Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    Foot U18: fin de l'aventure pour le Maroc (VIDEO)    Botola Pro: l'AS FAR bat l'OCK et termine la saison à la 3e place (VIDEO)    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions
Publié dans Barlamane le 24 - 09 - 2020

Le même jour devrait avoir lieu la prestation de serment de Bah N'Daw, un ancien militaire à la retraite choisi pour présider la période de transition.
Les voisins du Mali pourraient se prononcer vendredi 25 septembre sur une levée des sanctions imposées à ce pays à la suite du coup d'Etat militaire du 18 août, a indiqué mercredi 23 septembre à Bamako l'émissaire de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), Goodluck Jonathan. Le même jour est prévue la prestation de serment de Bah N'Daw, un ancien militaire à la retraite choisi pour présider la période de transition censée ramener les civils au pouvoir.
La junte estime que Bah N'Daw, 70 ans, éphémère ministre de la défense en 2014, relativement peu connu du grand public mais précédé d'une réputation d'homme intègre, est un civil et, qu'en le désignant, elle satisfait largement les exigences de la Cédéao.
Cette dernière réclame depuis le putsch le retour des civils dans les meilleurs délais. Elle a fermé les frontières de ses Etats membres et stoppé les échanges financiers et commerciaux avec le Mali, à l'exception des produits de première nécessité, des produits pétroliers ou de l'électricité.
Cet embargo suscite une profonde inquiétude dans un pays plongé dans le marasme économique, en plus de subir la propagation djihadiste, les violences intercommunautaires et une interminable crise politique.
En attente d'un premier ministre
La Cédéao a conditionné la levée des sanctions à la nomination rapide de deux civils aux postes de président et de premier ministre de transition. Elle a de nouveau dépêché mercredi au Mali Goodluck Jonathan, l'ancien président nigérian et médiateur dans la crise, pour évaluer les progrès accomplis ou non par la junte vers une restauration de l'ordre civil qui devrait prendre plusieurs mois.
Bah N'Daw doit prêter serment vendredi matin, dans des conditions qui n'ont pas encore été rendues publiques. Il lui appartiendra de nommer un premier ministre, selon le plan de transition retenu par la junte, un choix considéré au Mali comme une affaire de quelques jours au maximum. L'approche de ces échéances a accru l'impatience vis-à-vis de la Cédéao.
Interrogé à son arrivée sur une levée des sanctions ouest-africaines, M. Jonathan a indiqué que la Cédéao avait à cœur de se prononcer rapidement. C'est au président ghanéen Nana Akufo-Addo, au titre de la présidence tournante de l'organisation, qu'il revient de faire une annonce, a-t-il dit. «Je crois qu'il se prononcera probablement vendredi, après l'investiture», a-t-il précisé.
La Cédéao s'inquiète d'un risque d'instabilité accrue qui diffuserait encore davantage à travers le Sahel les violences auxquelles le pays est en proie. Elle est préoccupée par le mauvais exemple que donnerait une junte maintenue durablement au pouvoir et réclame la dissolution de celle-ci une fois les responsables de transition nommés. Les propos de M. Jonathan laissent ouverte la possibilité d'une levée de l'embargo. Sa présence est annoncée vendredi à l'investiture du président de transition.
La Cédéao critiquée par sa rigueur
Mais la Cédéao n'a livré jusqu'alors aucune indication officielle quant à son appréciation des pas accomplis par la junte depuis son sommet du 15 septembre. Le communiqué du sommet stipulait que les sanctions seraient levées «dès la nomination du président et du premier ministre de transitio ». La junte paraissait progresser mercredi vers la désignation d'un chef de gouvernement, mais celui-ci n'est pas encore connu.
Par ailleurs, avec la désignation d'un officier à la retraite comme président de la transition, mais aussi de l'actuel chef de la junte comme vice-président, les colonels ont fait en sorte de conserver un fort ascendant dans la période qui s'annonce. Ils n'ont toujours pas annoncé la libération d'un certain nombre de responsables arrêtés le 18 août, dont l'ancien premier ministre Boubou Cissé, comme l'a réclamé la Cédéao.
La Cédéao est elle-même critiquée pour sa rigueur à l'encontre du Mali. Sous l'effet de l'embargo conjugué à celui du Covid-19, ce pays pauvre va à la récession, a dit l'économiste Etienne Fakaba Sissoko. Et ce sont toutes les catégories qui vont en souffrir, prévient-il.
La Cédéao se voit reprocher au Mali de se montrer moins intransigeante devant les agissements des présidents sortants en Côte d'Ivoire ou en Guinée pour briguer un troisième mandat. M. Jonathan doit rencontrer les responsables de la junte et rendre visite à Bah N'Daw jeudi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.