Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc (ministère)    Réforme de la santé : le gouvernement activera les ressorts la loi-cadre    Les enjeux de la visite annoncée de Yaïr Lapid au Maroc    ONU-Palestine : Appel pour une enquête sur le meurtre de trois Palestiniens    Brésil : "Monsieur l'agent, on n'a rien à manger"    CAF : Ce mercredi, lancement officiel de la '' Super League Africaine'' par Motsepe et Infantino    CAF/ CAN féminine : Le Maroc organisateur de la prochaine édition (2024)    Le Raja trouve des difficultés à se séparer de l'un de ses joueurs    Célébration de la « Journée du migrant » : Entre acquis et défis des temps futurs    Vague de chaleur attendue vendredi et samedi au Maroc    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Bourse de Casablanca: Ouverture en légère hausse    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vienne : Azzedine Farhane expose les mesures adoptées par le Maroc pour juguler la propagation du virus
Publié dans Barlamane le 16 - 03 - 2021

L'Ambassadeur du Maroc et représentant permanent du Royaume auprès des Organisations internationales à Vienne, Azzedine Farhane, a passé en revue, lundi dans la capitale autrichienne, les efforts consentis par le Maroc pour faire face aux défis socioéconomiques posés par la pandémie.
Intervenant lors d'une réunion placée sous le thème "Rétablissement post-Covid : opportunités et défis sécuritaire et de coopération régionale", augurant la première rencontre des partenaires méditerranéens avec l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), M. Farhane a souligné le Maroc a adopté des mesures proactives globales pour juguler la propagation du virus.
A cet égard, le diplomate marocain a expliqué que depuis la déclaration du premier cas en mars dernier, le Maroc a déclaré l'état d'urgence sanitaire au niveau national avec suspension de tous les vols et fermeture des écoles et des institutions, soulignant que le Roi a créé un fonds spécial qui a mobilisé trois milliards de dollars pour venir en aide aux citoyens impactés par les effets de la pandémie.
Il a noté qu'en plus de la mobilisation des Forces Armées Royales (FAR) pour renforcer l'infrastructure sanitaire, le secteur industriel s'est reconverti à la production et à la distribution de masques et de fournitures médicales et pharmaceutiques par lesquels le Maroc, fidèle à son esprit de solidarité, a approvisionné 20 pays africains.
Sur le plan économique, M. Farhane a rappelé que les autorités marocaines ont œuvré pour la mise en place d'un comité de veille pour le suivi de l'impact de la pandémie sur la capacité des entreprises à payer leurs impôts, en sus d'accorder un moratoire pour les petites et moyennes entreprises et les particuliers, et l'octroi de subventions aux travailleurs des secteurs formel et informel.
M. Farhane a, par ailleurs, rappelé la création du Fonds Mohammed VI pour l'Investissement, lequel est doté de 4,5 milliards de dollars, pour soutenir les secteurs public et privé, améliorer le climat des affaires et réformer en profondeur les entreprises publiques, promouvoir l'accès aux services bancaires et les paiements mobiles, moderniser les Centres régionaux d'investissement (CRI), en plus d'accélérer la transformation numérique pour adapter les entreprises au nouveau contexte économique et parvenir à une croissance globale et durable.
Le diplomate marocain s'est également arrêté sur la réforme du système de protection sociale au Maroc qui s'étale sur deux phases. Au cours de la première phase (2021-2022), les autorités se concentreront sur la généralisation de l'assurance maladie pour couvrir plus de 10 millions de citoyens, tandis que la deuxième phase (2023 -2024) vise à doter les familles et les retraités d'indemnités et d'allocations de chômage, a-t-il poursuivi.
Des efforts sont fournis en permanence pour promouvoir l'égalité des sexes et renforcer la participation des femmes au développement social et économique du Maroc, dans le cadre du programme "Tamkin", afin d'atteindre un certain nombre d'objectifs stratégiques pour le développement durable 2030, d'investir dans le secteur des énergies vertes et d'accélérer la transition vers les énergies renouvelables, a souligné M. Farhane.
Cela va permettre de créer des emplois, de renforcer la compétitivité des entreprises marocaines et de soutenir le secteur du tourisme dans le cadre du contrat-programme (2020-2022), adopté récemment dans l'objectif de donner un nouvel élan à la numérisation et la transformation durable du secteur du tourisme, a-t-il ajouté.
S'arrêtant sur la campagne de vaccination, M. Farhane a relevé que le Roi Mohammed VI a annoncé, le 9 novembre 2020, un plan national de vaccination d'envergure contre la Covid-19, lequel a été lancé le 29 janvier dans tout le Royaume.
Le gouvernement marocain a commandé environ 66 millions doses de vaccin, dont 25 millions doses du vaccin "AstraZeneca" et 41 millions de doses du vaccin "Sinopharm", ce qui a fait du Maroc le premier pays africain à obtenir une grande quantité de vaccins suffisante pour assurer l'immunité collective au niveau national, notant que le nombre de personnes vaccinées à ce jour à atteint 4,5 millions.
Le diplomate marocain a souligné que la Covid-19 a imposé de nouveaux défis économiques et sociaux, notant que cette épidémie doit être perçue comme une opportunité de développer une stratégie de relance mondiale.
Dans un contexte marqué par le dynamisme et l'implication des organisations internationales dans la lutte contre le virus, M. Farhane a estimé que l'OSCE sera en mesure de concevoir de nouvelles idées et des mesures de solidarité ambitieuses pour renforcer la coopération régionale et multilatérale afin de répondre collectivement aux faiblesses et vulnérabilités identifiées.
L'ambassadeur a, dans ce sens, appelé l'OSCE à s'engager encore à travers l'échange d'expériences et de bonnes pratiques, en organisant des ateliers avec tous ses partenaires, faisant remarquer que les signes de reprise perçus jusqu'à présent, "requièrent de nous davantage de mobilisation pour un avenir durable, inclusif et solide".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.