...    Tennis : L'ATP Cup...version 2021    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Peine capitale : la polémique refait surface    WhatsApp met à jour les règles de confidentialité    Premier League : Aston Villa covidé, son match de dimanche reporté    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Début d'un confinement strict    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    Le confinement a stimulé l'envie de lire, surtout chez les plus jeunes    Sahara: La proposition d'autonomie est la solution la plus réaliste et le «polisario» se trouve dans une situation «difficile»    La beauté intérieure et l'amour des belles lettres    Les ventes totalisent 34 MDH / Artcurial Maroc : Un grand succès pour la session «Un Hiver marocain» à Marrakech    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    Législation des pétitions : la balle dans le camp du chef de gouvernement    Migration : la justice espagnole approuve les aides accordées au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le président chilien lance une réforme de la santé pour apaiser la crise sociale
Publié dans Barlamane le 06 - 01 - 2020

L'accès aux soins est l'une des principales préoccupations des Chiliens, qui manifestent depuis octobre contre les inégalités sociales dans l pays.
Le président chilien Sébastian Piñera a annoncé dimanche 5 janvier un projet de loi visant à réformer le système de santé en réponse à la contestation sociale qui secoue le pays depuis près de trois mois.
Cette réforme du Fonds national de santé (FONASA), dans le but de progresser vers un «plan de santé universel», tient compte de ce que «les gens nous ont demandé», a-t-il affirmé.
Le plan doit bénéficier aux 14,5 millions de Chiliens qui fréquentent le secteur public de la santé et aux plus de trois millions de patients du secteur privé. Il prévoit notamment de «baisser le prix des médicaments» et d'étendre les autorisations données aux cliniques privées de soigner les usagers du secteur public.
La participation de l'Etat dans l'achat de médicaments sera aussi augmentée, a souligné le président, en faisant miroiter «une baisse allant jusqu'à 60 % du prix» des traitements des maladies chroniques comme l'hypertension et le diabète.
Le Chili est un des pays de la région où les médicaments coûtent le plus cher et le système de santé est une des principales préoccupations des Chiliens qui manifestent depuis octobre contre les inégalités sociales.
Le Parlement doit examiner ce projet de réforme en même temps qu'une série de mesures qui font partie d'un « agenda social » par lequel le gouvernement cherche à répondre à la contestation.
Début décembre, l'exécutif a mis 5,5 milliards de dollars sur la table pour tenter de résoudre la crise sociale et faire repartir l'activité économique qui s'est effondrée. Il a aussi promis de verser une prime exceptionnelle à 1,3 million de familles.
La contestation s'est déclenchée le 18 octobre, avec des manifestations d'étudiants contre une hausse du prix du ticket de métro, qui se sont ensuite muées en une révolte d'ampleur, la plus grave depuis la fin de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990).
Les Chiliens n'ont pas cessé de protester contre les inégalités qui règnent dans un pays à l'économie prospère et où L'Etat est selon eux défaillant dans les domaines de l'éducation, de la santé et des retraites. Ces manifestations ont fait jusqu'à présent 29 morts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.