Déficit budgétaire de 6,7 MMDH à fin mars    Fès: des citoyens accomplissent les « tarawih » sur la voie publique (PHOTO)    AstraZeneca: 9 nouveaux cas de thromboses et 4 décès en France    Portrait de la semaine: Le Maestro Abdelmajid Dolmy, artiste du football marocain    Coupe du Roi: revivez le 31ème sacre du Barça (VIDEO)    Arrestation de cinq manifestants à Alger lors du 113e vendredi du Hirak    Tennis: Coupe Davis : Pleins feux sur Madrid, Turin et Innsbruck    La directrice du FMI a félicité le Maroc    Au menu du Conseil de gouvernement prévu mardi prochain    Coupe d'Angleterre: Ziyech envoie Chelsea en finale ! (VIDEO)    JO de Tokyo: tirage au sort des tournois de football le 21 avril (FIFA)    Bundesliga: Le Bayern bat Wolfsburg (3-2)    La famille royale britannique rend un ultime hommage au prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Regards vers le futur: L'institut CDG fait le bilan de 2020 (VIDEO)    Taounate: Trois morts suite à une agression perpétrée par un individu souffrant de troubles mentaux    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 avril 2021 à 16H00    Covid-19/FORPEL : Première réunion de la commission spéciale pour le recouvrement de la pandémie    Un énième préparatif pour le sommet Rabat-Madrid    Botola Pro : Le Raja et la RSB assurent l'essentiel    Marrakech: un frère et une sœur placés en garde à vue    Naufrage d'une embarcation de migrants subsahariens au large de la Tunisie : 41 morts, 3 secourus    Pêche: Un début d'année marqué par la hausse de la valeur des produits    MAT-RCA (2-3) : Les Rajaouis roulent au super, les Tétouanais à l'ordinaire !    Maroc: Secousse tellurique de 4,3 degrés dans la province de Driouch    Le nombre de nouveaux cas hebdomadaires dans le monde a doublé les deux derniers mois    Souad Jamaï "Le Serment du dernier messager" : Un conte du futur pour comprendre le présent    Culture : Lahcen Zinoun signe à Casablanca son autobiographie "Le rêve interdit"    L'ADII lance son plan stratégique 2020-2023    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    L'ONU appelle à accélérer l'investissement dans les infrastructures vertes dans les villes    Maroc: les enfants seront-ils vaccinés contre le Covid?    Conso. Ramadan: Voilà à quoi il faut faire attention    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    Dar Bouazza : découvrez Vert Marine 3 (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires destinées aux forces armées et au peuple libanais    Maroc/Météo : Temps stable à passagèrement nuageux ce samedi 17 avril    Miloudi Moukharik: L'UMT va participer activement au chantier de la généralisation de la protection sociale (vidéo)    Affaire Omar Radi : les autorités marocaines déplorent que des ONG tentent d'influencer le cours de la justice    PDES, ONG Suisse : La généralisation de la protection sociale, une consécration de la dimension du développement humain    Indianapolis: l'auteur de la fusillade identifié    La résolution de la crise du barrage de la Renaissance permettra de renforcer l'intégration économique régionale    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Ramadan 2021 : 2M s'accapare 45% de l'audience télévisuelle en prime time    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie
Publié dans Barlamane le 28 - 02 - 2021

Les forces de sécurité semblent maintenant devenir plus agressives en utilisant la force et en procédant à des arrestations alors que le soulèvement populaire contre la prise de contrôle militaire du 1er février prend de l'ampleur.
La police a tiré des gaz lacrymogènes, utilisé des canons à eau et des coups de feu ont été signalés dimanche dans la plus grande ville de la Birmanie, lors d'une autre manifestation anti-coup d'État alors que des dizaines d'étudiants et d'autres manifestants ont été emmenés dans des camions de la police.
La violence a éclaté tôt le matin lorsque des étudiants en médecine défilaient dans les rues de Yangon près de l'intersection du centre Hledan, qui est devenu le point de rassemblement des manifestants qui se sont ensuite déplacés vers d'autres parties de la ville.
Des images ont montré des manifestants fuyant la police alors que ceux-ci les chargeaient, et des habitants installant des barrages routiers de fortune pour ralentir l'avancée des forces de l'ordre. À proximité, des habitants suppliaient la police de libérer ceux qu'ils avaient attrapés dans la rue et poussés dans des camions de police.
On ignorait, en début de journée, l'état des victimes. Des bruits de coups de feu pouvaient être entendus et ce qui semblait être des grenades fumigènes jetées dans la foule.
Les forces de sécurité semblent maintenant devenir plus agressives en utilisant la force et en procédant à des arrestations alors que le soulèvement populaire contre la prise de contrôle militaire du 1er février prend de l'ampleur.
La crise de la Birmanie a pris une tournure dramatique sur la scène internationale au cours du week-end lors d'une session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies lorsque l'ambassadeur du pays à l'ONU a déclaré sa loyauté au gouvernement civil déchu d'Aung San Suu Kyi et a appelé le monde à faire pression sur l'armée pour qu'elle cède le pouvoir.
L'ambassadeur Kyaw Moe Tun a déclaré vendredi dans un discours émouvant à ses collègues délégués qu'il représentait le «gouvernement civil élu par le peuple» d'Aung San Suu Kyi et soutenait la lutte contre le régime militaire.
MRTV, une chaîne de télévision d'État de la Birmanie, a diffusé samedi une annonce du ministère des Affaires étrangères selon laquelle l'ambassadeur avait été limogé parce qu'il avait abusé de son pouvoir et s'était mal conduit en ne suivant pas les instructions du gouvernement et en le trahissant.
Kyaw Moe Tun avait exhorté tous les pays à publier des déclarations condamnant fermement le coup d'État et à refuser de reconnaître le régime militaire. Il a également appelé à des mesures internationales plus fortes pour mettre fin à la violence des forces de sécurité contre des manifestants pacifiques.
Des arrestations ont eu lieu samedi dans les deux plus grandes villes de la Birmanie, Yangon et Mandalay, où des manifestants se sont rendus quotidiennement dans les rues pour exiger pacifiquement la restauration du gouvernement d'Aung San Suu Kyi, dont le parti de la Ligue nationale pour la démocratie a remporté une victoire écrasante aux élections en novembre.
La police de Dawei, dans le sud-est, et de Monywa, à 135 kilomètres au nord-ouest de Mandalay, a également utilisé la force contre les manifestants. Les deux villes, de moins de 200 000 habitants chacune, ont connu de grandes manifestations.
Près de 800 personnes auraient été arrêtées depuis le coup d'État.
La junte a déclaré qu'elle avait pris le pouvoir parce que les élections de l'année dernière étaient entachées d'énormes irrégularités. La commission électorale avant la prise de pouvoir par l'armée avait réfuté l'allégation de fraude généralisée. La junte a limogé les anciens membres de la commission et en a nommé de nouveaux, qui ont annulé vendredi les résultats des élections.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.