Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    A Tindouf la population astreinte à payer des contributions au Polisario    ANP : trois ports réalisent 76,4% du trafic portuaire à fin mars    ONCF/BAD: 300 millions d'euros pour soutenir la modernisation du secteur ferroviaire au Maroc    Aubergines : les Etats-Unis songent au Maroc pour l'import    Emmanuel Macron reconnaît que l'Algérie coloniale empoisonne les relations entre Alger et Paris    Afrique de l'Ouest et centrale : Le Programme alimentaire mondial appelle à éviter une catastrophe alimentaire    2020, année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    VIDEO// Comment le footballeur marocain Mohamed Amine Talal gère ses efforts pendant le Ramadan    Tanger: saisie de plus de 1,3 tonne de chira, neuf interpellations (DGSN)    Pakistan : onze policiers libérés après avoir été capturés par des manifestants anti-France    Baccalauréat : L'examen national unifié entre les 8 et 12 juin prochain    Environnement : Adoption du décret d'application de la loi sur les aires protégées    Foot espagnol : Un 16ème but d'En-Nesyri décisif !    Foot féminin européen : Le PSG affronte le Barça en demi-finale de la Ligue des Champions    Ligue des Champions : Le PSG pourrait être désigné vainqueur !    Open d'Espagne de taekwondo G1: le Marocain Achraf Mahboubi remporte la médaille d'or    Oxford Business Group publie un rapport sur la transformation numérique du Royaume    Ftour Pluriel 9ème édition : «Retrouvailles»    Les fintechs, au cœur de la stratégie de CFC    «Le polisario et l'Algérie ne réalisent pas que le monde a changé et que personne ne soutiendra leurs efforts de guerre», écrit Eurasiareview    José Mourinho viré de Tottenham    Super League: la nouvelle compétition qui chamboule le foot    Forum des zones industrielles: La 3è édition du 14 au 16 décembre à Tanger (OADIM)    Prix à la consommation: salée ou pas, la facture de ce ramadan ?    La Bourse de Casablanca débute en baisse    New Delhi confinée pour une semaine à compter d'aujourd'hui    « Ch'hiwa Bel Khef »: Pasticcio (VIDEO)    Covid-19 en France: nouvelles révélations sur le variant brésilien    Un malade mental commet un carnage à Taounate    VIDEO// Aides alimentaires marocaines au Liban : Un don Royal hautement apprécié par les autorités libanaises    Edito : Cour promotionnelle    Série ramadanesque – «Café ness, ness» : Les avocats sollicitent la HACA    Covid-19 : La vaccination avec Johnson & Johnson devrait reprendre rapidement aux Etats-Unis (Conseiller médical)    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    Maroc - Espagne : Une crise latente, malgré une bonne volonté de façade    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    En Egypte, un accident de train fait 11 morts et près de 100 blessés    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Harcèlement sexuel : accusé à nouveau et isolé, Andrew Cuomo écarte une démission
Publié dans Barlamane le 08 - 03 - 2021

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, avait déjà été mis en cause par trois femmes ces dix derniers jours pour des gestes ou des commentaires déplacés, à connotation sexuelle.
Le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo a de nouveau écarté une démission dimanche, après avoir été visé par de nouvelles accusations de harcèlement sexuel et des appels au départ venus de responsables démocrates.
En poste depuis dix ans, celui qui fut un symbole du combat contre la pandémie avait déjà été mis en cause par trois femmes ces dix derniers jours pour des gestes ou des commentaires déplacés, à connotation sexuelle.
Samedi, le Washington Post et le Wall Street Journal ont publié deux nouveaux témoignages, qui relatent des comportements similaires de la part de l'élu de 63 ans. D'autres anciens collaborateurs du gouverneur décrivent un environnement de travail «toxique».
«Je ne vais pas démissionner pour des allégations», a répliqué le sexagénaire lors d'un point de de presse téléphonique. En creux, il a contesté la «crédibilité» des accusations dont il est l'objet.
Mercredi, après la première salve d'allégations, le natif du Queens avait dit «s'excuser profondément» auprès de celles qu'il avait pu blesser, tout en réfutant tout geste déplacé.
Dimanche, la chef de file des démocrates, majoritaires, au Sénat de l'Etat de New York, Andrea Stewart-Cousins s'est jointe à plusieurs de ses collègues du Parlement local pour appeler Andrew Cuomo à démissionner.
Peu après, son homologue à la chambre basse, Carl Heastie, est allé dans le même sens, estimant qu'il était «temps pour le gouverneur de se poser sérieusement la question de savoir s'il (pouvait) répondre aux attentes des citoyens de New York» dans ces conditions.
Vendredi, les deux chambres avaient voté le retrait au gouverneur des pouvoirs spéciaux qui lui avaient été délégués l'an dernier pour gérer la pandémie. Le texte doit être ratifié par Andrew Cuomo lui-même. En cas de veto, le Parlement peut passer outre.
«J'ai été élu par le peuple de cet Etat», a commenté l'intéressé, «pas par des politiciens.»
Outre les accusations de harcèlement, Andrew Cuomo est soupçonné d'avoir volontairement sous-estimé publiquement le nombre de décès du coronavirus dans les maisons de retraite de retraite de l'Etat, qui atteint plus de 13 000.
Une enquête fédérale est en cours pour faire la lumière sur ces accusations.
Figure politique locale jusqu'à l'an dernier, Andrew Cuomo avait acquis un statut de vedette internationale lié à sa gestion de la pandémie, considérée comme rigoureuse et réactive. D'aucuns le voyaient même en présidentiable, lui réfutant toute ambition nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.