Installation des membres de la Commission des droits de l'Homme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Le PLF 2021 donne un tout petit coup de pouce à l'emploi    COMMISSION SPECIALE POUR LE NOUVEAU MODÈLE DE DEVELOPPEMENT – GARE À LA DESILLUSION!    Le prodige du football marocain, Achraf Hakimi, testé positif au Covid-19    Les échanges interbancaires enregistrent une hausse de 7% en 2019    Colombie: Les indigènes se mobilisent contre le Président Ivan Duque    Vidéo – Aléas du direct : Un séisme fait trembler la Première ministre islandaise    Palestine : Poursuite du dialogue national Fatah - Hamas jusqu'à réconciliation globale    France: Gérald Darmanin accuse Edwy Plenel de Mediapart de « lâcheté intellectuelle »    Relance économique : le BTP retrouve sa dynamique    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 21 octobre    L'UNESCO révèle la face cachée du trafic de biens culturels    Samir Cherfan, vice-président PSA Moyen-Orient/Afrique : « Il y a un potentiel important au Maroc pour la voiture électrique Citroën Ami »    France: le gouvernement veut prolonger l'état d'urgence sanitaire    Tétouan : Couvre-feu nocturne réinstauré à partir de ce mercredi    Tanger : sept cas de contaminations au Covid-19 à la Faculté de Médecine    El Ahly-WAC: nouvelle décision de la CAF    Un mouvement de forte protestation    Non à l'indécision    Quand les zones Bour vont toute l'économie va!    Le Zamalek accepte de reporter la rencontre face au Raja    Pyramids FC rejoint la Renaissance de Berkane en finale    Adieu Mohamed Laftouhi    La nouvelle stratégie agricole au centre des préoccupations    Liquidation de la retraite. Les Parlementaires veulent leur pognon    Populisme ... non populaire    Communiqué du BP du mardi 20 octobre 2020    Fès: un individu impliqué dans un réseau de trafic de drogue et de psychotropes    Inédit : Une application anti-violence numérique    Le marché automobile européen repart à la hausse en septembre    Liberté d'une image culturelle à une autre    Cheb Kader lance «Liyem»    Le musée Yves Saint Laurent à Marrakech rouvre ses portes dès ce 21 octobre    L'épopée d'Abdelkrim Khattabi utile à toute époque    Alerte météo: les villes où il va pleuvoir mercredi et jeudi au Maroc    Mitchell Prather : « L'accès au financement reste la priorité des innovateurs et entrepreneurs marocains »    Comment la Turquie dame le pion à la France en Afrique    Dounia Batma s'exprime après son accouchement (PHOTOS)    La CAF valide le report de la demi-finale « retour » Zamalek/Raja    Les Français ne décolèrent pas contre le New York Times    Finances publiques : Légère atténuation du déficit budgétaire en 2021    Le coronavirus s'invite chez Benkirane (PHOTO)    Sahara: le Burkina Faso réaffirme son soutien au plan marocain d'autonomie    Champions League : tous les résultats (VIDEOS)    Ce que nous vivons: ouvrage collectif autour de la pandémie du Covid-19    Subvention des projets artistiques: Les précisions du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de feu maître Ahmed Dghrni    Bolivie: Le dauphin d'Evo Morales vainqueur de l'élection présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les villes doivent impérativement maintenir des systèmes alimentaires durables, affirme la FAO
Publié dans Barlamane le 21 - 09 - 2020

La FAO a dévoilé sa nouvelle initiative Villes vertes et son plan d'action visant à contribuer à la transformation des systèmes agroalimentaires, à l'élimination de la faim et à l'amélioration de la nutrition au sein des villes et autour de celles‐ci, lors de la période suivant la pandémie de COVID‐19.
Le lancement a eu lieu à l'occasion de la manifestation de haut-niveau tenue à distance sur le thème « Des villes vertes pour reconstruire en mieux et atteindre les ODD ‐ une initiative nouvelle et efficace », organisée par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) lors de la 75ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies.
Mettant en évidence le potentiel considérable des villes en matière de réduction des effets de la pandémie de COVID-19 sur la santé et la sécurité alimentaire, et d'atténuation des effets du changement climatique, Qu Dongyu, Directeur général de la FAO, a encouragé tous les partenaires à reconnaître la contribution essentielle des villes au projet de reconstruire en mieux, et la nécessité d'entreprendre d'urgence des actions novatrices, globales et coordonnées.
« Nous devons repenser la manière dont les zones urbaines et périurbaines sont conçues et gérées, afin que les villes soient plus vertes, plus résilientes et plus aptes à se régénérer », a‐t‐il affirmé dans son allocution d'ouverture. « Il ne nous reste plus que dix ans pour réaliser les objectifs de développement durable, a‐t‐il ajouté, nous devons changer fondamentalement notre façon de voir les choses et réorganiser notre approche ».
L'Initiative Villes vertes vise à améliorer les moyens d'existence et le bien‐être des populations urbaines et périurbaines d'une centaine de villes à travers le monde au cours des 3 prochaines années (15 métropoles, 40 villes moyennes et 45 petites villes); mille autres villes se joindront à l'initiative d'ici à 2030.
L'initiative est particulièrement axée sur l'amélioration de l'environnement urbain, le renforcement des liens entre zones urbaines et zones rurales et la résilience des systèmes, des services et des populations urbaines face aux chocs externes. Elle permettra de garantir l'accès à un environnement sain et à une alimentation saine à partir de systèmes alimentaires durables, et contribuera à l'adaptation au changement climatique et à l'atténuation de ses effets, ainsi qu'à la gestion durable des ressources.
La nouvelle initiative comprend également la création d'un «Réseau de villes vertes» au sein duquel des villes de toutes tailles (des mégapoles aux villes de taille moyenne et petite) échangeront leurs expériences sur les meilleures pratiques, les réussites et les enseignements, et créeront des opportunités de coopération.
La FAO renforcera l'action menée auprès des autorités locales et nationales, des conseils municipaux, des maires, du secteur privé, des institutions universitaires et des organisations internationales, et s'engagera auprès des habitants des zones urbaines, en particulier les femmes et les jeunes.
Le monde est de plus en plus urbanisé. D'ici à 2050, près de 70% de la population mondiale vivra en ville. L'Afrique et l'Asie connaîtront 90% de cet accroissement. Environ 70% des disponibilités alimentaires sont consommées par des citadins, et ce nombre augmente régulièrement.
L'accroissement de la population et l'urbanisation rapide occasionnent des modifications de l'alimentation et une demande accrue pour des produits et services de base, ainsi qu'une compétition croissante pour les ressources naturelles afin d'assurer à chacun l'accès à une alimentation saine. Les administrations locales éprouvent de plus en plus de difficultés à répondre aux besoins des populations urbaines et périurbaines. De nouveaux défis liés à la pandémie de COVID‐19 sont venus s'ajouter aux difficultés existantes, notamment les perturbations des systèmes alimentaires, la perte d'emploi et l'insécurité alimentaire, ainsi que l'aggravation des conditions de vie pour les plus vulnérables.
De nombreux habitants des zones urbaines et périurbaines sont plus que jamais exposés à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, ainsi qu'aux maladies non transmissibles liées à l'alimentation et à une augmentation des taux d'obésité et de surcharge pondérale.
Actuellement, les villes utilisent près de 80% de toute l'énergie produite dans le monde. Elles sont responsables de 70% des déchets produits à l'échelle mondiale et de 70% environ des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l'énergie.
Les villes doivent impérativement maintenir des systèmes alimentaires durables et davantage d'espaces verts (y compris consacrés à l'agriculture urbaine et périurbaine et aux forêts) afin d'accroître la résilience face aux effets du changement climatique et de la COVID‐19, et de faire en sorte que les problèmes sanitaires ne perturbent pas les réseaux d'approvisionnement et de distribution alimentaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.